Vie universitaire

Agir maintenant ensemble pour l’environnement

Dix universités québécoises, dont l’Université Laval, font front commun pour déclarer l’urgence climatique et prennent trois engagements concrets

L’Université Laval et neuf autres universités québécoises – l’Université de Sherbrooke, l’Université de Montréal, l’Université Concordia, l’Université du Québec à Montréal, Polytechnique Montréal, l’Université Bishop, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’École de technologie supérieure et HEC Montréal – ont signé la Climate Emergency Letter et ainsi joignent le mouvement mondial des établissements d’enseignement supérieur visant à déclarer une situation d’urgence climatique.

Ce mouvement mondial a été lancé par The Alliance for Sustainability Leadership in Education, Second Nature et la Youth and Education Alliance du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Il regroupe désormais 45 réseaux d’établissements d’enseignement supérieur représentant 8411 établissements sur 6 continents. En plus des établissements représentés par ces réseaux, 163 établissements d’enseignements supérieurs ont personnellement signé la déclaration.

Par la signature de la lettre, les dix universités ont reconnu la nécessité d’un changement social pour lutter contre la menace croissante des changements climatiques et prennent ensemble trois engagements concrets:

  • Atteindre la carboneutralité pour 2030, ou 2050 au plus tard
  • Mobiliser davantage de ressources pour la recherche axée sur les mesures pour remédier aux changements climatiques et faciliter le développement de compétences
  • Accroître l’accès à l’éducation relative à l’environnement et au développement durable dans les programmes d’enseignement, sur les campus et dans les programmes de sensibilisation des communautés.

Le front commun de plusieurs universités québécoises vient illustrer la nécessité d’agir tous ensemble face à ce défi de société. Les dix universités signataires mettront donc tous les efforts nécessaires pour réaliser cet engagement avec des actions concrètes et mesurables, afin d’exercer un rôle de leadership et d’exemplarité au sein de leurs communautés.

Pour l’Université Laval, première université carboneutre au Québec, il allait de soi de signer la déclaration et d’emboîter le pas à ce mouvement mondial. «Notre université est profondément engagée dans la lutte contre les changements climatiques depuis de nombreuses années. Le développement durable se trouve au cœur de notre mission, de toutes nos actions et de nos activités. Il fait tout simplement partie de notre ADN, a déclaré le vice-recteur aux affaires externes, internationales et à la santé, Rénald Bergeron. Il y a urgence d’agir maintenant pour assurer la pérennité des générations futures, et les établissements de haut savoir, de formation et de recherche ont la responsabilité de mettre toutes leurs forces et leurs expertises au service de cette cause. C’est pourquoi il était important pour notre université de répondre présent».

La signature de la lettre sera officialisée et diffusée aux principaux responsables gouvernementaux et membres des médias lors de la Conférence des parties (COP 25), qui se déroulera du 2 au 13 décembre 2019 à Santiago, au Chili.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!