Arts

Riche programmation d'automne

La troupe Les Treize jouera Agatha Christie, August Strinberg, Alexandre  Vanasse et John Steinbeck

La troupe Les Treize souligne cet automne ses 60 ans d’existence avec quatre pièces montées avec talent et créativité. La saison démarre avec La souricière d’Agatha Christie, pièce mise en scène par Marc-Philippe Parent. Mollie et Giles Ralston viennent de transformer le manoir de Monkswell en une nouvelle auberge. Ils se trouvent bloqués dans la maison par une chute de neige avec quatre clients et un voyageur dont la voiture s’est embourbée. Ils voient arriver le sergent Trotter venu en ski les prévenir: plusieurs années auparavant, une certaine dame Lyon et son mari auraient été famille d'accueil pour trois jeunes enfants auxquels ils auraient fait subir de mauvais traitements. Madame Lyon ayant été assassinée à Londres, le meurtrier est soupçonné de vouloir se rendre au manoir ou même d'y être déjà. Cette pièce sera présentée du 29 octobre au 1er novembre à l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins.
   
La saison se poursuit avec Le songe, d’August Strindberg, mise en scène par Odré Simard. Agnès, fille des cieux, se rend sur Terre pour tout connaître de l’existence humaine. Elle rencontre une foule de personnages, parfois étranges, parfois profonds, qui s'entrecroisent et disparaissent au gré du temps qui file à une vitesse folle. Comment comprendre ces individus? Toutes les situations qu'elle vit semblent lui cacher le sens de la vie... Réussira-t-elle à le découvrir et, si oui, qu’y trouvera-t-elle? L’auteur a construit cette pièce magnifique à la manière d'un rêve; tout peut arriver. Cette pièce, dans laquelle seront manipulées des marionnettes, sera présentée du 10 au 15 novembre au Théâtre de poche du pavillon Maurice-Pollack.
   
Viendra ensuite Les oiseaux du paradis, du 25 au 29 novembre, toujours au Théâtre de poche, une pièce écrite et mise en scène par Alexandre Vanasse. Cinq individus s'apprêtent, pensent-ils, à partir vivre sur une île déserte du Pacifique au terme d'une transaction bancaire qui leur aura tous coûté une fortune. Ils réaliseront bientôt que l'instigateur du projet les a roulés, qu'il n'y a aucune île et que leur argent a disparu. S'ensuivra une soirée des plus intenses durant laquelle tous se demanderont comment ils ont pu être assez mal dans leur peau pour avoir investi tout leur pécule dans pareil projet. Pièce d'une grande sensibilité, Les oiseaux du paradis traite de thèmes parfois denses, parfois légers, et plongera le public dans la douloureuse introspection de cinq «mésadaptés» sociaux.
   
Cette saison d’automne se termine avec Des souris et des hommes, classique de John Steinbeck mis en scène par Mathieu Richard et présenté du 9 au 13 décembre au Théâtre de poche. Deux journaliers font équipe dans les ranchs de Californie durant la Grande Dépression de 1929. Unis par le hasard, George Milton et Lennie Small ont besoin l’un de l’autre pour croire à un rêve commun qui les ferait sortir de la précarité. Le premier protège le second, un géant à la cervelle d’enfant qui ne connaît pas sa force. Le rêve qui scelle leur destin est de devenir enfin propriétaires d’un lopin de terre qui leur rendrait la liberté de vivre sans trop se tuer à la tâche. Dès leur arrivée dans le nouveau ranch se dresse le décor du drame à venir. Curley, le fils du patron, un bagarreur, cherche à combattre les grands costauds qui ne se savent pas se défendre pour épater la galerie et surtout sa jeune moitié. Tout se bouscule lorsque la femme de Curley va voir Lennie qui, oubliant les recommandations de George, se met à la caresser…
   
Toutes les représentations commencent à 20 h. Les billets sont en prévente, au coût de 10 $, au Bureau de la vie étudiante, local 2344 du pavillon Alphonse-Desjardins. À la porte, les soirs de représentation, le coût d’entrée est de 12 $.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!