Société

Des congrès qui rapportent gros

Organiser un congrès scientifique à Québec, c’est investir dans la notoriété de l’Université et celle de la région

«L'essentiel est de faire rayonner notre université et notre ville. C'est important d'attirer des professionnels chez soi», estime Luc Simon.
«L'essentiel est de faire rayonner notre université et notre ville. C'est important d'attirer des professionnels chez soi», estime Luc Simon.
Seulement en 2008, les congrès organisés à Québec ont généré des dépenses de plus de 62,2 millions dans la région. Au cours de la même année, la ville de Québec s’est classée au 3e rang des villes américaines pour le nombre d’événements internationaux (37) tenus. Nul doute que l’organisation de congrès scientifiques dans la Vieille Capitale peut rapporter gros. L’agent de recherche et de planification au Bureau de planification et d’études institutionnelles de l’Université Laval, Luc Simon, en sait quelque chose. Depuis quatre ans, il a attiré et participé à l’organisation de trois événements d’envergure dans la grande région de Québec.

En fait, c’est en 2005 qu’il a fait ses débuts avec le congrès annuel de l’Association canadienne des comités d’éthique de la recherche, réunissant ainsi 140 personnes dans la capitale. En octobre l’année suivante, il a contribué à la tenue du Society of Research Administrators International 2006 Annual Meeting qui lui a d’ailleurs valu le prix de l’événement de l’année 2006. Ce prix, remis annuellement par le Cercle des ambassadeurs, congrès et réunions Québec, a pour objectif de souligner le travail extraordinaire d'un membre ambassadeur responsable de la tenue d’un événement national, nord-américain ou international ayant généré le plus de retombées économiques dans la région au cours d’une année. Il faut dire que son événement avait demandé plus d’une année et demie de préparation. Il avait alors attiré quelque 1 300 participants au Centre des congrès de Québec et généré plus de 2,5 millions de dollars de dépenses dans la région.
   
À l’automne 2008, Luc Simon a récidivé avec le 17e congrès annuel de l’Association canadienne de planification et de recherche institutionnelle qui a accueilli plus de 200 participants. «Puisque j’avais déjà de l’expérience comme organisateur, les dirigeants de l’association m’ont demandé de prendre le relais et de présenter l’événement à Québec. Un congrès en amène un autre», résume-t-il. L’agent de recherche n’aurait su refuser. «La réputation, c’est précieux pour un universitaire. Les retombées de l’organisation d’un événement sont inestimables pour l’avancement d’une carrière», dit-il. Les avantages sont nombreux: développement d’un réseautage plus vaste, rencontres directes avec des chercheurs d’influence, liens plus étroits avec les dirigeants des associations, etc. Or, tout n’est pas que notoriété personnelle. «L’essentiel est de faire rayonner notre université et notre ville. C’est important d’attirer des professionnels chez soi. Ça permet de faire découvrir les richesses de la ville et de participer à son essor socio-économique.»
   
Ce succès sans précédent repose sur le travail et la détermination de personnes engagées qui usent d'influence dans leur secteur d'activité pour attirer un congrès de grande envergure dans leur ville. À cet effet, les membres du Cercle des ambassadeurs de la région de Québec contribuent grandement au dynamisme et au rayonnement international de la ville.
    
«Que ce soit un gros ou un petit événement, il faut se préoccuper d’être le plus professionnel et stratégique possible. Il faut connaître les ressources disponibles, bien planifier chaque étape et bien répartir les tâches entre les différentes personnes des comités d’organisation», explique Luc Simon. «C’est pourquoi il devient important de s’allier à des professionnels comme ceux du Cercle des ambassadeurs qui ont pour mandat de nous guider dans nos démarches», conclut-il.
   
Luc Simon parle de son amour pour la ville, de son sentiment de fierté. «Québec gagne à être connue. Si nos visiteurs ont apprécié leur séjour, ils deviendront des ambassadeurs touristiques et les retombées seront encore plus grandes. Faire partie du Cercle des ambassadeurs m’a sensibilisé à cette réalité.»
 Pour en savoir davantage au sujet du Cercle des ambassadeurs, visitez le www.cercledesambassadeurs.com.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!