ULaval Nouvelles
Recherche

Cinq bonnes raisons de laisser les rognures de gazon sur place

Une étude vient préciser les bénéfices de l'herbicyclage pour les pelouses et pour l'environnement

Par : Jean Hamann

Laisser les rognures de gazon sur place après une tonte est bon pour la pelouse et bon pour l'environnement. Une étude publiée dans la revue Science of the Total Environment par Guillaume Grégoire et Yves Desjardins, du Département de phytologie de l'Université Laval, et par leur collègue du Département des sols et de génie agroalimentaire, Rim Benjannet, confirme et précise certains des avantages connus de l'herbicyclage, et en ajoute un nouveau à la liste.

Les chercheurs ont utilisé des parcelles expérimentales situées sur le campus de l'Université Laval pour déterminer comment les rognures laissées sur place après tonte modifiaient certains paramètres du gazon et du sol. Quatre stratégies de fertilisation ont été testées sur ces parcelles: aucun ajout de fertilisant ou des doses de 48, 96 ou 144 kg d'azote/hectare/an.

Leurs observations, qui résultent de trois années de recherche, pourraient vous guider dans l'entretien de votre propre pelouse. Voici leurs constats.

Laisser les rognures de gazon sur place équivaut à doubler l'apport externe en azote

«En d'autres termes, l'herbicyclage permet de diminuer de moitié la quantité de fertilisants azotés que l'on fournit au gazon, précise Guillaume Grégoire. En plus de réduire les coûts d'entretien, cela peut être très positif pour l'environnement.»

L'herbicyclage améliore la couleur du gazon

«Sur les parcelles non fertilisées et sur celles recevant des doses de 96 kg/hectare/an ou moins, l'indice d'intensité de vert du gazon était plus élevé lorsque les rognures étaient laissées sur place», résume le chercheur rattaché au Centre de recherche et d'innovation sur les végétaux de l'Université Laval.

L'herbicyclage augmente la teneur en eau dans le sol

«C'est un résultat inédit de nos travaux, poursuit-il. Le sol des parcelles où les rognures étaient laissées sur place avait une teneur en eau presque 4% plus élevée. Ça peut sembler peu, mais sur un terrain de 100 m2, sur une profondeur de 15 cm, c'est 585 l d'eau de plus. Si on extrapole cette valeur à l'ensemble des pelouses résidentielles d'une ville, c'est énorme. La présence de cette eau aide à maintenir le gazon en santé pendant les périodes de sécheresse.»

L'herbicyclage n'augmente pas l'épaisseur du feutre

«Le feutre, aussi appelé chaume, est constitué par la matière organique morte qui s'accumule au sol. Nous n'avons pas vu de différence dans l'épaisseur du feutre entre les parcelles où les rognures étaient ramassées et celles où elles ne l'étaient pas, souligne le professeur Grégoire. Le gazon contient 80% d'eau, il se dessèche en quelques jours et il est rapidement décomposé, ce qui permet de recycler les éléments qu'il contient.»

Toutefois, pour éviter de se retrouver avec de petits amas de gazon coupé dans le parterre, il faut appliquer la règle du tiers, précise-t-il. «Il faut tondre le gazon régulièrement et ne pas couper plus du tiers de la hauteur des feuilles. L'autre avantage de procéder ainsi est que la coupe est moins stressante pour la plante.»

L'herbicyclage est une bonne façon de mieux profiter de l'été

«Ramasser les rognures de gazon et en disposer dans le respect des règlements municipaux, c'est de la job, commente le professeur Grégoire. On s'évite bien des soucis en laissant les rognures sur place.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!