Vie universitaire

Palmarès des commentateurs de l'année 2009

Les dix professeurs les plus présents dans l'espace médiatique au cours des douze derniers mois

Les médias ont régulièrement fait appel à Luc Bouthillier pour éclairer la population sur les causes de la crise dans l'industrie forestière et sur les solutions envisagées pour en sortir.
Les médias ont régulièrement fait appel à Luc Bouthillier pour éclairer la population sur les causes de la crise dans l'industrie forestière et sur les solutions envisagées pour en sortir.
Qu’il soit question de santé publique, d’économie, de politique ou d’éducation, les journalistes font constamment appel à l’expertise des professeurs de l’Université Laval pour nous aider à mieux comprendre le monde qui nous entoure. Afin de souligner le travail de ces spécialistes qui consacrent un temps précieux à partager leur savoir avec la population par l’entremise des médias, l’équipe des relations avec les médias de la Direction des communications présente son Palmarès des commentateurs de l’année 2009. Ce palmarès est établi en additionnant chaque mention d’un professeur dans un média régional, national ou d’origine étrangère. Les professeurs ayant accumulé le plus de mentions au cours de l’année se taillent une place au sein du palmarès.

1-
En tête de liste se trouve Luc Bouthillier, professeur à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, avec un total de 185 mentions dans les médias tant régionaux, provinciaux que nationaux. Ce spécialiste réputé de l’économie et des politiques forestières a été grandement sollicité cette année pour commenter les nombreuses mises à pied dans l’industrie forestière et la crise qui frappe ce secteur depuis quelques années.


2-
Non loin derrière, avec 119 mentions, vient Charles M. Morin, professeur à l’École de psychologie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les troubles du sommeil. Ses résultats de recherche, qui démontrent que l’approche psychologique est plus efficace que la médication pour le traitement à long terme de l’insomnie, ont fait le tour du monde, de la presse américaine à la presse thaïlandaise, en passant par l’Inde et la Croatie.

3-
La crise de l’industrie automobile nord-américaine a monopolisé les manchettes des bulletins de nouvelles économiques pendant plusieurs semaines cette année. Les difficultés économiques de GM, de Chrysler, du secteur automobile ontarien, et les plans de relance des gouvernements ont maintes fois été décryptés dans les médias par Yan Cimon, professeur au Département de management. Ce spécialiste du secteur automobile et de la gestion stratégique des organisations multinationales cumule 108 mentions dans les médias.

4-
Avec seulement une mention de moins que le professeur Yan Cimon, Jean-Thomas Bernard, économiste spécialisé dans le domaine de l’énergie, arrive au quatrième rang. La fluctuation du prix de l’essence, l’augmentation des tarifs de l’hydroélectricité, le projet du complexe hydroélectrique de la Romaine sur la Côte-Nord et plus récemment, l’achat par Hydro-Québec d’Énergie Nouveau-Brunswick sont parmi les nombreux sujets sur lesquels Jean-Thomas Bernard a été appelé à se prononcer.

5-
Angelo Tremblay, professeur au Département de médecine sociale et préventive, a su se tailler une place de choix dans notre palmarès grâce à ses travaux publiés dans de prestigieuses revues scientifiques au cours de l’année. Ce spécialiste de la nutrition, de l’activité physique et de l’obésité a été invité à expliquer ses résultats de recherche dans les médias, notamment ses conclusions concernant les liens entre la perte de poids et la consommation de calcium.

6-
Les journalistes n’ont eu d’autre choix que de se tourner vers des spécialistes pour couvrir la pandémie de grippe A (H1N1). Parmi les experts cités se distingue Guy Boivin, professeur au Département de biologie médicale, titulaire de la Chaire de recherche canadienne sur les virus en émergence et la résistance aux antiviraux, et chercheur au Centre de recherche en infectiologie de l’Université. Malgré son horaire chargé, le Dr Boivin s'est rendu disponible pour répondre à la demande médiatique.

7-
Égide Royer, professeur à la Faculté des sciences de l’éducation et codirecteur de l’Observatoire canadien pour la prévention de la violence à l’école, demeure une référence incontournable pour les médias en ce qui touche l’éducation. Le décrochage, la réussite scolaire des garçons et le manque de ressources spécialisées dans les écoles sont quelques-uns des thèmes sur lesquels il s’est exprimé cette année.

8-
«Québec veut un nouvel amphithéâtre», «Régis Labeaume rêve des Jeux olympiques d’hiver pour 2022», «À quand le retour des Nordiques?», «Les frères Molson achètent le Canadien», «Tiger Woods a-t-il été infidèle?»… c’est sous l’angle du marketing sportif qu’André Richelieu, professeur à la Faculté des sciences de l’administration, a analysé ces grands titres et bien d'autres nouvelles du sport tout au long de l’année 2009.

9-
Réjean Pelletier, politologue de la Faculté des sciences sociales, a entre autres été sollicité afin de faire le point sur l’avenir de l’Action démocratique du Québec (ADQ). L’analyse du départ de Mario Dumont de la scène politique et de la course à la chefferie de ce parti aura occupé le temps que Réjean Pelletier a consacré aux médias.

10-
Daniel Giroux, secrétaire général du Centre d’études sur les médias, a contribué à une meilleure compréhension de la crise qui transforme les entreprises médiatiques et, par conséquent, les pratiques journalistiques. Les compressions budgétaires à Radio-Canada, le conflit de travail au Journal de Montréal et à La Presse, la multiplication des journaux gratuits et des parutions sur le Web font partie des sujets d’actualité commentés par Daniel Giroux.

Voilà seulement quelques-uns des professeurs qui ont donné de leur temps et transmis leur savoir dans les médias au cours de l’année qui se termine. Des centaines d’autres experts de l’Université ont collaboré avec les journalistes en 2009. À toutes ces personnes, nous souhaitons exprimer nos plus sincères remerciements pour leur contribution au rayonnement de l’Université.

Sarah Sanchez, pour l’équipe des relations avec les médias de la Direction des communications

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!