ULaval Nouvelles
Société

NETendances: les services bancaires en ligne

Près du quart des adultes québécois ont déjà acheté ou vendu de la cryptomonnaie

Selon une enquête NETendances rendue publique par l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval, près du quart (22%) des adultes québécois ont déjà acheté ou vendu de la monnaie virtuelle, communément appelée «cryptomonnaie». L'enquête intitulée Services bancaires en ligne révèle aussi que la proportion d'adultes québécois qui ont déjà acheté ou vendu de la monnaie virtuelle est de 43% chez les répondants âgés de 25 à 34 ans et de 47% chez ceux âgés de 35 à 44 ans.

La notoriété de la cryptomonnaie est plus forte chez les hommes

Les résultats de l'enquête indiquent que les hommes (82%) sont plus nombreux que les femmes (60%) à connaître la monnaie virtuelle. La notoriété de la monnaie virtuelle est également plus importante chez les adultes âgés de moins de 55 ans, chez les diplômés universitaires de même que chez les adultes dont le revenu familial annuel total est de 100 000$ et plus. 

Applications mobiles bancaires plus utilisées chez les plus jeunes

La moitié (49%) des adultes québécois qui possèdent des appareils mobiles (téléphone intelligent ou tablette électronique) ont utilisé au cours des 12 derniers mois l'application mobile de leur institution financière pour y déposer un chèque transmis à partir d'une photo. L'utilisation du dépôt mobile est encore plus marquée chez les Québécois âgés de 25 à 44 ans, groupe dans lequel cette proportion atteint 65%. 

«On observe aussi cette même tendance pour l'utilisation du paiement mobile sur le téléphone intelligent à partir d'applications comme Apple Pay ou Google Pay, mentionne la directrice intelligence d'affaires et recherche marketing à l'ATN, Claire Bourget. De façon générale, quelque 45% des Québécois utilisent le paiement mobile sur leur téléphone intelligent alors que l'usage atteint 83% chez les 18-24 ans, 74% chez les 25-34 ans et 67% chez les 35-44 ans».

Internet est privilégié pour certaines activités financières

Une majorité d‘adultes québécois privilégient Internet pour réaliser les activités bancaires suivantes: consulter le solde au compte et les transactions (73%), effectuer des opérations bancaires comme des paiements de factures et des virements entre personnes au Canada (71%), comparer les offres des institutions financières (60%), faire l'achat ou la vente d'actions (54%), de même qu'acquérir une carte de crédit (50%). Les activités bancaires en ligne qui ont connu la plus forte hausse dans la dernière année sont les placements financiers (de 28% à 41%), le renouvellement ou le refinancement d'une hypothèque (de 21% à 33%) et la préparation d'un plan financier (de 22% à 33%). 

Les robots-conseillers de plus en plus populaires pour la planification financière

La notoriété des robots-conseillers, des plateformes en ligne qui offrent des conseils financiers ou permettent la gestion automatisée d'un portefeuille d'actifs, a connu une hausse de 7 points de pourcentage en un an, passant de 35% à 42%. Parmi ceux qui connaissent les robots-conseillers, un peu plus de la moitié (52%) d'entre eux mentionnent en avoir déjà utilisé au cours des 12 derniers mois, ce qui représente une augmentation de 12 points de pourcentage par rapport à 2021 (40%). 

Consultez les résultats détaillés et les infographies de l'enquête

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!