Recherche

1,5 M$ pour la recherche sur les maladies génétiques

Le professeur François Rousseau de la Faculté de médecine est à la tête d’une équipe de 28 chercheurs canadiens qui vient d’obtenir une subvention de 1,5 M$ sur cinq ans des IRSC pour faciliter le transfert de nouveaux tests des maladies génétiques vers le milieu clinique. Présentement, un important fossé sépare les découvertes issues des recherches en génétique humaine et les services médicaux dispensés aux patients. En effet, bien que des tests diagnostics existent pour plus du tiers des 6000 maladies génétiques, leur utilisation tarde à s’implanter dans la pratique.

Le Réseau pan canadien de connaissances et de recherche sur les politiques et services de santé en génétique entend combler ce fossé. «Nous avons fusionné deux réseaux multidisciplinaires en génétique, APOGÉE-Net et CanGèneTest, pour créer un réseau de recherche et de connaissances dont l'objectif principal est de faciliter, systématiser et accélérer l'évaluation des nouveaux outils génétiques et le transfert en clinique de ceux qui montrent une plus-value pour le système de santé», explique le professeur Rousseau.

Les chercheurs du réseau collaboreront avec plusieurs organisations nationales et internationales pour mener à bien leur projet. Outre François Rousseau, plusieurs professeurs de l’Université participent au  projet. Il s’agit de Nabil Amara, Jean-Claude Forest, Yves Giguère, Claude Laberge, Michel Labrecque, Nathalie Laflamme, Réjean Landry, France Légaré et Daniel Reinharz et Jacques Simard.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!