Arts

Le yéti prend d'assaut le grand écran

Le long-métrage d'animation Mission Yéti, coréalisé par le chargé de cours Pierre Greco, nous amène sur les traces de cette mythique créature

Par : Matthieu Dessureault
Le film met en scène Nelly Maloye, détective intuitive et désorganisée, et Simon Picard, méthodique assistant de recherche à l'Université Laval. Autour de ce sympathique duo dépareillé gravitent de nombreux personnages désopilants.
Le film met en scène Nelly Maloye, détective intuitive et désorganisée, et Simon Picard, méthodique assistant de recherche à l'Université Laval. Autour de ce sympathique duo dépareillé gravitent de nombreux personnages désopilants.
Le yéti n'existe pas? Nuance: son existence n'a pas encore été prouvée. Une détective privée et un chercheur en anthropologie de l'Université Laval entendent bien le faire. Soutenus par un mécène ambitieux, ils partent pour le Népal, à la recherche de la bête légendaire. Pour atteindre leur but, ils se fient au journal d'un explorateur disparu et font appel à un sherpa pour les guider à travers les pics enneigés de l'Himalaya. Voilà les grandes lignes de Mission Yéti, un film d'animation de Nancy Florence Savard et de Pierre Greco, le tandem à qui on devait déjà Le coq de St-Victor.

Campée dans les années 50, l'histoire n'est pas sans rappeler des aventures qui ont réellement eu lieu, notamment celles d'Edmund Hillary, l'un des premiers alpinistes à avoir gravi l'Everest. Pierre Greco, qui signe le scénario avec André Morency, s'est aussi inspiré de la série de bandes dessinées Spirou et Fantasio. Le récit, qui comprend une bonne dose d'humour, est saupoudré de ses préoccupations pour l'environnement. «Cinquante ans après son ascension de l'Everest, Edmund Hillary a livré un discours dans lequel il s'inquiétait que la montagne soit devenue un dépotoir rempli de détritus laissés au fil du temps par les alpinistes. Cette phrase qu'il a dite a été la bougie d'allumage du projet de film. J'ai eu envie de raconter une histoire teintée de préoccupations environnementales qui sont dans l'air du temps», explique ce chargé de cours à l'École de design, où il enseigne l'art du scénario et le scénarimage.

Mission Yéti représente sept ans de travail, dont plusieurs mois de recherches. Avec des membres de l'équipe de production, les réalisateurs ont effectué un voyage au Népal pour s'inspirer des paysages himalayens, de l'architecture de la région et des costumes traditionnels. Ils ont pris une multitude de notes et de photos, qui ont permis d'insuffler davantage de réalisme au film. Puisque l'histoire se déroule en partie dans les rues du Vieux-Québec, ils ont aussi effectué des recherches dans les archives de la Ville pour créer des décors qui concordent avec ceux de l'époque.

Entièrement réalisé à Québec – fait rarissime –, ce long-métrage a mobilisé une centaine de personnes, dont une vingtaine d'animateurs de la firme Frima. Sylvie Moreau, Guillaume Lemay-Thivierge, Rachid Badouri et Edgar Fruitier sont parmi les acteurs qui prêtent leur voix aux personnages. «Nous nous sommes gâtés pour la distribution, admet Pierre Greco. Tous les comédiens ont été géniaux. Certains avaient une expérience en dessin animé, mais c'était du doublage de films déjà faits. Cette fois, on partait de zéro. Ils ont pu s'amuser à modifier les textes, à ajouter des phrases ou des intonations, et nous avons animé les personnages à partir de leurs voix.»

Mission Yéti n'est pas encore sorti qu'il suscite déjà de l'intérêt à travers le monde. Une cinquantaine de pays, dont la Turquie, la Bolivie, le Mexique, Israël, la Pologne et la Corée du Sud, ont signé des ententes de distribution avec Productions 10e ave, la boîte de Nancy Florence Savard. Chez nous, le film prendra l'affiche le 23 février, à temps pour la semaine de relâche scolaire.




Philippe-Arseneau-Bussières-et-Nancy-Florence-Savard-et-Pierre-Greco-et-Olivier Auriol- credit-Productions-10e-Ave

À l'automne 2014, Philippe Arseneau Bussières, directeur artistique du film, les réalisateurs Nancy Florence Savard et Pierre Greco ainsi que le compositeur Olivier Auriol ont effectué un voyage de deux semaines au Népal afin de s'inspirer de la culture locale.

Photo: Productions 10e ave

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!