Vie universitaire

Un prix du Québec pour Claire Deschênes, Claude Dubé et Charles M. Morin

Les trois professeurs de l’Université Laval ont reçu un prix du Québec

Trois professeurs de l’Université Laval, Claire Deschênes, Charles M. Morin et Claude Dubé, ont reçu, le 4 novembre, un prix du Québec, la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec pour récompenser l’œuvre de personnes d’exception dans les domaines de la science et de la culture.

Prix Lionel-Boulet – Recherche et développement en milieu industriel

Claire Deschênes, professeure associée à la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval et spécialiste de renommée internationale des turbines hydrauliques, a reçu le prix Lionel-Boulet – Recherche et développement en milieu industriel. Ce prix récompense une personne qui s’est distinguée par ses innovations, son leadership dans le développement scientifique et son apport à la croissance économique du Québec. Claire Deschênes est la première femme à recevoir ce prix.

La professeure Deschênes est une pionnière et une source d’inspiration pour les femmes en sciences et en génie. Après avoir obtenu un doctorat de l’Institut national polytechnique de Grenoble, elle devient, en 1990, la première femme à enseigner le génie à l’Université Laval. En 1994, elle fonde le Laboratoire de machines hydrauliques, dont les installations de pointe permettent de tester le fonctionnement de turbines modèles selon des normes internationales strictes. Claire Deschênes est également la force créatrice à l’origine du Consortium en machines hydrauliques de l'Université Laval, un centre de recherche inauguré en 2007 qui regroupe plusieurs des plus importants partenaires publics et privés dans le domaine de l'hydroélectricité au pays. Les recherches menées par ce centre contribuent à soutenir l’industrie dans la conception de turbines hydrauliques plus durables dont les caractéristiques répondent à l’évolution des réseaux électriques. Le Consortium s'est rapidement taillé une place enviable sur la scène internationale et a établi plusieurs partenariats avec différents producteurs d’hydroélectricité européens dans le but de partager les retombées de ces recherches.

Parallèlement à ses activités d’enseignement et de recherche, Claire Deschênes a poursuivi tout au long de sa carrière son travail de promotion des carrières scientifiques chez les femmes. Elle a notamment été, de 1997 à 2005, titulaire de la première Chaire pour les femmes en sciences et en génie du CRSNG au Québec.

Claire Deschênes a reçu de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière, notamment l’Ordre du Canada, le prix Synergie pour l’innovation du CRSNG, le titre de Fellow de l’organisme Ingénieurs Canada ainsi qu’un doctorat honorifique de l’Université de Sherbrooke et un autre de l’Université d’Ottawa.

Prix Léon-Gérin – Sciences humaines et sociales

Charles M. Morin, professeur de psychologie à la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval, a reçu le prix Léon-Gérin qui récompense une personne ayant mené une carrière remarquable en recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Le professeur Morin est une sommité mondiale de la recherche sur les troubles du sommeil. Les traitements basés sur la thérapie cognitive comportementale qu’il a mis au point et perfectionnés au cours des 35 dernières années ont permis à des millions de personnes de retrouver le sommeil.

Après l’obtention d’un doctorat en psychologie en 1986, Charles M. Morin poursuit un stage postdoctoral en médecine du sommeil à la Virginia Commonwealth University. Un an plus tard, il devient professeur au Département de psychiatrie de cette même université puis directeur de son Centre d’étude des troubles du sommeil. En 1994, Charles M. Morin revient au Québec pour devenir professeur à l’École de psychologie de l’Université Laval. Il fonde en 1995 le Centre d’étude des troubles du sommeil, un laboratoire d’avant-garde où il mène avec son équipe des recherches sur l’épidémiologie des troubles du sommeil, sur les conséquences physiques et sociales de l’insomnie ainsi que sur différentes approches thérapeutiques pour traiter ce problème qui affecte 20% de la population adulte de façon occasionnelle et 10% de façon chronique.

Le professeur Morin a laissé une empreinte durable au sein de diverses associations internationales, étant tour à tour président de la World Sleep Society, de la Société canadienne du sommeil et de la Section clinique de la Société canadienne de psychologie. Il a également fait partie d’un groupe de travail de l’American Psychiatric Association dont le mandat était de réviser les critères diagnostiques des troubles du sommeil pour le DSM-5, l’ouvrage de référence en matière de troubles mentaux.

Le professeur Morin a reçu plusieurs prix et distinctions pour sa contribution exceptionnelle à la psychologie, notamment le prix Noël-Mailloux de l’Ordre des psychologues du Québec, le prix Adrien-Pinard de la Société québécoise pour la recherche en psychologie, le prix Donald O. Hebb de la Société canadienne de psychologie, le prix Marcel-Vincent de l’Association francophone pour le savoir et le Distinguished Scientist Award de la Sleep Research Society.

Prix Gérard-Morisset – Patrimoine québécois

Professeur à l’Université Laval de 1978 à 2016, Claude Dubé a reçu le prix Gérard-Morisset, la plus haute distinction attribuée par le gouvernement du Québec à une personne pour sa contribution remarquable à la sauvegarde et au rayonnement du patrimoine québécois. Claude Dubé s’est en effet consacré pendant plus de 40 ans à la préservation, à la mise en valeur et au rayonnement du patrimoine québécois.

Il a notamment cofondé, en 1993, la Société du patrimoine urbain de Québec. En 1994, il est devenu le premier directeur général du Réseau des économusées, qui met en valeur des artisans et des métiers grâce à un lieu d'interprétation ouvert au public. Ce réseau d'une centaine d'entreprises économusées se retrouve maintenant dans huit provinces canadiennes et dans sept pays de l'Europe du Nord. Claude Dubé a également été la force créatrice à l’origine du programme de formation d'agents de développement culturel pour le réseau de Villes et villages d'art et de patrimoine, en 1998.

À tire de doyen de la Faculté d'aménagement, d'architecture, d'art et de design, poste qu’il a occupé pendant 13 ans, Claude Dubé a créé en 2002 l'École internationale d'été de Percé, une occasion unique pour l'Université Laval de participer à la mise en valeur du patrimoine gaspésien et de contribuer au développement de cette région. Parallèlement, le professeur Dubé a participé à la mise sur pied de la Chaire multifacultaire de recherche et d'intervention sur la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, pour laquelle il a assumé la présidence du comité de direction pendant de nombreuses années. Claude Dubé a aussi contribué de manière significative à la revitalisation des quartiers centraux de Québec en développant l’École d’architecture au sein du Vieux-Québec et l’École d’art et l’École de design au cœur du quartier Saint-Roch. En 2005, il a été nommé titulaire de la Chaire UNESCO en patrimoine culturel, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite en 2016.

Claude Dubé a reçu en 2003 le prix Hans-Blumenfeld de l’Ordre des urbanistes du Québec, qui reconnaît la contribution significative d’urbanistes au développement et au rayonnement de la profession au Québec. En 2011, il a été nommé urbaniste émérite pour sa compétence professionnelle, sa grande intégrité, ses réalisations remarquables dans le domaine de l'aménagement et de l'urbanisme ainsi que pour les services exceptionnels rendus à la collectivité, au développement et au rayonnement de la profession au Québec.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!