Vie universitaire

Campus express

L'Éolide et la naissance de l'architecture grecque
Dans le cadre des Midis de l’Institut d’études anciennes, Jacques Des Courtils, professeur à l’Université de Bordeaux III-Institut Ausonius, et directeur de la mission archéologique française de Xanthos-Létôon (Turquie), viendra donner la conférence «L'Éolide et la naissance  de l'architecture grecque. Réflexions sur la naissance des ordres grecs en Asie Mineure (VIIe-VIe s. a.C.)». Cette activité se tiendra le lundi 12 mars, à 11 h 30, au local 4423 du pavillon Jean-Charles-Bonenfant. Après des décennies d’études archéologiques, les conditions dans lesquelles sont nés les deux grands ordres architecturaux de la Grèce antique, le dorique et l’ionique, sont aujourd’hui assez bien connues. Mais l’histoire des débuts de l’architecture grecque ne peut se limiter aux deux grands ordres. On voit en effet que le nord de l’Asie Mineure, plus particulièrement l’Éolide, a joué un rôle important, mais mal connu, dans cette phase de genèse architecturale. En rassemblant des observations jusqu’ici dispersées ou négligées sur diverses caractéristiques architecturales, on voit en effet se dessiner tout un courant dont les ramifications s’étendent à une large zone au nord-ouest du bassin égéen. On peut donc parler d’un ordre éolique, s’ajoutant à l’ordre dorique et à l’ordre ionique, et définissant une aire culturelle bien repérable, mais qui n’a pas connu le brillant succès ni la postérité des créations apparues dans les autres régions du monde archaïque.

Défilé «Récup ta mode»
Les étudiants membres du Fonds des étudiants en médecine pour la santé à l’international (FEMSI) invitent le public à l’événement «Récup ta mode», le samedi 17 mars au Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack. Deux représentations auront lieu: une en matinée à 16 h 30 et l’autre en soirée à 20 h 30. Ce défilé de mode original vise à sensibiliser le public aux impacts de la surconsommation des textiles et à faire connaître les possibilités de réemploi qui existent dans ce domaine. La présentation de reportages en alternance avec celle des tableaux mettra l’accent sur l’adoption de comportements responsables comme la récupération dans ce secteur d’activité souvent négligé. Les reportages permettront de mieux connaître les différents acteurs de la scène du réemploi des textiles. Quant aux tableaux présentés, ils viendront prouver qu’il est possible d’être à la mode tout en se souciant de l’environnement. La formule du défilé se veut créative et haute en couleur. Des vêtements de différentes friperies et de designers québécois seront présentés. Ce projet s’inscrit dans le cadre des activités de financement des stages en santé internationale des étudiants de la Faculté de médecine pour favoriser une ouverture sur le monde. Ainsi, depuis 2005, le FEMSI organise plusieurs projets de financement afin de remettre des bourses à des étudiants désireux de vivre de telles expériences. Pour l’année 2006-2007, le FEMSI s’est fixé comme objectif d’aider quelque 70 stagiaires. Les billets sont en prévente au coût de 10 $ à l’Animation socioculturelle, local 2344 du pavillon Alphonse Desjardins, et à l’Association étudiante de médecine, local 0215 du pavillon Ferdinand-Vandry. À la porte, le coût sera de 12 $.

Le 5 à 8 de la mi-temps
Le mercredi 14 mars, au retour de la Semaine de lecture, les étudiants sont invités à venir rencontrer des amis ou à faire de nouvelles connaissance tout en profitant d’un spectacle musical musique lors de ce rendez-vous trimestriel. L'activité, sous la forme d'un «5 à 8», se tient au Café des poètes du pavillon Alphonse-Desjardins, et ce, dès 17 h. L'entrée est libre, et la première consommation est gratuite. De plus, il y aura attribution de prix de présence d'une valeur totalisant un peu plus de 600 $. Le groupe musical invité est le Trio Amira Cheriet.

Les soins de santé à Kébec, 1639-1698
La pastorale catholique de l'Animation religieuse présente l’exposition «Les soins de santé à Kébec 1639-1698», du 12 au 23 mars à la Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins. Cette exposition a été mise sur pied par une équipe multidisciplinaire de l'Université Laval, en partenariat avec les Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec. L’exposition permet de voir comment a été rendu possible l’établissement de la première institution hospitalière en Nouvelle-France par les Augustines. Ce parcours vous fera découvrir quel était leur quotidien auprès des malades et les soins de santé dont ces derniers bénéficiaient à cette époque, ainsi que les divers aspects de la vie des religieuses soignantes. Ce sera également l’occasion de connaître Marie-Catherine de Saint-Augustin, une femme d’exception qui s’embarqua à l’âge de 16 ans sur un navire faisant route vers le Canada. Sa façon de vivre sa spiritualité est encore un modèle pour plusieurs personnes aujourd’hui. Il sera également possible d’admirer quelques artefacts provenant de la communauté des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec, une institution toujours bien vivante au cœur du Vieux-Québec. Les heures d’ouverture de la Salle d’exposition sont du lundi au vendredi de 9 h à 17 h.

La polygamie en question
La Chaire d’étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes et le Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) présentent une table ronde, mardi le 13 mars à 19 h 30 à l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins, sur le thème: «Quand deux droits fondamentaux s’affrontent: la polygamie au cœur de la réflexion». La reconnaissance du droit à l’égalité entre les sexes a toujours été le cheval de bataille du mouvement des femmes. Au Canada et au Québec, les chartes et d’autres lois ont enchâssé ce droit dont la portée et la mise en œuvre présentent malgré tout des difficultés dans un contexte de diversité croissante sur les plans culturel et religieux. La pratique de la polygamie constitue un exemple où le droit à l’égalité entre les sexes peut se heurter à celui de la liberté religieuse. Comment régler ce conflit? Y a-t-il vraiment un conflit? Lequel des deux droits devrait avoir préséance? Les participants seront les suivants: Julie Desrosiers, professeure à la Faculté de droit (UL), parlera des aspects juridiques de la polygamie; Jean-René Milot, professeur au Département de sciences religieuses (UQAM), abordera la polygamie au nom de la liberté de religion: le cas de l’islam; Farida Osmani, sociologue, s’intéressera aux unions polygames et aux violences faites aux femmes.

La femme consommatrice selon Eaton
Le Centre interuniversitaire d'études québécoises (CIEQ) présente une conférence de Lorraine O'Donnell, chercheuse indépendante en histoire. Intitulée «Construction historique de la consommatrice chez Eaton, 1869-1976», cette conférence portera sur l'évolution des stratégies déployées par Eaton pour élaborer, consolider et modifier la construction de la femme comme consommatrice. Cette activité aura lieu le lundi 19 mars à 18 h 30, au local 3-C du pavillon Charles-De Koninck. Petit magasin fondé en 1869 à Toronto, Eaton devient au milieu du XXe siècle la compagnie de vente au détail la plus importante au Canada. Cette chaîne de grands magasins est alors fameuse pour ses énormes catalogues et pour le remboursement qu'elle offre à toute cliente insatisfaite de la marchandise reçue. Et il s'agit bien ici d'une «cliente». Eaton s'adresse en effet tout particulièrement aux femmes puisque celles-ci composent la grande majorité de sa clientèle. La compagnie obtient ce résultat en bonne partie grâce à sa publicité qui construit le personnage de la consommatrice. Son discours publicitaire affirme ainsi qu'une femme doit consommer pour assumer convenablement, à chaque stade de sa vie, son rôle et ses responsabilités. Eaton présente cette activité à la fois comme un travail et un plaisir, comme le moyen de devenir une Canadienne responsable aussi bien qu'une «voyageuse» internationale.

La leçon d’anatomie
Depuis des siècles, l'Occident porte une attention toute particulière  au corps. Tour à tour, artistes et scientifiques en ont fait leur objet d'étude privilégié. À tout dire, l'anatomie moderne, sujet scientifique par excellence, a été mise au monde par les artistes. La représentation du corps humain a d'abord été réalisée par et pour les peintres. Les anatomistes sont ensuite apparus et ont travaillé de concert avec les artistes afin de créer la représentation du corps humain la plus fidèle possible. De la surface de la peau jusqu'aux profondeurs des cellules, de l'observation à l'œil nu jusqu'au rayon X, de la planche anatomique gravée jusqu'aux modèles en trois dimensions, l'histoire de l'anatomie témoigne de conceptions, de techniques et de modes de représentation qui évoluent sans cesse. Jusqu’au 23 mars, la Bibliothèque scientifique, située au pavillon Alexandre-Vachon, invite la communauté universitaire à regarder par-dessus l’épaule de l’anatomiste et à venir faire un tour pour réfléchir sur ce que les ouvrages d’anatomie révèlent de notre rapport au corps. L’exposition «Leçon d’anatomie» peut être visitée tous les jours, aux heures d'ouverture de la Bibliothèque scientifique.

Journée d’économie appliquée GREEN-CIRPÉE-Laval
La dernière Journée d’économie appliquée GREEN-CIRPÉE-Laval a constitué une tribune importante pour les étudiants des 2e et 3e cycles en économique et a connu un vif succès. À l’ordre du jour: défis énergétiques et enjeux socio-économiques. Une cinquantaine de participants, venus des secteurs public et privé, ont entendu huit conférenciers présenter leurs résultats de recherche. Quatre étudiants à la maîtrise, Nathalie Bouchard, Maude Chabot-Pettigrew, Marc-André Goyette et Bernard Lamonde, ont traité de sujets aussi variés que l’égalité des sexes, les contributions volontaires au recyclage, la polarisation des revenus et l’efficacité énergétique des véhicules légers. Trois étudiants au doctorat, Marie-Hélène Gagnon, Nadège-Désirée Yameogo, Dalibor Stevanovic, ont discouru sur l’incidence politique sur les marchés financiers, la demande d’électricité et les habitudes de transport. Un professionnel de recherche, Luc Bissonnette, a présenté un parallèle entre la confiance et les croyances des individus.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!