Chroniques

Ces profs qui changent des vies

ULaval nouvelles vous présente une série d'articles sur des enseignants inspirants qui ont influencé le parcours d'anciens étudiants. Cette semaine: Emmanuelle Lafond rend hommage à Alain Lavigne, professeur au Département d'information et de communication.

Professeur depuis 1999, Alain Lavigne enseigne aux futurs journalistes, relationnistes et publicitaires. Ses cours portent essentiellement sur les enjeux de la communication publique.
Pendant plus de 15 ans, Emmanuelle Lafond a travaillé dans le milieu de la coiffure. Lorsqu'une tendinite de l'épaule l'a forcée à abandonner son métier, la Drummondvilloise a pris la décision de retourner sur les bancs d'école. Diplôme d'études collégiales et baccalauréat en poche, elle s'est tournée vers la maîtrise en relations publiques à l'Université Laval. C'est ainsi qu'elle a connu celui qui est devenu un joueur clé de sa reconversion professionnelle, Alain Lavigne.

Spécialiste de la communication publique, ce professeur enseigne aux futurs professionnels des relations publiques, du journalisme et de la publicité. En tout, Emmanuelle Lafond a suivi trois cours avec lui. Alain Lavigne l'a aussi dirigée pour la rédaction de son rapport réflexif, en plus de l'engager comme auxiliaire d'enseignement.

Plus qu'un professeur, il a été pour elle un mentor, lui prodiguant moult conseils sur les techniques de marketing et autres stratégies de communication. «Aujourd'hui, je peux affirmer que ces échanges m'ont fait prendre conscience non seulement du caractère pluridimensionnel de la communication, mais aussi de toute la complexité des enjeux inhérents à l'établissement de stratégies communicationnelles», relate celle qui vient de démarrer sa propre agence dans ce domaine.

Ses études terminées, Emmanuelle Lafond a continué de consulter le professeur Lavigne pour la mise sur pied de divers projets. Entre autres, elle a fait appel à son expertise pour la rédaction de son premier livre, un récit autobiographique qui devrait sortir sous peu. Auteur de plusieurs ouvrages, le professeur lui a donné des renseignements sur le processus de publication et l'a aidée à prendre le recul nécessaire pour l'écriture. «Fidèle à son habitude, monsieur Lavigne a fait preuve de beaucoup de disponibilité, d'écoute et d'intérêt à mon endroit. Toujours aussi professionnel et sans jamais démontrer le moindre signe d'exaspération, il n'a jamais hésité à répondre à mes nombreuses interrogations. S'en doutait-il peut-être, mais le simple fait de croire en mes capacités me poussait à persévérer et à me dépasser», témoigne Emmanuelle Lafond.

Questionné à ce sujet, Alain Lavigne dit recevoir souvent des courriels ou des appels d'anciens étudiants. Soucieux de leur réussite, il se fait un point d'honneur de répondre à leurs questions et de les encourager dans leurs projets. «Je crois beaucoup en mes étudiants; ce sont eux qui représentent l'avenir. C'est pourquoi je suis toujours disponible pour les aider s'ils veulent aller plus loin, et ce, même après leur diplomation. Comme professeur d'une université, il faut assurer un service après-vente, bien que je n'aime pas l'expression», dit-il.

Ancien journaliste et relationniste, formé en histoire, en journalisme et en science politique, Alain Lavigne se décrit comme un vrai produit de la communication publique. Son bagage hétéroclite lui permet de jeter un regard à 360 degrés sur ce milieu en pleine effervescence. «On pourrait croire que je m'éparpille, que je butine d'une discipline à l'autre, mais ce n'est pas le cas. La communication publique est un écosystème avec différentes professions qui ont chacune leurs objectifs et leur légitimité, mais qui sont tenues d'interagir les unes avec les autres. Le fait d'aborder la communication publique dans une perspective plus large permet de réfléchir aux défis et aux enjeux liés à ces pratiques», explique-t-il.

Dans ses cours, le professeur mise sur des cas concrets, qu'il rattache le plus souvent à l'actualité. Par exemple, il s'intéresse aux stratégies de communication derrière une campagne électorale, ou encore invite ses étudiants à analyser la couverture journalistique d'un événement. Son but: susciter une curiosité intellectuelle qui leur servira toute leur carrière durant. «L'université représente une occasion en or de prendre le temps de réfléchir avant de plonger dans le tourbillon du marché du travail. C'est le moment pour les étudiants d'acquérir des outils qui leur serviront plus tard, qu'ils soient journalistes, relationnistes ou publicitaires.»

Pour entendre Alain Lavigne parler de son métier!


Pour lire tous les articles de la série:




Et vous, y a-t-il un enseignant qui a changé votre vie?


Les meilleurs enseignants, ce sont ceux dont on se souvient toute sa vie durant. Dévoués, pédagogues, enthousiastes, ils nous ont transmis leur passion, ont élargi nos horizons, nous ont donné envie d'être créatifs dans un domaine. Diplômé ou étudiant, vous avez une histoire qui implique un professeur ou un chargé de cours toujours à l'emploi de l'Université? N'hésitez pas à écrire au journaliste Matthieu Dessureault pour lui faire part de votre témoignage. Votre histoire pourrait faire l'objet d'un article dans le journal!

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!