Société

La Terre, la vie et nous

Des spécialistes livrent une réflexion pluridisciplinaire sur les répercussions des changements climatiques et la transition dans laquelle l’humanité est engagée

Par : Catherine Gagné, collaboration spéciale

D’éminents spécialistes, tels que Éric Dupont, Philippe Archambault, Charles Baron, Diane Bilodeau, Thomas De Koninck, Jean-Pierre Després, Jérôme Dupras, Christine Michaud, Geneviève Parent et Claude Villeneuve, nous livrent une réflexion pluridisciplinaire sur les répercussions des changements climatiques et la transition dans laquelle l’humanité est engagée. Une invitation à l’humilité et à la communion avec les autres espèces vivantes.

«Utilisons ce pouvoir que nous aimons tant posséder pour recoudre d’amour notre planète.» Cet extrait du magnifique ouvrage collectif La Terre, la vie et nous résume bien l’idée selon laquelle l’humain est arrivé à un carrefour de son histoire. Un moment charnière au cours duquel il doit faire preuve d’humilité devant la grandeur et la richesse de la planète dont il a la responsabilité.

Éric Dupont, titulaire d’un doctorat en physiologie-endocrinologie de la Faculté de médecine, est à l’origine du livre. Il a tenu à ce qu’il soit collaboratif, à l’image de son propos, soit la mise en commun de nos forces respectives pour résoudre cet enjeu environnemental qui nous concerne tous. Il se fait aussi l’écho de l’idée d’interdépendance entre nous et les autres espèces. «Préserver la biodiversité des espèces et des sols est un des éléments clés qui n’a pas été assez communiqué à ce jour», affirme-t-il.

Ainsi, dix spécialistes brossent un portrait lucide de la situation environnementale en nous exposant des faits alarmants à prendre impérativement au sérieux. Toutefois, ils nous donnent aussi de l’espoir en nous proposant des solutions concrètes et à notre portée. Dans un langage clair et concis, on aborde la santé globale – dans le sens de la définition donnée par l’OMS (Un monde, une santé) –, soit celle des humains, des animaux et de la planète, avec une approche multidisciplinaire incluant les domaines de la biologie, de la science des écosystèmes marins, du droit, de l’économie, de la psychologie et de la philosophie. Le livre est magnifiquement illustré par huit œuvres qui font l’éloge de la biodiversité. Ce sont des créations d’Éric Dupont et d’Étienne Saint-Amant, qui ont développé ensemble une technique fusionnant les mathématiques et l’art. «L’art est une façon extraordinaire de sensibiliser les gens à diverses réalités», avance Éric Dupont, qui, depuis 25 ans, explore par la peinture les limites de l’infini.

Un tournant de notre histoire

Selon les auteurs, la Terre a déjà amorcé sa sixième extinction de masse, soit celle d’un million d’espèces animales et végétales sur les deux millions qui sont recensées. Or, pour la première fois de l’histoire, c’est l’activité humaine qui en est la cause.

Plusieurs facteurs sont pointés du doigt: l’anthropocentrisme, qui réfère à l’idée que, depuis le siècle des Lumières, l’homme se place au centre de l’univers pour utiliser les ressources pour son seul bien-être; la révolution industrielle, qui a mené à une société de surconsommation; et l’agriculture à grande échelle, qui a pour effet l’appauvrissement des sols. Et ces facteurs ne sont pas les seuls.

La pandémie actuelle serait d’ailleurs le résultat d’une agriculture trop gourmande, qui engendre la déforestation, rendant vulnérables les animaux forcés de sortir de leurs milieux naturels. «Mais, avance Éric Dupont, la zoonose, à l’origine de la COVID-19, n’aura pas eu que des effets négatifs. Elle nous aura permis de démontrer que, en l’espace de quelques mois, nous sommes capables d’influer de façon majeure sur la qualité de l’air, de l’eau et de notre environnement sonore.»

Face à ce virus, nous avons aussi découvert en nous des ressources qui donnent l’aptitude de nous réinventer et la capacité de nous adapter. Nous avons revu nos valeurs et fait preuve de générosité, de solidarité et de bienveillance. La science redevient notre repère, et l’aspect psychologique de notre santé est mis au grand jour.

Conscience, empathie et solidarité

«On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré», disait Einstein. Le livre nous invite donc à nous engager dans une profonde transformation spirituelle et culturelle. C’est sous le signe de l’interdépendance, de la coopération et de l’innovation que nous accéderons à une santé globale. Le modèle éducationnel sera aussi appelé à être réinventé. «L’éducation a le pouvoir de forger des citoyens dotés d’un esprit critique, lucides, autonomes et responsables […]. Une éducation réussie devrait susciter un émerveillement permanent devant la nature et nous inciter à agir en harmonie avec elle», peut-on lire en conclusion du livre.

Empreint d’espoir et ponctué de citations inspirantes, La Terre, la vie et nous pourrait être le meilleur cadeau à s’offrir en ce temps de pandémie, période propice à la réflexion et aux changements de paradigmes.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!