Recherche

Pour des villes intelligentes et durables

L'Unité mixte de recherche en sciences urbaines a profité de la visite de représentantes des gouvernements français et québécois pour faire le point sur l'avancement de ses projets

Par : Matthieu Dessureault
De passage à Québec vendredi en marge de la visite officielle du premier ministre français Manuel Valls, la secrétaire d'État chargée du Numérique et de l'Innovation, Axelle Lemaire, a fait un arrêt à l'Unité mixte de recherche en sciences urbaines (UMRsu). La ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation pour le gouvernement québécois, Dominique Anglade, était également présente. Sis dans le Parc technologique du Québec métropolitain, l'UMRsu réunit une quarantaine de chercheurs et plusieurs entreprises qui s'intéressent aux technologies intelligentes. Gestion de foule, eau potable, transport, sécurité: ils travaillent sur divers projets pour améliorer la ville. Créé il y a un an, ce laboratoire multidisciplinaire résulte d'un partenariat entre l'Université Laval, l'Institut national de recherche scientifique, Thales Canada, la Ville de Québec et le Parc technologique.

Son directeur, Sébastien Tremblay, a profité de la rencontre pour présenter certains travaux de recherche. Il a parlé notamment de la «Passerelle éternelle», un projet visant à doter la Ville d'une passerelle extrêmement solide et dont le matériau de fabrication pourra contenir des propriétés autochauffantes et autolumineuses. Une autre équipe de chercheurs, menée par Guy Doré, du Département de génie civil et de génie des eaux, étudie le potentiel d'utilisation du verre cellulaire comme matériau isolant, notamment pour les travaux routiers. Il a aussi été question de capteurs, posés le long des berges de la rivière Saint-Charles, qui enregistrent une foule de données sur la qualité de l'eau. Ce projet permettra d'aider les gestionnaires dans leurs prises de décision en matière de traitement de l'eau potable. «Quatre-vingts pour cent de nos projets touchent les technologies de l'information, le numérique et les données massives appliqués, par exemple, à la sécurité et à la mobilité en milieu urbain. Le reste est consacré au développement durable, au recyclage et aux nouveaux matériaux», a résumé Sébastien Tremblay.

Ce qui devait être une présentation magistrale s'est vite transformé en séance d'échanges, les deux ministres lui posant plusieurs questions sur le fonctionnement de l'UMRsu et sur ses partenariats avec les acteurs de l'administration publique et des affaires. La rencontre, réglée au millimètre près, revêt une signification particulière pour le directeur. «Nous avons eu la visite de plusieurs délégations dans la dernière année, mais celle-ci est probablement la plus importante sur le plan politique. Cette rencontre est très pertinente, vu les fonctions de madame Axelle Lemaire et de son homologue du côté québécois, Dominique Anglade. Accueillir une délégation française conjointement avec la visite de la ministre Anglade peut engendrer, à mon avis, des retombées autant régionales que nationales et internationales.»

Pour le chercheur, l'UMRsu sera appelé à jouer un rôle de premier plan dans le contexte des villes intelligentes, devenant une référence mondiale dans le domaine des sciences urbaines. «La stratégie numérique du Québec s'accorde parfaitement avec notre programme de recherche et développement. Nous avons l'expertise pour devenir un conseiller important sur le numérique et les transformations qu'il apportera dans la société, particulièrement en milieu urbain.»

De nombreux représentants des différents établissements fondateurs étaient présents vendredi, dont Marie Audette, vice-rectrice adjointe à la recherche et à la création de l'Université Laval.

Plus d'information sur l'UMRsu




Groupe UMR

Dans l'ordre habituel: Natalie Quirion (Parc technologique du Québec métropolitain), Marie Audette, vice-rectrice adjointe à la recherche et à la création de l'Université Laval, Martin Rivest (Thales Recherche et Technologie Canada), Dominique Anglade, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du Numérique et de l'Innovation en France, Siegfried Usal (Thales Canada), Natacha Jean (Ville de Québec), Sébastien Tremblay, directeur de l'UMRsu, et Josée Charest (INRS).

Photo: Francis Vachon

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!