Vie universitaire

Campus express

Le double isolement des femmes incarcérées
Joane Martel, professeure à l'École de service social, prononcera la conférence intitulée «Pour “être”, il faut être quelque part: Les configurations spatio-temporelles des femmes incarcérées» le mardi 20 novembre, à 12 h, au local 1475 du pavillon Charles-De Koninck. Organisée dans le cadre des Midis-recherche de la Chaire d’étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes, cette présentation discutera des notions de temps et d'espace telles qu'utilisées par la prison et telles que vécues par les femmes incarcérées. Lorsqu'une prisonnière se trouve en isolement cellulaire, elle se voit soumise à une discipline qui tend à brouiller les repères spatio-temporels essentiels à sa réinsertion sociale. Comment les opérateurs temporels utilisés en prison (repas, visites, décomptes hebdomadaires, récréation, etc.) se déstructurent-ils en isolement cellulaire? De quelle manière la vie en isolement cellulaire influe-t-elle sur le maintien d'un espace nécessaire à l'habitus et à la formation identitaire chez les femmes emprisonnées?

Colloque de la relève en agroéconomie
Le Département d'économie agroalimentaire et des sciences de la consommation invite les membres de la communauté universitaire et les spécialistes du secteur à assister au Colloque annuel de la relève en agroéconomie 2007. Ce colloque se tiendra le vendredi 16 novembre au pavillon Paul-Comtois. À cette occasion, 21 futurs agroéconomistes défendront le dossier qu'ils ont réalisé lors de leur stage professionnel devant des spécialistes du secteur agroalimentaire, leurs professeurs et leurs collègues étudiants. Des sujets de l'heure y seront abordés, tels l’éthanol et le prix des grains, les alliances stratégiques dans la transformation alimentaire ou encore les possibilités d'économies sur la consommation d'énergie dans les fermes laitières. La question de la fabrication de carburant à domicile comme étant solution avantageuse sera posée et les facteurs de succès d'une entreprise agricole en démarrage seront également analysés. Pour consulter le programme détaillé: www.fsaa.ulaval.ca

Des vélos usagés pour les pays du Sud
Les membres de la communauté universitaire et les citoyens de la région de Québec sont invités à poser un geste concret de solidarité internationale en remettant leur vélo usagé à l’organisme Cyclo Nord-Sud. Si votre bicyclette, de 20 pouces et plus, dort depuis quelques années dans votre remise, c’est l’occasion rêvée de le remettre sur la route… du Sud! Une fois restauré par les partenaires de Cyclo Nord-Sud, elle pourra reprendre du service en dépannant de cinq et dix personnes, et ce, pour encore 20 ans. Votre vélo peut contribuer à améliorer significativement les conditions de vie des gens du Sud. La cueillette des vélos usagés se tiendra exclusivement le samedi 17 novembre, de 10 h à 13 h, dans le stationnement 110 de la rue de la Terrasse, au nord du pavillon Charles-De Koninck. Les bicyclettes recueillies lors de cette collecte, organisée pour la première fois par l’Université, seront remises à l’organisme Cyclo Nord-Sud, qui les expédiera à des organismes communautaires d’Afrique et d’Amérique latine. Une légère contribution de10 $ par vélo, ou plus selon vos moyens, vous sera demandée afin d’aider Cyclo Nord-Sud à couvrir une partie des frais de transport. Un reçu fiscal équivalant à la valeur de la bicyclette et au don en argent vous sera délivré.

Besoin de petits plants forestiers?
Afin de promouvoir le Salon de la Forêt, les étudiants en foresterie de l'Université distribueront gratuitement 500 petits plants forestiers d’épinette noire au Rona L'entrepôt des Galeries de la Capitale le samedi 17 novembre à partir de 8 h. Le Salon de la Forêt est un événement entièrement organisé par les étudiants en foresterie. L'objectif principal de ce salon est d’informer le public des enjeux touchant le secteur forestier et de les démystifier, le tout dans un environnement propice à l’échange et à la diffusion d’information. Le Salon de la Forêt se déroulera les 18, 19 et 20 janvier au Centre de foires de Québec.

Conférence de Jean Claude Bernheim
La notion de crime d’État est très peu utilisée, tant par les criminologues que par les juristes et les politiciens. Pourtant, on la trouve explicitement ou implicitement dans plusieurs textes, dont certains remontent au 17e siècle. Le Département de sociologie, en collaboration avec le comité d'activités de la revue Aspects sociologiques, invite Jean Claude Bernheim, criminologue et président de l'Office des droits des détenus, à donner sa conférence «Le crime d'État: un concept à approfondir», le mardi 20 novembre à 15 h 30, au local 2419 du pavillon Charles-De Koninck. Une analyse historique et contemporaine de ce terme ainsi que la présentation d’un exemple canadien de crime d’État, pour illustrer l’usage qui pourrait en être fait, seront présentées.

Simonne Monet-Chartrand: une vie
Simonne Monet-Chartrand (1919-1993) est surtout connue comme l’épouse du syndicaliste Michel Chartrand dont elle partagea les combats pour une plus grande justice sociale. On oublie souvent que cette militante, par amour et par vocation, n’est pas restée dans l’ombre de son mari, mais fut l’une des chevilles ouvrières de plusieurs réseaux de femmes catholiques au Québec, au Canada et dans le monde. Elle s'est voulue à la fois catholique, socialiste, pacifiste et féministe. Le Centre interuniversitaire d'études québécoises invite la communauté universitaire à une conférence de Marie-Emmanuelle Reytier, chercheuse postdoctorale au CIEQ, intitulée «Simonne Monet-Chartrand (1919-1993): esquisses biographiques». La conférencière explorera la vie de la militante québécoise, plus particulièrement son rôle dans plusieurs réseaux de femmes catholiques à l’échelle québécoise, canadienne et internationale. Cette activité aura lieu le jeudi 22 novembre à 12 h, au local 3244 (Salle du conseil) du pavillon Charles-De Koninck.

Journée sur le commerce équitable
Des étudiantes en techniques de tourisme du Collège Mérici ont été mandatées par l’organisme Équiterre pour organiser une journée de sensibilisation sur le commerce équitable et sur la situation de la femme dans les pays en voie de développement. Cette journée se déroulera le jeudi 22 novembre dans l’atrium du pavillon Charles-De Koninck. Divers partenaires, tels que Plan Nagua, Carrefour Tiers Monde, Oxfam Québec, Aves, la boutique Oöm, la boutique Dix Mille Villages et Équiterre, offriront leur expertise sur les différents produits équitables disponibles sur le marché et sur le contexte dans lequel ils sont fabriqués. Des photos sur les conditions de vie dans les pays en voie de développement feront l'objet d'une exposition. Dario Iezzoni d’Oxfam Québec donnera une conférence sur le commerce équitable, et Dominique Bernard d’Équiterre s’entretiendra avec le public à propos du coton équitable.

Rencontre avec Ying Chen
Le Département d'histoire propose une rencontre littéraire avec l'écrivaine Ying Chen le 22 novembre à 8 h 30 au local 3116 du pavillon Charles-De Koninck. Née à Shangai en 1961, Ying Chen vit au Canada depuis 1989. Le français  est devenu sa langue d'écriture. La mémoire de l'eau est son premier  roman, paru chez Leméac Éditeur, en 1992. Depuis, sont parus,  notamment, Les lettres chinoises, L'Ingratitude, et Le  mangeur. L'Ingratitude, en lice pour le prix Femina 1995, a obtenu,  cette même année, le prix Québec-Paris et, en 1996, le Grand Prix des  lectrices du magazine Elle Québec.

L’école et le développement de l’identité
On constate chez les jeunes un rapport à l'identité complexe, une identité de plus en plus éclatée, fragmentée. On ne parle plus d'une identité unique acquise à la naissance mais du résultat d'une construction sociale. Quel est le rôle de l'école envers ces jeunes aux identités multiples? Comment l'école compose-t-elle avec les nouvelles formes de rapport à l'identité, puisque le discours officiel continue de privilégier la culture de la majorité? À partir d'un point de vue critique, Diane Gérin-Lajoie, professeure à l'Institut d'études pédagogiques de l'Ontario à l'Université de Toronto, tentera de montrer la complexité des enjeux liés au rôle de l'école dans le développement du rapport à l'identité chez les élèves. Lors de sa présentation intitulée «Le rôle de l’école dans le développement du rapport à l’identité chez les élèves», la conférencière portera son attention sur la façon dont les jeunes qui fréquentent l'école secondaire vivent leur rapport à l'identité et sur la complexité de ce rapport. Cette conférence aura lieu le jeudi 22 novembre, à 12 h, au local 182 du pavillon des Sciences de l'éducation.

Antiféminisme, masculinisme et (néo)libéralisme
Le mercredi 28 novembre, à 12 h, au local 1475 du pavillon Charles-De Koninck, une conférence ayant pour titre «Antiféminisme, masculinisme et (néo)libéralisme» sera donnée par Diane Lamoureux, professeure au Département de science politique. Au cours des dernières années, on a assisté à une recrudescence de l'antiféminisme au Québec, que ceci prenne la forme du postféminisme, du masculinisme ou de l'instrumentalisation xénophobe du principe d'égalité entre les femmes et les hommes. Comment interpréter ce virage à droite sur le plan idéologique? Comment l'articuler avec le triomphe du (néo)libéralisme? En quoi cela a-t-il à voir avec la présence de gouvernements conservateurs à Québec et à Ottawa?. Cette conférence est tenue dans le cadre des Midis-recherche de la Chaire d’étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!