Recherche

Les solutions sont en amont

Lancement de la Chaire de recherche de l’Institut EDS en prévisions et actions hydrologiques

Le titulaire de la Chaire, François Anctil, ingénieur-hydrologue, professeur et chercheur au Département de génie civil de la Faculté de sciences et de génie.
Le titulaire de la Chaire, François Anctil, ingénieur-hydrologue, professeur et chercheur au Département de génie civil de la Faculté de sciences et de génie.
L’Institut EDS (Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société) de l’Université Laval a annoncé, le 16 décembre, le lancement de sa Chaire de recherche en prévisions et actions hydrologiques. Les travaux menés au sein de cette chaire auront pour objectif d’améliorer la prise de décision en matière de gestion des eaux par une évaluation plus précise de l’incertitude liée aux prévisions hydrologiques et météorologiques.
    
Les retombées concrètes des recherches menées par la Chaire toucheront un éventail varié d’activités liées à la protection et à l’exploitation de l’eau, notamment la circulation des eaux urbaines, la prévention des conséquences des sécheresses et des inondations, la préservation et la réhabilitation des rivières, la gestion de l’irrigation et de l’épandage de fertilisants dans les champs ainsi que la sécurité des barrages et des populations qui vivent en aval de ceux-ci.   

Le titulaire de la Chaire sera François Anctil, ingénieur-hydrologue, professeur et chercheur au Département de génie civil de la Faculté de sciences et de génie. Le professeur Anctil souligne l’importance de mettre rapidement à la disposition des décideurs des outils permettant de mieux saisir l’ampleur véritable des incertitudes liées aux prévisions hydrologiques: «Depuis plus d’un siècle, les hydrologues sont à la recherche d’un modèle idéal qui permettrait de simuler et de prévoir avec certitude l’ensemble des processus hydrologiques. La recherche d’un tel modèle est importante, bien sûr, mais les enjeux liés au développement durable et aux changements climatiques font en sorte qu’on ne peut attendre que les hydrologues aient enfin résolu toutes leurs énigmes. Il est essentiel d’utiliser au mieux les modèles imparfaits actuels de façon à permettre aux gestionnaires de prendre les décisions qui assureront pour tous la pérennité d’une ressource aquatique de qualité.»
   
«Au moment où toutes les sociétés doivent réfléchir aux moyens de s’adapter aux conséquences incertaines des changements climatiques, la création de la Chaire en prévisions et actions hydrologiques témoigne de la volonté de l’Institut de renforcer les liens entre la recherche, les attentes des sociétés et la décision politique et, par là, de faire émerger de nouveaux comportements publics et privés allant dans le sens d’un développement durable de la société québécoise», souligne le directeur de l’Institut EDS, Philippe Le Prestre. Les activités de recherche de la Chaire de recherche de l’Institut EDS en prévisions et actions hydrologiques seront menées en collaboration avec de nombreux partenaires dont le Centre d’expertise hydrique du Québec et le Département de recherche en prévision numérique d’Environnement Canada.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!