ULaval Nouvelles
Société

L’usage du français pour naviguer sur Internet a chuté chez les internautes québécois

La dernière enquête NETendances permet d'observer une baisse de 12 points de pourcentage par rapport à la dernière enquête réalisée en 2020

Selon une enquête NETendances rendue publique le jeudi 8 septembre par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval, près des deux tiers (64%) des adultes québécois utilisent le plus souvent la langue française pour naviguer sur Internet. Il s'agit d'une baisse de 12 points de pourcentage par rapport à la dernière enquête réalisée en 2020 (76%). L'enquête intitulée Portrait numérique des régions révèle également que les diminutions les plus importantes sont survenues dans les régions administratives de Montréal (61% à 43%), de la Capitale-Nationale (89% à 72%), de la Montérégie (79% à 62%) et des Laurentides (87% à 71%).

«Cette baisse de l'utilisation de la langue française pour naviguer sur Internet est en concordance avec la diminution de l'usage du français comme première langue officielle parlée à la maison, qui a été observée récemment par Statistique Canada», mentionne la directrice intelligence d'affaires et recherche marketing à l'ATN, Claire Bourget.

La vitesse de téléchargement est peu connue 

L'enquête rapporte que 38% des adultes québécois ne connaissent pas la vitesse de téléchargement de leur connexion Internet à la maison. Quelque 42% des adultes québécois disposent à la maison d'une connexion Internet d'une vitesse de téléchargement égale ou supérieure à 50 Mbit/s, qui correspond à Internet haute vitesse.

Portrait des non branchés à Internet à la maison

Au Québec, 7% des adultes québécois ne sont pas branchés à Internet à la maison. Parmi ceux-ci, 75% sont âgés de 55 ans et plus, 85% détiennent un diplôme du primaire ou du secondaire, 53% ont un revenu familial annuel de moins de 40 000$, 53% vivent seuls, 64% font partie de la population inactive et 89% habitent à l'extérieur de la région administrative de Montréal. 

Faits saillants dans quelques régions du Québec

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine:

95% des adultes habitant en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine utilisent le plus souvent la langue française pour naviguer sur Internet, une hausse de 10 points de pourcentage depuis 2020 (85%).

Côte-Nord:

Le taux de foyers branchés à Internet sur la Côte-Nord a connu une hausse marquée de 7 points de pourcentage depuis 2020, passant de 88% à 95%. Il s'agit d'un résultat légèrement supérieur à celui de l'ensemble du Québec (93%).

Capitale-Nationale:

85% des adultes habitant dans la région de la Capitale-Nationale disposent d'un accès illimité à Internet à la maison. Il s'agit d'un résultat inférieur à l'ensemble du Québec (89%).

Mauricie:

95% des adultes habitant en Mauricie disposent d'un accès illimité à Internet à la maison, comparé à une moyenne de 89% pour l'ensemble du Québec.

Laval:

100% des adultes habitant la région administrative de Laval ont utilisé personnellement Internet au cours des trois mois précédant les collectes, en hausse de 5 points de pourcentage depuis 2020. Il s'agit d'un résultat supérieur à celui observé pour l'ensemble du Québec (96%). 

Voir les résultats détaillés pour toutes les régions et les infographies de l'enquête NETendances

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!