Arts

Regards et jeux dans l'espace

L’installation atmosphérique Système 0.48b, de Pierre-Olivier Fréchet-Martin, réinvente l’espace de la Galerie des arts visuels avec inventivité

Par : Julie Bouchard
Caché en bonne partie derrière de lourds rideaux noirs, le Système 0.48b de Fréchet-Martin est composé de deux parties, la première introduisant la seconde. Ainsi, un petit écran vidéo arrête le visiteur dès son entrée dans la Galerie pour lui présenter l’image (en très basse résolution) d’un ciel ennuagé. L’image ne laisse voir qu’une seule et unique chose: le mouvement lent de nuages qui, traversant le ciel, jouent dans les nuances de gris. Introduction silencieuse et tout de même un peu énigmatique; ce n’est que de l’autre côté des rideaux que le visiteur pourra saisir la nécessité de l’image vidéo.

Côté pile, 48 petites ampoules suspendues à hauteur variable jettent une lumière inégale dans l’espace assombri par les rideaux. Ces petites lumières suspendues dans le noir ressemblent à autant de lucioles; elles brillent d’une intensité variable, certaines de tous leurs feux, d’autres faiblement, comme si elles arrivaient au bout d’un souffle, d’un cycle. Chacune de ces ampoules est, dans les faits, soumise aux fluctuations de l’image vidéo si bien que, dans l’oscillation de la lumière, c’est le mouvement des nuages qui se dessine et qui, doucement, invite le visiteur à la contemplation.

Rien n’est jamais parfait et le Système 0.48b est sûrement encore plus convaincant lorsque présenté dans une obscurité pleine et entière, comme il se doit de l’être. Or, les murs blancs de la Galerie percent la noirceur et laissent voir les limites d’un espace qui, dans l’idéal, se voudrait aussi infini que le ciel dans lequel courent les nuages. Il faut donc faire abstraction de la présence des murs pour profiter pleinement de l’expérience inusitée proposée par Pierre-Olivier Fréchet-Martin, jeune artiste de Québec qui, en créant Système 0.48b, cherchait à repousser les limites de l’écran vidéo. Limites effectivement repoussées dans la mesure où le mouvement de l’image vidéo se prolonge dans l’espace de la Galerie. À voir, donc, jusqu’au 21 mars, à la Galerie des arts visuels, située au 255, boulevard Charest Est, et ouverte de 12 h à 17 h du mercredi au dimanche.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!