Recherche

Tempo, intensité, harmonie

Mazaam, l’application basée sur les recherches de Jonathan Bolduc et de son équipe et qui favorise le développement de l’enfant par la musique, est maintenant proposée à l’international

La période préscolaire correspond à un développement rapide de plusieurs paramètres musicaux chez l’enfant. Grâce à l’application Mazaam, celui-ci apprend notamment à catégoriser des extraits musicaux en sons graves ou aigus. Il expérimente également la durée des sons, leur intensité, ainsi que le timbre musical et l’harmonie musicale.

Qu’ont en commun le claveciniste Luc Beauséjour, le pianiste Alain Lefèvre et l’Ensemble Caprice? Ils interprètent successivement un extrait musical tiré de la Valse minute de Chopin, de la Berceuse de Brahms et de la Toccata et fugue en ré mineur de Bach dans l’un des modules de l’application ludo-pédagogique Mazaam.

Cette application est commercialisée par Analekta, la maison de disques de musique classique montréalaise. Son cadre conceptuel s’appuie sur les travaux de la Chaire de recherche du Canada en musique et apprentissages de l’Université Laval, dirigée par le professeur Jonathan Bolduc de la Faculté de musique. Mazaam est le fruit d’un travail rigoureux basé sur des expertises reconnues de tous les partenaires. Le 23 octobre, Analekta diffusait un communiqué annonçant le lancement de Mazaam sur les marchés internationaux.

«Les travaux de ma chaire de recherche visent à établir l’apport de l’éducation musicale sur le développement global de l’enfant, explique le professeur Bolduc. Le transfert des résultats de recherche à Analekta s’est fait à partir des travaux que nous avons menés au cours des 10 dernières années, précisément en ce qui concerne la stimulation du langage, les habiletés cognitives et la mémoire auditive au préscolaire. Ce sont donc sur des pratiques éprouvées que l’application Mazaam a été créée.»

Depuis dix ans, environ 3220 enseignants, intervenants et parents ont pris part aux initiatives de formation et de recherche de la Chaire. «On peut considérer, poursuit-il, que 25 000 enfants au Canada et en Europe participent maintenant à des activités d’éducation musicales d’une meilleure qualité en lien avec de nouveaux savoirs interdisciplinaires.»

Une note de 4.7 sur 5

Mazaam s’adresse aux enfants âgés entre 4 et 6 ans. Sur le marché canadien, les utilisateurs ont émis des commentaires très positifs sur cette application. L’App Store d’Apple lui a attribué une notre de 4.7 sur 5. «Cette note démontre l’excellence de l’application, souligne Jonathan Bolduc. Notamment, elle tient compte de la qualité du contenu musical, de la convivialité de la conception, de son caractère ludique, de la variété des activités offertes et de la validation scientifique de l’application.»

La Chaire vise en priorité à valoriser la place que doit occuper la musique chez les enfants de 4 à 6 ans. «L’écoute de la musique, ajoute-t-il, offre au jeune enfant un moyen d’affiner sa perception auditive, d’être plus attentif et de développer sa mémoire. Nous savons que ces composantes ont un impact réel sur la réussite scolaire. Paradoxalement, très peu de milieux de garde offrent des cours d’éveil musical aux enfants. Pourtant, nous savons, par la recherche, tout ce qu’elle peut apporter durant la petite enfance. Dans l’application, tout a été conçu pour que l’enfant développe des habiletés cognitives et sociales, mais d’abord en appréciant la musique. C’est la beauté de la chose.»

Les travaux de la Chaire se situent au carrefour des neurosciences, de la psychologie, de l’éducation, et des recherches propres à la petite enfance. Ils ont permis de valider l’existence d’un continuum développemental chez l’enfant. Le jeu Mazaam intègre cet aspect. Ainsi, chacun des modules suit une progression qui respecte le développement cognitif de l’enfant. Chacun des extraits musicaux a fait l’objet d’une sélection attentive en fonction de ses paramètres musicaux, soit la hauteur des sons, le rythme, l’intensité et l’harmonisation, de même que la longueur de l’extrait. «Nous tenions aussi à utiliser de la musique réelle et non de la musique informatisée, indique Jonathan Bolduc. Bref, la rigueur était de mise pour mettre sur le marché une application ludique, mais basée sur la science.»

Les recherches du professeur Bolduc et de son équipe ne sont pas sur le point de se terminer. «Elles se réalisent en continu et elles permettront sûrement d’apporter de nouvelles connaissances pour des mises à jour futures de l’application, affirme-t-il. À la période préscolaire, il reste beaucoup à apprendre en ce qui concerne l’apport de la musique chez l’enfant de 4 à 6 ans. Le programme de ma chaire de recherche rejoint directement la mission de Mazaam.»

Plus d’information

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!