ULaval Nouvelles
Vie universitaire

Fiers étudiants autochtones [reportage vidéo]

En cette Journée nationale des peuples autochtones, trois étudiants fort inspirants nous partagent leur parcours et leurs projets

Par : Matthieu Dessureault
Anaïs Malec, Alexandre Dumais-Dubé et Raven Larocque Laliberté
Anaïs Malec, Alexandre Dumais-Dubé et Raven Larocque Laliberté

Ils sont issus de diverses communautés à travers le Québec, mais ils ont ceci en commun: ils ont un profond attachement à leur identité autochtone. Raven Larocque Laliberté, étudiante au baccalauréat en psychologie, Alexandre Dumais-Dubé, finissant à la maîtrise en sciences géographiques, et Anaïs Malec, doctorante en médecine, représentent cette jeune génération à la fois fière de ses origines et tournée vers l'avenir.

Alors que le 21 juin est consacré à célébrer le patrimoine, les cultures et les réalisations des premiers peuples, ULaval nouvelles est allé à la rencontre de ces trois étudiants, chez eux, pour discuter de leur parcours, de leur réalité d'études et de leur implication dans le milieu universitaire. À l'image des valeurs qui leur sont chères, l'accueil fut des plus chaleureux et leurs propos, remplis d'espoir.

Sur les traces du Dr Stanley Vollant

Innue d'Ekuanitshit, sur la Côte-Nord, Anaïs Malec rêve de travailler dans le domaine de la santé depuis son adolescence. Le déclic fut sa rencontre avec Stanley Vollant, le premier chirurgien autochtone au Québec. Son but: devenir médecin pour ensuite retourner dans sa communauté, où elle espère contrer le décrochage scolaire et inciter d'autres jeunes à se tourner vers les sciences de la santé.

L'amour du territoire et de la langue

Alexandre Dumais-Dubé n'avait qu'une seule demande lorsque nous lui avons proposé de faire une entrevue pour ce projet vidéo: qu'il puisse se présenter dans sa langue, l'anishinabemowin. Pour lui, il est essentiel de faire vivre la culture et le savoir-faire de ses ancêtres. À l'Université Laval, son engagement prend plusieurs formes. Il collabore notamment à la création d'un nouveau programme de formation pour gardiennes et gardiens du territoire, en plus d'avoir animé un événement de reconnaissance et de célébration des premiers peuples récemment.

Aider les autres

Raven Larocque Laliberté est issue de la communauté micmaque de Gesgapegiag, en Gaspésie. À son arrivée à l'Université Laval, elle a pris les rênes de l'Association étudiante autochtone, qui offre du soutien aux étudiants des différentes nations. Un choix tout désigné pour celle qui aspire à être psychologue pour apporter de l'aide à ceux qui en ont besoin.

Plus de 400 histoires à raconter

L'Université Laval accueille chaque année plus de 400 étudiants issus des premiers peuples. Outre les Innus, les Algonquins et les Micmacs, les nations représentées sont les Hurons-Wendat, les Atikamekw, les Malécites, les Abénakis, les Naskapis et les Inuits.

Plus d'information sur l'engagement de l'Université à l'égard des premiers peuples:

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!