ULaval Nouvelles
Vie universitaire

Financement de plus de 4M$ de la Fondation canadienne pour l’innovation

Vingt-deux équipes de recherche de l'Université Laval ont reçu un financement du Fonds des leaders John-R.-Evans

Vingt-deux équipes de recherche de l'Université Laval ont reçu un financement totalisant 4 225 196$ du Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) pour faire l'acquisition de laboratoires, d'équipement et d'installations de pointe nécessaires pour faire des découvertes qui bénéficieront à la population.

Le gouvernement du Canada, par l'intermédiaire de la FCI, a dévoilé aujourd'hui un investissement de 64 millions de dollars en infrastructures de recherche afin d'appuyer 251 projets dans 40 universités à travers le pays.

La vice-rectrice à la recherche, à la création et à l'innovation, Eugénie Brouillet, accueille avec joie cet investissement. «Par cet appui financier de la Fondation canadienne pour l'innovation, les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs de l'Université Laval pourront bénéficier de nouvelles infrastructures de recherche à la fine pointe de la technologie. Ce soutien leur permettra de pousser plus loin leurs travaux de recherche et d'innover dans des domaines qui répondent à des défis de société».  

Parmi les 22 projets qui obtiendront un soutien du Fonds des leaders John-R.- Evans figure l'Unité de recherche régionale en télésanté périnatale, dirigée par le professeur titulaire de la Faculté de médecine Emmanuel Bujold. Un financement de 800 000$ est accordé à ce projet de recherche qui a pour but de prévenir les complications de la grossesse vécues par les femmes enceintes vivant en régions éloignées.  À terme, cette initiative permettra de développer une expertise canadienne innovante dans le domaine de la télésanté périnatale et un programme de dépistage à travers le Canada.

À ce projet s'ajoute PhagoTEM: pour le développement de la recherche sur la phagothérapie et au-delà, du professeur titulaire de la Faculté des sciences et de génie Steve Charette. Son équipe et lui se voient accorder 411 478$ pour étudier les phages, soit des virus infectant les bactéries. Leur recherche observera aussi le côté négatif de ces virus dans la fermentation bactérienne nécessaire pour produire certains produits laitiers. La phagothérapie aura des retombées directes pour les Canadiennes et Canadiens en agriculture et dans le domaine de la santé humaine. 

Également financé par le Fonds des leaders John-R.-Evans, le projet Développement d'un nouveau type de microscope multimodal pour étudier les fonctions et les maladies du cerveau, du professeur adjoint de la Faculté de médecine Antoine Godin, bénéficie d'un investissement de 240 000$. L'équipe multidisciplinaire de ce projet souhaite développer un nouveau type de microscope pour analyser et observer les fonctions et les mécanismes biologiques du cerveau. Cette meilleure compréhension est nécessaire pour mieux étudier les causes des maladies du cerveau comme l'Alzheimer et l'épilepsie. 

Pour sa part, le projet de Plateforme de pointe pour améliorer la résistance des plantes aux agents pathogènes dans un contexte d'agriculture durable, du professeur adjoint de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation Edel Pérez Lopez, se voit financé à hauteur de 79 200$. L'étude analysera la résistance génétique des cultures de canola à la hernie des crucifères, un pathogène présent dans le sol. Cette recherche contribue à renforcer nos connaissances sur l'agriculture durable à favoriser la sécurité alimentaire. À terme, l'équipe du professeur trouvera des solutions pour gérer la maladie et diminuer l'érosion des terres agricoles qu'elle provoque. 

De son côté, le projet Kenkō: application mobile pour développer les connaissances et interventions en matière de bien-être des travailleurs, du professeur agrégé de la Faculté des sciences sociales Simon Coulombe, a obtenu une subvention de 158 000$.  La création de cette application permettra de développer les connaissances en matière de bien-être des travailleuses et travailleurs et les méthodes pour le promouvoir. Ce projet interdisciplinaire fournira des données qui pourront être utilisées en temps réel par les chercheuses et chercheurs. 

Enfin, le projet Plateforme de diffraction-X haute performance pour l'étude des matériaux cimentaires à faible empreinte carbone, de la professeure titulaire de la Faculté des sciences et de génie Josée Duchesne, reçoit 360 662$ du Fonds des leaders John-R.-Evans. Ces travaux visent à développer des matériaux cimentaires à faible empreinte carbone et à améliorer la durabilité du béton. Ce projet de recherche contribuera à l'atteinte des objectifs canadiens de réduction des gaz à effet de serre.

D'autres projets d'infrastructures de recherche sont aussi financés par ce fonds. La liste complète est disponible sur le site Web de la Fondation canadienne pour l'innovation.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!