Société

Des classiques à l'école?

Causerie avec Raphaël Arteau McNeil autour de son essai La perte et l'héritage. Essai sur l'éducation par les grandes œuvres

<i>L'École d'Athènes</i> de Raphaël
<i>L'École d'Athènes</i> de Raphaël
La lecture des grands auteurs est-elle encore utile à l'éducation des adolescents québécois d'aujourd'hui? Quels bénéfices peuvent-ils tirer d'Aristote, de Descartes, de Racine, de Kant ou de Zola? Pour le savoir, participez à la causerie avec Raphaël Arteau McNeil autour de son essai La perte et l'héritage. Essai sur l'éducation par les grandes œuvres.

Dans son ouvrage, ce chargé de cours à la Faculté de philosophie constate lucidement la perte pour les jeunes générations du retrait complet des programmes scolaires –  au nom d'une «démocratisation à courte vue» – d'une initiation à la «grande» culture occidentale. Sans prôner un illusoire retour en arrière, il propose la simple réactivation de cet héritage pour ses beautés et ses vérités toujours actuelles.

Jeudi 26 avril, à 18 h, à la Librairie Pantoute (1100, rue St-Jean). Entrée libre.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!