Vie universitaire

Une collaboration précieuse renouvelée

L'Université Laval et la Nation huronne-wendat renouvellent, pour les cinq prochaines années, l'entente-cadre pour le partage de connaissances qui les unit depuis 2013

La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours, et le Grand Chef Konrad Sioui ont procédé à la signature de l'entente-cadre à l'Hôtel-Musée Premières Nations à Wendake.
La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours, et le Grand Chef Konrad Sioui ont procédé à la signature de l'entente-cadre à l'Hôtel-Musée Premières Nations à Wendake.
Le renouvellement de l'entente-cadre permet de solidifier les liens étroitement tissés depuis les cinq dernières années, d'approfondir les connaissances et les savoirs de la culture huronne-wendat, de pérenniser les nombreuses collaborations et de poursuivre la réalisation de projets scientifiques et pédagogiques dans divers domaines.

La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours, et le Grand Chef Konrad Sioui ont procédé aujourd'hui à la signature de l'entente-cadre à l'Hôtel-Musée Premières Nations à Wendake. L'entente-cadre inclut la création de nouveaux projets de recherche, de bourses étudiantes, de projets de formations universitaires et de développement communautaire ainsi que de projets culturels et économiques.

Enchantée par les multiples projets collaboratifs réalisés au cours des cinq dernières années, la rectrice a souligné sa grande fierté à l'égard du dialogue établi avec la communauté huronne-wendat. Elle a également salué les réalisations et les succès des dernières années. «Ensemble, nous avons approfondi la recherche sur le savoir de la Nation huronne-wendat. Nous avons mis en lumière, dans des projets universitaires, autant sa tradition orale que son ancrage indéniable dans le territoire. Au cours des dernières années, cette entente a pris vie, elle a pris racine, et je suis heureuse qu'elle se poursuive», a-t-elle déclaré.

Pour sa part, le Grand Chef Konrad Sioui a mentionné qu'une telle collaboration ne peut qu'être bénéfique pour toutes les parties. «Le nombre de dossiers touchés dans le cadre de l'entente fait foi de l'importance que revêt cette participation, qui s'étend du domaine de la santé à celui de l'éducation et de la langue, en passant par le territoire ancestral, le Nionwentsïo, l'archéologie et la forêt, pour n'en nommer que quelques-uns. Poursuivre sur cette route est sans contredit la démarche à privilégier, ce que la rectrice et moi tenons à favoriser en acceptant la signature du renouvellement de l'entente-cadre.»

De nombreuses collaborations fructueuses


  • Création de la bourse Yehentes venant en aide aux étudiants hurons-wendat qui ont besoin d'un soutien financier dans le cadre de leurs études à l'Université Laval
  • Discussion en cours sur les savoirs autochtones avec des membres de la Faculté des sciences de l'éducation
  • Discussion en cours sur une collaboration dans le cadre du projet Tortue Yändia'wich avec la Faculté de médecine
  • Échanges fréquents avec plusieurs étudiants du cours Aménagement durable et intégré des forêts
  • Entente pour concevoir une plateforme stratégique facilitant l'engagement de patients autochtones dans la recherche
  • Entente pour favoriser l'intégration de jeunes étudiants autochtones dans le programme de médecine
  • Participation au comité scientifique et d'aménagement de la Forêt Montmorency depuis 2000
  • Mise en place de la Cabane d'automne à la Forêt Montmorency depuis plusieurs années
  • Participation aux travaux de la Chaire de leadership en enseignement en foresterie autochtone
  • Projet d'utilisation de l'habitat de l'omble chevalier au secteur Tourilli de la réserve faunique des Laurentides
  • Projet de fouilles archéologiques sur le campus par les étudiants de la Faculté des lettres et des sciences humaines
  • Projet de maîtrise d'une étudiante sur la consultation des trappeurs de la Nation huronne-wendat dans le cadre du changement du statut de conservation du loup de l'Est
  • Projet de maîtrise en géomatique sur l'aire protégée du secteur du lac à Moïse
  • Projet de maîtrise sur le processus de négociations entourant le territoire, dont celles sur la chasse à l'orignal
  • Projet de recherche sur l'utilisation de l'habitat par le loup dans la réserve faunique des Laurentides
  • Projet de recherche sur la dynamique prédateur-proie liée aux ours noirs par des étudiantes de la Faculté des sciences et de génie
  • Projet de recherche sur le rôle de la tique d'hiver sur l'écologie des populations d'orignaux dans l'est du Canada
  • Projets de maîtrise sur la mobilisation des savoirs et l'affirmation territoriale
  • Réalisation de fouilles archéologiques sur des sites historiques potentiels hurons-wendat par les étudiants de l'École d'archéologie
  • Réflexions sur la mise en place d'une aire protégée dans le secteur du lac à Moïse avec des professeurs de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
  • Stage d'un étudiant huron-wendat en aménagement du territoire, qui a développé une approche pour la mise en place d'une aire protégée polyvalente dans le secteur du lac à Moïse et qui est aujourd'hui employé du Conseil de la Nation huronne-wendat (CNHW)
  • Stage au CNHW d'une étudiante qui travaille sur le dossier de la revendication de Rockmont
  • Stage en milieu de travail dans le cadre du cours Formation pratique en anthropologie. L'étudiante est aujourd'hui employée du CNHW.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!