Vie universitaire

Campus express

Rouler pour combattre le sida
L’EUMC-Laval (Entraide universitaire mondiale du Canada) organise, le samedi 19 septembre, de 10 h 30 à 14 h, un vélothon de 20 km dans le but d’amasser des fonds afin d’acheter cinq vélos et cinq vélos civières pour aider les gens atteints du VIH/SIDA au Malawi (objectif visé: 2 900 $). Cette activité fait partie d’une vaste campagne de sensibilisation, le Vélo Sida, menée par le programme de coopération internationale Uniterra. Au Malawi, 80% de la population vit dans des zones rurales éloignées des grandes villes, souvent par des routes difficilement praticables. L’utilisation de la bicyclette comme mode de transport est donc primordiale pour les spécialistes du VIH/sida (médecins, infirmiers et éducateurs). Elle permet en effet de joindre cinq fois plus de gens, offrant ainsi un soutien à plus d’un million de Malawites atteints du VIH/SIDA. L’inscription est de 5 $ et le départ se fera du stationnement situé à droite du pavillon Louis-Jacques-Casault. L’inscription se fait à 10 h 30, le départ, à 11 h, et le retour, à 13 h suivi du tirage de plusieurs prix de présence et d’une collation. C’est un rendez-vous!

Grande conférence sur des questions d’arithmétiques
Toute la communauté universitaire est invitée à venir assister à la conférence que donnera Michel Waldschmidt, professeur de mathématique à l’Université de Paris VI, qui s’intitule «Questions arithmétiques soulevées par des lapins, des vaches et le Code Da Vinci». Cette activité grand public aura lieu le vendredi 25 septembre, à 20 h, à l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins. En 1202, le mathématicien Fibonacci a étudié la croissance d'une population de lapins qui se reproduisent suivant la loi suivante: chaque couple atteignant l'âge de deux ans donne naissance chaque année à un nouveau couple. La suite de Fibonacci est donc 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610, 987, 1597, 2584... Dans le Code Da Vinci, les huit premiers nombres de cette suite, à savoir 1123581321, sont utilisés comme mot de passe. Au 14e siècle, le mathématicien indien Narayana a proposé le problème suivant: une vache donne naissance à un veau chaque année. Chaque veau, devenu adulte au bout de trois ans, donne alors lui-même naissance à un veau. Le nombre de vaches et de veaux que comptera le troupeau au fil des années est: 1, 1, 1, 2, 3, 4, 6, 9, 13, 19, 28, 41, 60, 88, 129, 189, 277, 406, 595... Les suites de nombres entiers, que ce soient celles des lapins de Fibonacci ou des vaches de Narayana, ou encore d'autres suites définies de façon analogue, soulèvent un certain nombre de questions d'arithmétique, dont certaines ont été résolues récemment, tandis que d'autres restent des défis pour les mathématiciens contemporains. Cette conférence est parrainée par le Centre de recherches mathématiques de l'Université de Montréal qui regroupe les départements de mathématiques et de statistique de la province. L'entrée est gratuite et un vin d’honneur avec amuse-gueules sera servi après la conférence.

Colloque sur Marie de l’Incarnation
Le Centre d’études Marie-de-l’Incarnation (CEMI) organise un colloque ce samedi 19 septembre sur les «autres» états d’oraison de cette grande mystique et missionnaire de la Nouvelle-France. On y posera entre autres la question «Pourquoi lire Marie de l’Incarnation aujourd’hui? Un geste de penser sur son siècle inspirant pour aujourd’hui» (Anne Fortin) et l’on se penchera sur «Le cheminement mystique de Marie de l’Incarnation et la situation spirituelle de notre temps» (Jean Richard). Cette rencontre aura lieu au local 813 du pavillon Félix-Antoine-Savard, de 9 h à 16 h.

Perdu confiance dans les services financiers?
Crise financière, crise économique et scandales financiers. Voilà des bouleversements qui ont secoué l’industrie des services financiers au cours des années 2000. Quelles en sont les causes et quelles leçons peut-on en tirer? Comment peut-on assurer la confiance du public dans cette industrie? Pour discuter de ces questions de grande actualité, le Centre d’études en droit économique (CEDE) de la Faculté de droit organise un colloque intitulé «La confiance au cœur de l’industrie des services financiers» le vendredi 18 septembre à l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins. L’événement réunira plusieurs membres de la communauté juridique et des instances gouvernementales, de même que des représentants de l’industrie des services financiers. Plus d’une quinzaine de conférenciers renommés participeront à ce colloque en plus de deux conférenciers d’honneur, soit la professeure Marie-Anne Frison-Roche, directrice de la Chaire Régulation à Paris, et Claude Béland, président du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MEDAC).

Faire bouger son enfant de 3 à 5 ans
Une conférence d’Andréa Bilodeau, étudiante à la maîtrise en santé communautaire, aura lieu le mardi 29 septembre, à 12 h, au local 1115 du pavillon de l’Est. Cette activité scientifique portera sur le travail de recherche de l’étudiante intitulé «Les déterminants de l’intention des parents de faire bouger leur enfant âgé de 3 à 5 ans». Cette étude, qui visait à identifier les déterminants de l’intention des parents de faire bouger leur enfant d’âge préscolaire au moins quatre heures la fin de semaine, a exigé l’envoi de 334 questionnaires dans 11 centres de la petite enfance (CPE) et l’analyse de 70 de ces questionnaires. Les résultats indiquent que l’intention des parents est très élevée. La perception de contrôle, la norme morale et la norme descriptive expliquent 84 % de la variance de l’intention des parents de faire bouger leur enfant. Cette activité est organisée par Gisèle Groleau du Département de médecine sociale et préventive.

Vive l’Écosse et la Catalogne… libres?
Le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité au Québec (CRIDAQ), avec la collaboration de l’Institut québécois des hautes études internationales, présente le séminaire La liberté politique des nations non souveraines contemporaines: les cas écossais et catalan. Cet événement se tiendra le lundi 28 septembre, de 9 h 30 à 12 h, à la salle 3A du pavillon Charles-De Koninck. Les deux conférenciers seront Michael Keating, professeur de science politique à l’European University Institute de Florence (Italie), spécialiste en politique européenne comparée, en politique urbaine et régionale ainsi que du nationalisme, et Ferran Requejo, professeur de science politique à l’Universitat Pompeu Fabra de Barcelone (Espagne) et entre autres spécialiste des démocraties multinationales et du fédéralisme. L’entrée est libre.

Deux activités de l’Institut EDS
L’Institut EDS organise deux activités publiques au mois d’octobre. La toute première consiste en une conférence portant sur «La convention d'Aarhus: un instrument universel de démocratie environnementale» qui sera prononcée par Michel Prieur, le mercredi 14 octobre, à 11 h 30, au local 2419 du pavillon Charles-De Koninck. Ce dernier est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Limoges et président du Centre international de droit comparé de l’environnement ainsi que vice-président de la Commission droit de l’environnement de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). La seconde activité est un colloque sur la gouvernance de l’eau dans les Amériques qui aura lieu les 15 et 16 octobre, et qui fait suite à un colloque qui s’était tenu en 2004. Cette édition a pour objectif de comprendre de quelle façon la pluridisciplinarité favorise la genèse de nouveaux domaines d’action − régionaux et locaux − et la création scientifique dans les Amériques. Pour prendre connaissance du programme et s’inscrire avant le 4 octobre, on consulte les sites Web de l’Institut EDS (www.ihqeds.ulaval.ca) et des HEI (www.hei.ulaval.ca). Cette activité est également organisée par l’Observatoire en recherches internationales sur l’eau (ORIE) et le Centre d’études interaméricaines (CEI) des HEI. Pour toute autre information: eau-ameriques@hei.ulaval.ca.

Tout sur le breffage
Peu importe le nom qu’on lui donne, le «breffage» (briefing, bref) renvoie à un mode de transmission du savoir expert à des décideurs. Sous un format succinct (2 ou 3 pages) et une présentation simple, le document de breffage résulte d’un processus complexe qui requiert des compétences de collecte d’information, d’analyse stratégique, d’esprit de synthèse et de vulgarisation, en somme de rédaction professionnelle de haut niveau. «Le breffage: la rédaction au service des décideurs» sera le titre de la causerie animée par Christiane Melançon, professeure de rédaction à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) et chercheuse associée au Centre de recherche en technologies langagières. Cette conférence aura lieu le 24 septembre, à 19 h, au local 2415 du pavillon La Laurentienne. Cofondatrice de ce centre et du Département d’études langagières de l’UQO, Christiane Melançon Melançon compte plus de 25 ans de production langagière pour le compte d’organismes municipaux, nationaux et internationaux. Membres de la Société québécoise de la rédaction professionnelle (SQRP) et étudiants (avec preuve de statut): 10 $. Autres: 20 $. Payable sur place. Pour réservation: Linda Fortin, 418 644 6802 ou 418 626 4524, d’ici le 23 septembre.

Atelier de démonstration du projet GéoÉduc3D
L’équipe du projet GéoÉduc3D, financé par le Réseau de centres d’excellence GÉOIDE et comprenant des chercheurs et des étudiants des départements des Sciences géomatiques (FFGG) et d’Études sur l’enseignement et l’apprentissage (FSÉ), organise un atelier de présentation des avancements de ses derniers travaux, soit des démonstrations de réalité augmentée sur iPhone et des jeux éducatifs alliant géomatique et changements climatiques. Cela se déroulera le mercredi 23 septembre, de 9 h à 12 h, au local 2330 du pavillon Gene-H.-Kruger. Cet atelier s’adresse à tous ceux qui sont intéressés par les technologies géospatiales, le domaine des jeux vidéo et curieux d’en connaître plus sur les futures orientations de la géomatique. GéoÉduc3D vise à sensibiliser, de manière ludique, les adolescents à l’omniprésence de la géomatique et à son efficacité à leur faire découvrir le monde dans lequel ils vivent. Le projet cherche à proposer de nouvelles innovations en matière de «jeux sérieux» grâce au développement d’environnements de jeux exploitant les technologies géomatiques.

Conférence et film sur les changements climatiques
Le directeur du bureau de Québec de la Fondation David Suzuki, Karel Mayrand, viendra donner une conférence sur le thème des changements climatiques à l’atrium Jean-Guy-Paquet du pavillon Alphonse-Desjardins le lundi 21 septembre, de 12 h 30 à 13 h 30. Karel Mayrand a été le cofondateur du Centre international Unisféra, un think tank sur le développement durable où il a créé un programme de compensation des gaz à effet de serre Planetair, en plus de conseiller plusieurs gouvernements et agences des Nations unies sur les enjeux du développement durable. Suivra, de 14 h à 16 h 30, la projection du film Home de Yann Arthus-Bertrand, à l’amphithéâtre Hydro-Québec. Il y sera question de l’exploitation démesurée des richesses de la Terre qui impose un changement de mode de consommation. En nous offrant les images de plus de 50 pays vus du ciel, le réalisateur pose une pierre à l’édifice d’un monde à reconstruire.

Le plagiat dans les universités québécoises
Plusieurs enseignants seront intéressés par l’atelier «Le plagiat dans les universités québécoises à l’ère du numérique» organisé par le sous-comité sur la pédagogie et les TIC (SCPTIC) de la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CREPUQ). Cet atelier aura lieu le jeudi 29 octobre à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). En matinée, les conférenciers proposeront une réflexion générale sur la réalité et les enjeux liés à ce type de plagiat en lien avec l’évaluation des apprentissages, les outils de détection, les compétences informationnelles et le rôle de l’administration universitaire. En après-midi, plusieurs initiatives seront présentées. Quatre conférenciers proviendront de l’Université Laval: André Gascon, vice-doyen de la Faculté des sciences de l’administration, Florence Cauchy, vice-présidente à l’Association des étudiants en sciences de l’administration, Serge Talbot, directeur général du premier cycle à la Direction générale des programmes de premier cycle, et François Pichette, chargé de cours à la Faculté des lettres. Cet atelier sera disponible en webconférence. Pour s’y inscrire: www.profetic.com.



Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!