Vie universitaire

Jeunes et passionnés

Quinze étudiantes et étudiants à la maîtrise ou au doctorat communiquent leur passion pour la recherche sur les ondes de Canal Savoir

Par : Yvon Larose
Félix Mathieu a obtenu le premier prix du concours <em>Cogito</em>. En 2015, il a mis à jour les données relatives à la Grande-Bretagne dans un index qui analyse et compare les politiques du multiculturalisme dans plus de 20 pays occidentaux. Bénédicte L. Tremblay a remporté le deuxième prix. C'est en observant, comme nutritionniste, des traitements nutritionnels qui ne fonctionnaient pas pour certaines personnes qu'elle a décidé d'étudier la génomique nutritionnelle. Le lauréat du troisième prix du concours <em>Cogito</em>, Antoine Cogulet, espère, d'ici la fin de son doctorat, mettre au point un dispositif de dégradation naturel du bois qui consistera à exposer des échantillons au climat québécois.
Félix Mathieu a obtenu le premier prix du concours <em>Cogito</em>. En 2015, il a mis à jour les données relatives à la Grande-Bretagne dans un index qui analyse et compare les politiques du multiculturalisme dans plus de 20 pays occidentaux. Bénédicte L. Tremblay a remporté le deuxième prix. C'est en observant, comme nutritionniste, des traitements nutritionnels qui ne fonctionnaient pas pour certaines personnes qu'elle a décidé d'étudier la génomique nutritionnelle. Le lauréat du troisième prix du concours <em>Cogito</em>, Antoine Cogulet, espère, d'ici la fin de son doctorat, mettre au point un dispositif de dégradation naturel du bois qui consistera à exposer des échantillons au climat québécois.
La saison de Cogito bat son plein. Cette série de cinq émissions consacrée à la recherche aux cycles supérieurs dans 15 facultés de l'Université Laval est diffusée à Canal Savoir depuis le 15 mars. Elle est produite par l'Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures.

L'émission la plus récente, troisième de la série, a été présentée le 12 avril sur le thème «Les sciences appliquées à notre environnement». En 30 minutes, à raison de 10 minutes par personne, 3 étudiants ont présenté de façon vulgarisée le fruit de leurs travaux. L'un d'eux était Antoine Cogulet, inscrit au doctorat en sciences du bois. Sa recherche porte sur la caractérisation des mécanismes naturels de vieillissement du bois. L'étudiant rappelle que le bois est un organisme biologique et que l'étude de sa dégradation n'est pas un phénomène nouveau. «Jusqu'à présent, explique-t-il, toutes les recherches ont mis l'accent sur un aspect de la dégradation seulement. Mais il faut bien voir que celle-ci est multifactorielle parce qu'elle est due à l'environnement. On ne peut ramener à un seul facteur un phénomène aussi complexe que celui qu'exerce la nature sur le bois. Ma recherche porte donc sur l'approche holistique de la dégradation du bois.» D'ici la fin de son doctorat, Antoine Cogulet espère mettre au point un dispositif de dégradation naturel du bois, qui consistera à exposer des échantillons au climat québécois.

Cogito
est un concours interfacultaire de vulgarisation. Des récompenses ont été attribuées aux trois meilleures communications. Antoine Cogulet a obtenu le troisième prix assorti d'une bourse de 500$. Le deuxième prix de 1 000$ a été accordé à Bénédicte L. Tremblay, inscrite au doctorat en nutrition. Sa présentation a eu lieu le 29 mars au cours de la deuxième émission dont le thème était «Améliorer sa santé et son bien-être». Son exposé visait à répondre à la question: ce que nous mangeons peut-il avoir un impact sur les risques liés à la santé cardiovasculaire de nos enfants?

«Mes travaux de doctorat portent sur la génomique nutritionnelle, indique-t-elle. Cette science étudie les interactions complexes entre l'alimentation, la génétique et la santé des individus. Mon projet a ceci d'original qu'il intègre des technologies dites «omiques», soit l'épigénomique, la transcriptomique et la métabolomique, pour étudier le lien entre l'alimentation et la santé. De plus, il prend en considération la structure familiale, ce que très peu d'études ont fait jusqu'à présent.» C'est en observant, comme nutritionniste, des traitements nutritionnels qui ne fonctionnaient pas pour certaines personnes que Bénédicte L. Tremblay a décidé d'étudier la génomique nutritionnelle.

Le 10 mai, la cinquième et dernière émission aura pour thème «Réflexions politiques et philosophie du droit». Félix Mathieu, inscrit à la maîtrise en science politique, est le lauréat du premier prix doté d'une bourse de 1 500$. Ce dernier rappelle que le premier ministre David Cameron a déclaré à deux reprises, en 2011 et en 2013, «l'échec du multiculturalisme d'État» de son pays. «Or, poursuit-il, on constate qu'entre 2000 et 2015 la Grande-Bretagne a consolidé juridiquement son modèle de multiculturalisme. Autrement dit, des déclarations politiques officielles concernant l'échec du multiculturalisme n'auront eu aucun impact direct sur les politiques publiques en la matière. Il y a donc un décalage important entre le discours politique et les politiques mises en oeuvre.» En 2015, Félix Mathieu a mis à jour les données relatives à la Grande-Bretagne dans un index qui analyse et compare les politiques du multiculturalisme dans plus de 20 pays occidentaux.

Dans les trois premières émissions de Cogito, les présentations ont porté, entre autres, sur les habitudes de déplacement des espèces animales, sur l'acidification des océans, un phénomène qui pourrait ralentir la formation des nuages, et sur l'amélioration de la culture du canola grâce au trèfle.

La quatrième émission sera diffusée le 26 avril sur le thème «Des pistes pour réduire les coûts de santé». Teegwendé Valérie Porgo (doctorat en épidémiologie) parlera de l'évaluation de la qualité, de l'efficience et du coût moyen des soins en traumatologie au Canada. Jacinthe Leclerc (doctorat en sciences pharmaceutiques) axera sa présentation sur l'efficacité des médicaments génériques comparés aux marques d'origine. Quant à Alexia Caillier (maîtrise en biologie cellulaire et moléculaire), elle abordera la compréhension et le contrôle du déplacement des cellules cancéreuses dans le corps.

Dans la cinquième émission, Benoit Béchard (maîtrise en affaires publiques) fera porter son exposé sur l'information transmise aux ministres québécois. Sébastien Lacroix (maîtrise en philosophie) expliquera comment la philosophie permet de réfléchir sur l'aide médicale à mourir.

Il est possible de voir les émissions en rediffusion. Plus d'information.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!