Vie universitaire

Objectif: 1 600 km/litre

Des étudiants en génie mécanique participent à une compétition européenne de véhicules à faible consommation de carburant

Par : Jean Hamann
La pilote Émilie Michaud a peaufiné sa stratégie de course en prévision de l'épreuve européenne.
La pilote Émilie Michaud a peaufiné sa stratégie de course en prévision de l'épreuve européenne.
Une équipe formée de 12 étudiants du Département de génie mécanique prendra part à une grande compétition européenne de véhicules à faible consommation de carburant. Son poulain, Alérion Supermileage, sera sur la ligne de départ de l’épreuve Shell Écomarathon qui se déroulera du 11 au 13 mai sur le circuit Paul Armagnac à Nogaro en France. Quelque 3 000 étudiants d’une vingtaine de pays regroupés au sein de 250 écuries se livreront une lutte à finir pour repousser les limites de l’efficacité énergétique en design automobile tout en réduisant au maximum les émissions polluantes.
   
Les porte-couleurs de l’Université ont dévoilé le modèle 2007 d’Alérion Supermileage le 26 avril lors d’un événement réunissant professeurs, partenaires industriels, partisans et représentants des médias. Les étudiants ont effectué eux-mêmes toutes les étapes de conception et de construction du monoplace. Le Centre de recherche sur le bois et Kayaks St-Laurent leur ont donné un coup de pouce pour la réalisation de la coque de carbone. Muni d’un petit moteur Honda à quatre temps – le même que celui qu’on trouve dans un taille-bordures – qui carbure à l’essence (octane 102), le nouveau véhicule-chameau a des lignes profilées qui rappellent l’habitacle d’un avion.
   
Le pilote est pratiquement couché sur le dos lorsqu’il est aux commandes du véhicule. «On éprouve une drôle de sensation, sans doute parce qu’on est très près du sol et qu’il fait rapidement très chaud, souligne l’étudiante Sabine Linnard-Gillis. Chose certaine, il ne faut pas être claustrophobe.» À Nogaro, les participants devront effectuer sept tours de piste en moins de 50 minutes 34 secondes, soit une vitesse moyenne de 30 km/h sur une distance d’un peu plus de 25 km. Les juges mesureront ensuite la quantité d’essence consommée pendant l’épreuve.     La délicate mission de piloter Alérion Supermileage a été confiée à Émilie Michaud, la plus légère des membres de l’équipe qui répond à l’exigence du poids minimum de 50 kg. Sa tâche ne consiste pas uniquement à être légère. «Il y a une stratégie de course pour économiser l’essence, explique-t-elle. Par exemple, je dois éviter d’utiliser les freins et, s’il y a une pente favorable, je dois couper le moteur.»

L’année dernière, au Michigan, Alérion Supermileage avait pris le deuxième rang des équipes universitaires lors de la compétition nord-américaine grâce à une performance de 775 km/l. Le record actuel de la compétition Shell Écomarathon est de 3 410 km/l; les représentants de l’Université visent 1 600 km/l et une quinzième place à la compétition européenne. Atteindront-ils leurs buts? Si vous ne pouvez patienter jusqu’à la prochaine parution du Fil pour le savoir, rendez-vous sur le site d’Alérion Supermileage au www.gmc.ulaval.ca/supermileage/ où seront affichés les résultats de la compétition dès qu’ils seront rendus publics.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!