Contenu commandité
Festival de cinéma de la ville de Québec
Festival de cinéma de la ville de Québec
Arts

Une grippe pas comme les autres

Deux étudiants du baccalauréat en art et science de l'animation, Cora Naomée Grenon et Frédéric Godbout, présenteront Carassius, un court-métrage, aux 13e Sommets du cinéma d'animation

Par : Matthieu Dessureault
Le court-métrage a été réalisé dans le cours Projet 1: fondements de l'animation, à l'aide du logiciel d'animation Toon Boom Animate Pro.
Le court-métrage a été réalisé dans le cours Projet 1: fondements de l'animation, à l'aide du logiciel d'animation Toon Boom Animate Pro.
Un homme visiblement affligé d'une grosse grippe se lève du lit. L'oeil hagard, il titube jusqu'à la salle de bains. En éternuant, il expulse de son nez… un poisson rouge! Nous voici dans l'univers déjanté de Carassius, un court-métrage réalisé par Cora Naomée Grenon et Frédéric Godbout dans le cadre du cours Projet 1: fondements de l'animation. Ce bijou du surréalisme, qui ne dure que 48 secondes, laisse rarement indifférent. «Le film soulève beaucoup d'incompréhension. Je crois qu'il rend les gens inconfortables. Et c'est ce qu'on cherchait. On aime tous les deux l'absurde et le glauque», s'amuse Frédéric Godbout.

L'oeuvre a été réalisée à partir de la technique de la rotoscopie. Ce procédé consiste à filmer un sujet et à relever, image par image, ses contours pour en retranscrire la forme et les actions. Pour les deux complices, qui ont travaillé environ un mois sur ce projet, il s'agissait d'une première expérience d'animation. «Nous avons appris le fonctionnement du logiciel en même temps qu'on l'utilisait. Si on refaisait la même chose aujourd'hui, le résultat serait probablement meilleur. Mais je trouve que le côté brutal, un peu tout croche, amène un certain charme», dit l'étudiant, agréablement surpris de l'accueil du film, Coup de coeur du jury au dernier Gala BASA.

Encouragés par leur professeur Mario Bergeron, ils ont soumis Carassius aux Sommets du cinéma d'animation. Le directeur artistique Marco de Blois, qui est programmateur-conservateur de l'animation à la Cinémathèque québécoise, n'a pas hésité une seconde à l'inclure dans la compétition étudiante internationale. «C'est un film déroutant qui a énormément de personnalité. Sur le plan narratif, c'est une oeuvre qui étonne et qui réussit à transmettre de façon éloquente le sentiment de la grippe», fait-il remarquer.

Son équipe a examiné plus de 700 films d'ici et d'ailleurs – un record – pour concocter la programmation de 2014. De la trentaine de courts-métrages qui seront présentés en compétition étudiante, quatre proviennent d'universités québécoises. Un jury composé d'étudiants aura la lourde tâche de choisir un gagnant. Le lauréat remportera une bourse de 500$, remise par le réalisateur et producteur Marcel Jean. Un prix du public sera également décerné.

L'événement, qui se fait un point d'honneur d'encourager les artistes de la relève, a par ailleurs fait appel à Carol-Ann Belzil-Normand pour signer l'identité visuelle de son 13e festival. Cette étudiante à la maîtrise en arts visuels a eu carte blanche pour créer notamment une nouvelle affiche et une bande-annonce. Marco de Blois se dit ravi du résultat. «J'aime beaucoup son travail. Ses personnages font penser à des émoticônes. Ils ont quelque chose de souriant qui me plaît énormément.»

Les Sommets du cinéma d'animation se dérouleront du 27 au 30 novembre, au cinéma Le Clap et au Musée de la civilisation de Québec. L'événement se poursuivra ensuite du 3 au 7 décembre à la Cinémathèque québécoise, où seront annoncés les lauréats. Pour plus de renseignements: cinematheque.qc.ca/fr/sommets

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!