ULaval Nouvelles
Recherche

Le jus de pomme pourrait faire partie d'une saine alimentation

Le jus de pomme, surtout le jus brut, améliorerait certains marqueurs associés au risque cardiovasculaire, mais la modération est de mise

Par : Jean Hamann
Les effets santé sont plus marqués avec le jus de pomme brut. «Plus le jus est filtré et raffiné, moins sa valeur nutritive est intéressante et moins ses effets sur la santé seront significatifs», souligne Bastien Vallée Marcotte.
Les effets santé sont plus marqués avec le jus de pomme brut. «Plus le jus est filtré et raffiné, moins sa valeur nutritive est intéressante et moins ses effets sur la santé seront significatifs», souligne Bastien Vallée Marcotte.

Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours, veut l'adage. Peut-on en dire autant du jus de pomme, considérant les réserves de bon nombre de nutritionnistes à l'égard des jus de fruits en général? Une équipe de l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels vient de livrer son verdict sur la question dans la revue Nutrients: le jus de pomme, surtout le jus brut, améliorerait certains marqueurs associés au risque cardiovasculaire, mais il faut en consommer avec modération.

Il y a quelques années, un verre de jus était considéré comme l'équivalent d'une demi-portion de fruit. Le plus récent Guide alimentaire canadien recommande plutôt de boire de l'eau et de manger des fruits entiers. Si les jus de fruits sont tombés en disgrâce, c'est en raison de leur concentration élevée en sucre.

«Certains considèrent que le jus de pomme est aussi néfaste qu'une boisson gazeuse parce que la teneur en sucre de ces deux boissons est comparable. Je n'irais pas jusque-là parce que le jus de pomme contient tout de même des polyphénols, de la vitamine C et des fibres», plaide Bastien Vallée Marcotte, docteur en nutrition et premier auteur de l'étude publiée dans Nutrients.

Une partie des éléments nutritifs de la pomme est perdue lors de sa transformation en jus. En reste-t-il suffisamment pour produire des effets santé? Pour répondre à cette question, Bastien Vallée Marcotte, Marie Verdheye, Sonia Pomerleau, Alain Doyen et Charles Couillard ont passé en revue 20 études interventionnelles de qualité portant sur le sujet.

Leurs conclusions? La consommation de jus de pomme a un effet positif sur certains marqueurs de risque de maladies cardiovasculaires, principalement ceux liés au stress oxydatif. Les chercheurs apportent cependant deux bémols.


« S'il s'agissait d'une compétition sportive, la pomme entière remporterait la médaille d'or et le jus de pomme brut obtiendrait la médaille d'argent. Quant au jus de pomme filtré, je pense qu'il ne monterait pas sur le podium. »
Bastien Vallée Marcotte

Premier bémol: il faut en consommer avec modération. «Cette quantité dépend de la santé d'un individu, de ses habitudes de vie et de la qualité globale de son alimentation. C'est du cas par cas. S'il est consommé adéquatement, le jus de pomme peut très bien faire partie d'une saine alimentation», estime Bastien Vallée Marcotte.

Deuxième bémol: les effets sont plus marqués avec le jus de pomme brut. «Plus le jus est filtré et raffiné, moins sa valeur nutritive est intéressante et moins ses effets sur la santé seront significatifs», précise-t-il.

Tout compte fait, la pomme entière a une qualité nutritionnelle supérieure au jus de pomme brut, reconnaît Bastien Vallée Marcotte, mais la marge n'est pas écrasante. «S'il s'agissait d'une compétition sportive, la pomme entière remporterait la médaille d'or et le jus de pomme brut obtiendrait la médaille d'argent. Quant au jus de pomme filtré, je pense qu'il ne monterait pas sur le podium», dit-il pour ne laisser planer aucun doute sur le véritable choix qui s'offre aux personnes soucieuses de leur santé.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!