Arts

Théâtre déconfiné

Ce n’est pas la pandémie qui a eu raison du laboratoire de création des finissants du baccalauréat en théâtre et arts vivants

Catherine Lagacé Mc Maniman a revisité la pièce <em>Psychose</em>, de la dramaturge britannique Sarah Kane.
Catherine Lagacé Mc Maniman a revisité la pièce <em>Psychose</em>, de la dramaturge britannique Sarah Kane.

Chaque année, juin marque la présentation des projets de fin d’études des étudiants du baccalauréat en théâtre et arts vivants. Pandémie oblige, les organisateurs ont dû opter pour une diffusion virtuelle. Réunis au LANTISS, le Laboratoire des nouvelles technologies de l'image, du son et de la scène du pavillon Louis-Jacques-Casault, les finissants ont présenté leurs projets sur la plateforme Zoom. Leur spectacle, intitulé Solos qui prétendent être ensemble (6 x 1/6 de show), était diffusé en direct le 25 juin sur la page Facebook du collectif. Les spectateurs ont pu avoir accès à différents points de vue grâce à trois caméras qui filmaient le tout.

«Les obligations sanitaires ont été bien respectées et le résultat final était d'une grande qualité. Je crois que les étudiants ont pu aller au bout de leur conception et vivre une expérience importante de création scénique. Les sources d'inspiration de chacun étaient fort diversifiées. Presque tous proposaient un solo, ce qui, par un étrange hasard, a rendu possible le laboratoire dans le contexte de la pandémie, un laboratoire qui a duré deux semaines intensives», explique la professeure Carole Nadeau, qui supervisait le projet.

Les étudiants, Joanie Bernard, Jade Gagnon, Catherine Lagacé Mc Maniman, Patrice Lévesque, Jeanne Murdock, Noémie Percy et Sarah Sanche, ont revisité des créations de Wajdi Mouawad, Samuel Beckett, Sarah Kane, Suzanne Lebeau, Claude Gauvreau et Eugène Ionesco. «Sarah Sanche a assumé la conception des liens entre chacune des propositions pour arrimer une sorte de fil d'Ariane, un parcours sensible cohérent malgré l'hétérogénéité des univers et des ambiances qui étaient proposés», ajoute la professeure Nadeau.

Revivez le spectacle en photos!

Cliquez sur les flèches pour faire défiler les images.

Noémie Percy a proposé une inspiration libre de la pièce <em>Forêts</em>, de Wajdi Mouawad.

Liviu Dospinescu, le directeur du programme, se réjouit de cette initiative au LANTISS. «Zoom a permis de résoudre le problème de la présentation de la production en public, une condition à la reconnaissance des acquis des compétences de mise en scène des finissants. Le dispositif de la transmission vidéo a été mis à profit avec originalité et efficacité: il offrait trois cadres différents de la représentation scénique et permettait même, par moments, d’en révéler l’organisme, bien vivant, à travers des incursions dans les coulisses, une façon originale d’animer aussi l’expérience de réception. Cette captation et retransmission en direct avec plusieurs caméras fut une première pour le LANTISS et une excellente occasion de promouvoir la nouvelle appellation des programmes de théâtre et arts vivants de l’Université Laval.»

Pour ceux qui ont manqué l’événement, il suffit d’écrire aux étudiants sur leur page Facebook pour avoir un lien YouTube en privé. On peut aussi lire la chronique du professeur Dospinescu sur les différents projets des étudiants.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!