Vie universitaire

Plus de 500 kilos de déchets ramassés

Une centaine de personnes ont participé à la campagne de nettoyage des boisés du campus

Par : Yvon Larose
Cinq des participants au nettoyage des boisés du 10 mai: Luc Lamontagne (Service des activités sportives – SAS), Josée Grimard (SAS), Marie-Hélène Veilleux (Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels), Nadia Bolduc (SAS) et Renel Lherisson, étudiant à la maîtrise en sols et environnement.
Cinq des participants au nettoyage des boisés du 10 mai: Luc Lamontagne (Service des activités sportives – SAS), Josée Grimard (SAS), Marie-Hélène Veilleux (Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels), Nadia Bolduc (SAS) et Renel Lherisson, étudiant à la maîtrise en sols et environnement.
Daniel Forget est coordonnateur d'opérations à la Direction générale des programmes de premier cycle. Il est également père de deux jeunes enfants qu'il laisse chaque matin au Centre de la petite enfance (CPE) La Charmille, situé sur le campus. Le 10 mai, entre 11h30 et 13h30, à l'instar d'une centaine d'autres membres de la communauté universitaire, il a participé à la campagne de nettoyage 2017 des boisés du campus. Son secteur était près de La Charmille. En fin de journée, Daniel Forget a retrouvé ses enfants, Arthur et Ariane, dans la cour arrière du CPE.

«Mon plus petit, Arthur, 3 ans, arrive en courant avec une balle jaune dans les mains en disant: «Papa, papa! Je t'ai vu aujourd'hui par la fenêtre!», raconte-t-il. Et moi de répondre: «Ben oui, j'ai trouvé cette balle en forêt et je l'ai relancée dans la cour arrière du CPE!» Et l'enfant d'ajouter: «Oui! C'est la balle que Léo avait lancée loin, loin, loin par-dessus la clôture!»»

Puis, dans l'auto, Ariane, 4 ans, dit à son père: «Moi aussi, je t'ai vu, tu avais ton chapeau, ton manteau bleu et un bâton pour ramasser tes déchets. Qu'as-tu trouvé?» Celui-ci lui répond: «J'ai trouvé une balle jaune, une carotte, et...» «Ah ouiii! C'était le nez du bonhomme de neige, que les amis du groupe des Abeilles ont lancé dans la forêt, après qu'il ait fondu!», s'exclame la fillette.

Des chaussettes de bébé et des souliers, un téléphone cellulaire et un parapluie, une balle de baseball et une roue de vélo: le nettoyage collectif des boisés fait place à des trouvailles bien improbables. En tout, 533 kilos de déchets ont été ramassés! L'activité, qui attire des fidèles chaque année, a réuni plus de femmes que d'hommes et plus d'employés que d'étudiants, chaque fois dans une proportion de 60% - 40%. Tous les groupes d'âge adulte étaient représentés. Le ramassage des déchets a toujours lieu à la mi-mai, après la disparition de la neige et avant la repousse des feuilles des plantes au sol.

«On observe une diminution de la tendance à perdre ou à laisser des objets de différentes natures dans les boisés. En 2016, 130 participants avaient ramassé 653 kilos de déchets», souligne Guylaine Bernard, coordonnatrice d'opérations au Service des immeubles. Celle-ci est associée à l'événement depuis la toute première opération de nettoyage, il y a 7 ans.

Une pluie fine tombait le 10 mai. «Il ne faisait pas chaud cette journée-là, raconte Guylaine Bernard. Il n'empêche. Les nettoyeurs avaient hâte de commencer. Ils travaillaient avec un grand sourire! On voit que les gens tiennent aux boisés et aux sentiers du campus.» Selon elle, il est à souhaiter que les enfants de La Charmille, qui ont vu les adultes en train de nettoyer le boisé voisin, aient pris conscience de la place de la nature dans nos vies et de l'importance de ne pas la polluer.

L'activité était organisée par le Service des immeubles, avec le soutien du Vice-rectorat exécutif et au développement et du Service de sécurité et de prévention.




nettoyage

Daniel Forget a participé au nettoyage des boisés. Ses deux enfants, inscrits au CPE La Charmille, l'ont aperçu dans le boisé voisin.

Photo: Guylaine Bernard

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!