Société

Au service de l’enfance, de la jeunesse et des familles

Dans la foulée du dépôt du rapport Laurent, l’Université Laval propose des formations pour mieux outiller les professionnels dans leur mission de protéger les enfants

La Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, qui vient tout juste de déposer son rapport, invite à bâtir un «Québec digne de ses enfants», dans lequel les intervenants doivent notamment miser sur la prévention. Afin de mieux outiller ces professionnels ainsi que les étudiants qui souhaitent travailler auprès des jeunes vulnérables et de leur famille, l’Université Laval a créé deux courtes formations, bien ciblées, pour répondre aux besoins criants des directions de la protection de la jeunesse et des milieux scolaires et communautaires.

Introduction au domaine du développement de l’enfant

La formation Introduction au domaine du développement de l’enfant est offerte par la Direction générale de la formation continue (DGFC), en collaboration avec la Faculté des sciences sociales. Elle est le fruit d’un partenariat avec les directions de la protection de la jeunesse (DPJ) et du programme Jeunesse du CIUSS de la Capitale-Nationale et des CISSS de la Côte-Nord, de Lanaudière et du Saguenay-Lac-St-Jean. Des discussions sont aussi en cours avec d’autres CISSS et CIUSS intéressés à devenir partenaires.

D’une durée de 20 heures, cette formation est destinée aux intervenants sociaux et autres professionnels qui, dans leur pratique, doivent mieux cerner les enjeux touchant le développement cognitif, moteur, langagier, social et émotif de l’enfant. Déjà, plus de 500 inscriptions sont confirmées auprès des CISSS et CIUSSS partenaires. D’une grande flexibilité, la formation est entièrement accessible en ligne et peut être suivie à n’importe quel rythme, selon les disponibilités des apprenants.

La création de cette formation courte est un bel exemple de collaboration entre la DGFC – qui souhaite offrir des formations adaptées aux besoins des entreprises et des milieux de travail –, l’École de psychologie – qui apporte son expertise – et les CISSS et CIUSS. D’ailleurs, la DGFC a soumis la formation au Prix d’excellence – Établissement de l'ACDEAULF, remis à un établissement d’enseignement universitaire francophone ou bilingue canadien pour une réalisation admirable relative au développement de l’éducation des adultes. Dans une lettre d’appui à cette candidature, l’adjoint à la Direction de la protection de la jeunesse du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Louis-Philippe Émond, vante les mérites de la formation pour son personnel appelé à dépister la négligence parentale. «La connaissance du développement normatif de la naissance à la fin de l’adolescence est nécessaire pour nos professionnels qui œuvrent auprès des jeunes et des familles, alors que ces derniers doivent déterminer, notamment, s’ils sont en présence de retards de développement et si le développement d’un enfant est compromis.»

Microprogramme sur l’enfance, la jeunesse et les familles

L’École de psychologie, en collaboration avec l’École de travail social et de criminologie, offre une nouvelle formation de 18 crédits, totalement unique dans la province. Le microprogramme sur l’enfance, la jeunesse et les familles s’adresse, lui aussi, aux professionnels et aux intervenants sociaux, mais peut également être suivi par des étudiants ou des diplômés en travail social, en psychologie, en criminologie, en psychoéducation, en orientation, ou même en enseignement. Il a pour objectif de mieux former les professionnels, actuels et futurs, œuvrant auprès des jeunes et des familles dans des domaines essentiels à l'accomplissement de leurs fonctions, mais connexes à leur champ disciplinaire initial.

Créé de concert avec les directions de la protection de la jeunesse et du programme Jeunesse du CIUSS de la Capitale-Nationale et du CISS de Chaudière-Appalaches, le microprogramme permet d'acquérir des connaissances et des compétences sur le développement de l'enfant et de l'adolescent, sur la famille, sur la justice des mineurs au Québec ainsi que sur l'intervention auprès des mineurs dans un contexte de délinquance et de protection de la jeunesse. Il répond à un réel besoin, maintes fois exprimé par les milieux spécialisés en protection de l'enfance. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale entend, d’ailleurs, suggérer à tous ses nouveaux employés voués à protéger la jeunesse de s’y inscrire.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!