Société

Journaliste généraliste ou spécialiste?

L’ouvrage Journalismes spécialisés à l’ère numérique aborde ce thème on ne peut plus d’actualité

En cette ère d’intelligence artificielle, d’algorithmes, de réseaux sociaux et de données massives, le journaliste doit-il se spécialiser dans un secteur d’activités ou, au contraire, être prêt à couvrir n’importe quel sujet? C’est la question que pose Journalismes spécialisés à l’ère numérique.

Cet ouvrage collectif, qui vient de paraître aux Presses de l’Université Laval, a été dirigé par Henri Assogba, professeur au Département d’information et de communication. On y trouve, entre autres, des contributions du professeur Thierry Watine et des doctorantes Julie Gramaccia et Anne-Sophie Gobeil.

Le tout découle d’un colloque international du Réseau Théophraste qui a été organisé à l’automne 2018 sur le campus. Pendant trois jours, des chercheurs issus de 12 pays répartis sur 3 continents ont discuté de divers enjeux liés aux spécialisations en journalisme à l’ère numérique.

Plus d’information dans cet article.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!