Vie universitaire

Un centenaire souligné à l'Assemblée nationale

Depuis 1910, plus de 4 730 diplômés en foresterie ont contribué à développer le territoire québécois

«Que l'Assemblée nationale souligne le 100e anniversaire de l'enseignement de la foresterie à l'Université Laval. Qu'elle profite de l'occasion pour reconnaître le rôle déterminant de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique dans l'évolution et dans le développement de l'aménagement des forêts et des connaissances forestières au Québec. Et qu'elle salue la contribution exceptionnelle de M. Gustave-Clodomir Piché à la fondation de l'École forestière de l'Université Laval, la première institution universitaire francophone en Amérique à offrir une formation en sciences forestières.» C’est par le dépôt de cette motion, proposée le 4 juin par la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau, que l’Assemblée nationale a souligné le centenaire de l’enseignement de la foresterie à l’Université Laval. La motion a reçu l'appui unanime des parlementaires.
   
Depuis 1910, plus de 4 730 diplômés en foresterie ont contribué à développer le territoire québécois. L'événement du centenaire de l’enseignement de la foresterie permet de prendre la mesure de cette contribution et d’y trouver l’inspiration pour continuer à mettre en valeur la forêt de manière responsable et durable. «Ce centenaire est une occasion en or de souligner tout le travail accompli par nos prédécesseurs, mais aussi de montrer que la formation et la recherche font partie de la solution à la crise de l'industrie forestière et que c'est ainsi qu'émerge l'innovation nécessaire au développement durable de ce secteur économique majeur pour le Québec», a souligné le recteur Denis Brière, qui a été doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique. Le doyen actuel, Robert Beauregard, estime que les futurs professionnels en foresterie et ingénieurs du bois seront au cœur de la lutte contre les changements climatiques. «L’aménagement durable des forêts et l’utilisation du bois, seul matériau capable de séquestrer le carbone, sont en effet des moyens incontournables pour abaisser les niveaux des émissions de gaz à effet de serre et contribuer tout à la fois à l’économie du Québec», a-t-il rappelé.
   
Les perspectives d’emploi dans le domaine de la foresterie sont excellentes. Toutefois, il y a un manque de relève pour combler les nombreux départs à la retraite anticipés chez les professionnels de ce secteur d’activité. D'ici la fin de l’année, plusieurs événements seront organisés afin de faire connaître et apprécier la foresterie, en plus de sensibiliser le grand public à l’importance de la recherche dans ce domaine. Conférences, expositions, publications, plantations d’arbres commémoratifs et autres activités marqueront le centenaire de l’enseignement de la foresterie au Québec. Renseignements: www.ffgg.ulaval.ca

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!