Société

Les cadeaux du ciel

Le shower de bébé, nouvelle fête profane, souligne la mise en place d’une nouvelle cellule familiale

Par : Renée Larochelle
Avez-vous déjà assisté à un shower de bébé? Il s’agit d’une fête donnée en l’honneur des futurs parents qui souligne la naissance prochaine de leur bébé, généralement le premier de la famille. Fascinée par cette pratique très en vogue aux États-Unis, Mandoline Langlois en a fait le sujet de son mémoire de maîtrise en ethnologie des francophones en Amérique du Nord. Elle a étudié le phénomène dans une région du Québec où il est assez répandu, soit les Cantons-de-l'Est. Après avoir assisté à six événements du genre et mené des entrevues auprès des organisateurs et des parents, l’ethnologue en est venue à la conclusion que le shower de bébé n’est pas qu’une simple fête, mais qu’il s’apparente à un véritable rite d’agrégation destiné à souligner le passage du couple vers leur nouveau statut de famille. 

«Le terme “shower” possède plusieurs significations, explique Mandoline Langlois. Tout d’abord, il vient du verbe anglais “to show” qui signifie “montrer”. En ce sens, il indique que la future maman exposera aux yeux de tous son statut de femme enceinte. Car il ne faut pas oublier que le véritable point de mire de la fête est la mère en puissance autour de laquelle se rassemblent parents et amis. Le terme prend également la signification de “douche” puisqu’il s’agit littéralement d’arroser les futurs parents de cadeaux et d’attentions, l’objectif étant de les soutenir matériellement et financièrement dans cette nouvelle aventure.» Généralement, la future grand-mère du côté maternel se charge de toute l’organisation du shower, des invitations jusqu’au choix du menu en passant par les activités au programme, illustrant ainsi symboliquement qu’elle sera présente aux besoins de l’enfant à venir, de la même manière qu’elle a été présente pour sa fille.

Le grand don
Dans les cas observés, la fête a lieu en après-midi, dure environ trois heures et se déroule selon un rituel immuable. Après l’arrivée des invités, l’organisatrice remercie les gens de s’être déplacés. Ensuite, place aux activités ludiques afin de détendre l’atmosphère et de créer des liens entre les invités des deux familles. Encore là, plusieurs de ces jeux visent à mettre en valeur la future mère: on invite les participants à reconstituer les premières années de sa vie à l'aide de photos ou on leur demande de deviner quelle est sa taille. Puis vient l’heure du goûter ou du repas. Point d’orgue de la fête: le déballage des cadeaux, qui vont du landau au sac à couches, en passant par la chaise haute, la poussette ou la collection de pyjamas. Avec, en prime, les remerciements d’usage pour chaque cadeau.

«Le shower de bébé est un temps où le don est survalorisé, constate Mandoline Langlois. Le nombre de cadeaux donnés, la très surprenante valeur marchande de l’ensemble des cadeaux et l’énorme quantité d’emballages de toutes sortes qui se trouvent dans les sacs à poubelle évoquent clairement des excès et la rupture du cours normal de l’économie quotidienne. Malgré le caractère festif de l’événement, on ne trouve aucune trace de boisson alcoolisée, «une autre façon de montrer son respect pour la mère», estime Mandoline Langlois. Enfin, on ne trouve aucun élément à caractère religieux dans un shower, que ce soit dans les discours, les cadeaux ou dans les textes des cartes de souhaits, ce qui confirme son caractère profane.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!