Société

Histoire du métissage

Jean-Luc Bonniol explorera les dimensions symboliques des différentes représentations du métissage

C'est au 16e siècle que furent, pour la première fois, massivement mis en contact des hommes et des femmes de différents continents. De ces rencontres naquirent des rejetons souvent stigmatisés: métis, mulâtres et autres «fruits métissés» de l'entreprise coloniale.

Dans une communication intitulée «Métis et termes apparentés: genèse et devenir d'une catégorisation coloniale», le professeur d'anthropologie Jean-Luc Bonniol, de l'Université d'Aix-Marseilles, discutera des diverses logiques évolutives, entre invisibilité et reconnaissance sociale, de ce large et hétérogène groupe d'individus.

De la mixophobie du présent et du passé à la mixophilie actuelle prônée dans certains milieux, le conférencier explorera les dimensions symboliques des différentes représentations du métissage.

Mardi 9 décembre, à 12h, au local 3470 du pavillon Charles-De Koninck. Entrée libre.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!