Vie universitaire

Une année remplie de succès

Le Rapport à la communauté 2018-2019 fourmille d’histoires inspirantes qui ont marqué la vie de la communauté universitaire

Plus de 250 personnes étaient réunies dans l'atrium du pavillon Alphonse-Desjardins pour découvrir le Rapport à la communauté

Un astronaute diplômé de l’Université Laval effectue la plus longue mission spatiale de l’histoire du Canada, des chercheurs confirment l’efficacité du vaccin contre le virus du papillome humain, un observatoire est créé pour étudier les répercussions sociétales de l’intelligence artificielle et du numérique, le club de football Rouge et Or remporte pour une dixième fois la prestigieuse Coupe Vanier… Ces nouvelles et bien d’autres figurent dans le Rapport à la communauté 2018-2019.

Disponible uniquement en format numérique, ce rapport présente des histoires inspirantes et des projets innovants qui ont marqué la dernière année. Pour le réaliser, l’Université a fait appel à la collaboration des facultés, des unités et des services. Plus dynamique que le traditionnel rapport annuel, l’œuvre fait office de document de reddition de comptes de la planification stratégique 2017-2022. On y trouve des indicateurs de performance, en plus des états financiers de l’Université.

Comme à son habitude, l’équipe de direction a procédé au dévoilement du rapport devant la communauté universitaire. Plus de 250 personnes étaient présentes ce midi, au pavillon Alphonse-Desjardins, pour assister à l’événement. Cette rencontre, qui tenait lieu d’assemblée générale annuelle de l’Université, s’est déroulée en marge de la Semaine UL pour toujours.

«Le Rapport à la communauté illustre nos réussites, nos plus belles initiatives et nos plus grands succès. Ce document est le fruit de notre travail à tous. Il représente ce moment où l’on peut se dire: mission accomplie! Je vous invite à le consulter, et surtout, à le partager dans vos réseaux. Pour ma part, je suis très impressionnée par ce que nous sommes parvenus à faire cette année», a déclaré, d’entrée de jeu, la rectrice Sophie D’Amours.

Tour à tour, les vice-recteurs Robert Beauregard, Eugénie Brouillet, André Darveau, Rénald Bergeron et Lyne Bouchard, ainsi que la secrétaire générale de l’Université, Monique Richer, et la présidente du Conseil d’administration, Marie-France Poulin, ont partagé quelques bons coups dont ils sont fiers.

Il a été question notamment de l’entrée en vigueur de la Politique relative aux étudiantes et aux étudiants parents. Depuis cet automne, des mesures ont été prises afin d’aider cette clientèle à mieux concilier études, travail et famille. «La politique prévoit une reconnaissance officielle du statut d’étudiant ou d'étudiante parent, ce qui ouvre la porte à des accommodements afin de permettre à ces gens de réussir et de vivre pleinement leur projet d’étude ou de recherche à l’Université Laval», a affirmé Monique Richer.

Le vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes et vice-recteur exécutif, Robert Beauregard, a tenu à souligner l’engagement et le leadership d’étudiants qui se sont démarqués dans la dernière année. Il s’est aussi réjoui de la création d’un microprogramme en études nordiques au Département d’anthropologie de la Faculté des sciences sociales. «Ce microprogramme s’inscrit dans nos actions pour mieux connaître l’environnement nordique et pour travailler à la réconciliation avec les peuples autochtones. Avec les sciences humaines et sociales, on pense pouvoir contribuer à une meilleure compréhension des réalités historiques, culturelles, politiques, sociales et géographiques du Nord. Nous tiendrons d’ailleurs le Sommet sur la réconciliation à l’Université Laval en 2020», a-t-il dit.

Pour sa part, la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation, Eugénie Brouillet, a insisté sur l’aspect international des travaux de recherche menés à l’Université. «Particulièrement cette année, nos chercheurs ont été très actifs partout dans le monde. Nous avons plus de 739 projets internationaux dans 66 pays, dont 3 projets de recherche majeurs qui visent à diminuer la résistance aux antibiotiques et à aider les pays africains à améliorer leur réponse lors d’éclosion de maladies infectieuses.»

Sur le campus, le vice-recteur à l’administration André Darveau s’est dit ravi du partenariat avec Énergir, qui permet à l’Université d’alimenter son réseau de chauffage urbain avec du gaz naturel renouvelable, et de l’avancement du projet de construction du pavillon de l’Institut nordique du Québec. «Nous avons obtenu le financement de la Ville de Québec, des gouvernements du Québec et du Canada, ce qui nous a permis de faire avancer considérablement ce projet avec les plans et les défis du pavillon. Vous ne serez pas déçus!», a-t-il promis.

Autre projet marquant, chapeauté cette fois par Rénald Bergeron, vice-recteur aux affaires externes, à l’international et à la santé: la délocalisation du programme de doctorat en médecine en région. Sur le plan de l’entrepreneuriat, il a cité l’inauguration de La Centrale, un espace consacré aux projets d’affaires des étudiants. «La Centrale est désormais la plaque tournante de l’écosystème entrepreneurial de l’Université. Elle offre des espaces individuels, ouverts et collaboratifs pour la relève entrepreneuriale responsable.»

La vice-rectrice aux ressources humaines, Lyne Bouchard, de son côté, a rappelé que l’Université a été nommée récemment parmi les meilleurs employeurs au Canada. En effet, selon Forbes, l’établissement occupe le 23e rang des meilleurs employeurs, toutes industries confondues au Canada, et le 1er rang dans la région de Québec.

Entre autres initiatives, cette année, le Vice-rectorat aux ressources humaines a procédé à une refonte du Guide d’accueil et d’intégration du nouveau personnel et à une campagne massive de recrutement de professeurs. Il a aussi mis les bouchées doubles afin de renforcer une culture d’équité, de diversité et d’inclusion sur le campus. «Nous sommes fiers d’avoir adhéré à la charte Dimensions lancée par trois organismes subventionnaires fédéraux. Ce projet nous amènera à adopter un plan d’action concret pour que chacun ait droit à un environnement équitable, diversifié et inclusif », a dit la vice-rectrice Bouchard.

Sophie D'Amours, rectrice

Pour en savoir plus

L’équipe d’ULaval nouvelles étant à l’affut de l’actualité universitaire, plusieurs histoires qui figurent dans le Rapport à la communauté ont fait l’objet d’articles dans la dernière année. Replongez dans tous ces projets inspirants!

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!