Vie universitaire

Une augmentation de 40 % sur 3 ans

La hausse substantielle des permis de stationnement servira à financer la réfection du stationnement intérieur du PEPS et la construction du stationnement intérieur du pavillon Ferdinand-Vandry

Par : Yvon Larose
L’Université hausse de 40 % sur une période de 3 ans les tarifs des permis de stationnement sur son territoire. Une première augmentation annuelle de 18 % entrera en vigueur en septembre prochain. L’augmentation de la deuxième année sera de 12 % et celle de la troisième année de 10 %. Pour la première année, le tarif de la catégorie 1 annuelle passera de 564 $ à 666 $, celui de la catégorie 2 annuelle passera de 396 $ à 467 $ et celui de la catégorie 3 annuelle passera de 282 $ à 333 $.

«L’augmentation des permis servira à financer des travaux au PEPS et au pavillon Ferdinand-Vandry, explique Éric Bauce, vice-recteur exécutif et au développement. La réfection du stationnement du PEPS nécessitera des investissements de 9,3 millions de dollars et la construction, maintenant terminée, de l’aire de stationnement intérieure du Vandry aura coûté 7,3 millions de dollars.» Le vice-recteur insiste sur le fait que les stationnements du campus doivent s’autofinancer sur la base du principe de l’utilisateur-payeur. «L’autofinancement doit se faire par les usagers, employés comme étudiants», dit-il. Selon lui, les tarifs vont demeurer concurrentiels. Au Cégep François-Xavier-Garneau, l’abonnement annuel 2007-2008 en vigueur s’élève à 380 $. Au CHUL, l’abonnement annuel au stationnement extérieur est de 548 $. Au centre-ville, l’abonnement annuel du stationnement intérieur de place d’Youville atteint 1 511 $. Quant au laissez-passer étudiant mensuel du Réseau de transport de la Capitale, il équivaut à 535 $ par an.

La hausse des permis aura-t-elle des répercussions sur les habitudes de transport? «Cela va peut-être favoriser le covoiturage, souligne Éric Bauce. Ce serait une bonne chose en soi étant donné que nous sommes, à l’Université, dans une orientation de développement durable.» Ce dernier fait la distinction entre le dossier des stationnements et celui du développement durable. «À l’Université de Sherbrooke, explique-t-il, une partie de l’argent obtenu des permis de stationnement va dans un fonds de développement durable. Ce n’est pas notre option. Notre fonds de développement durable sert uniquement à financer des initiatives en ce domaine et les permis de stationnement financent les stationnements.»

Les travaux au PEPS se dérouleront à l’été 2008 et à l’été 2009. Durant la période estivale, les espaces de stationnement intérieurs ne sont occupés qu’à 30 %, comparativement à 80 % le reste de l’année. Cette aire contient 1 350 espaces de stationnement. Sa construction remonte à une trentaine d’années. Les interventions porteront sur l’étanchéité de l’enveloppe de béton qui recouvre le stationnement intérieur. On fera aussi la mise aux normes pour des aspects comme la ventilation, le drainage, les issues de secours et l’éclairage. Quant au stationnement intérieur du pavillon Ferdinand-Vandry, il offrira 260 espaces de stationnement à compter de septembre prochain. L’ensemble des aires de stationnement du campus comprend 8 500 places.

On peut consulter la grille de tarification à l’adresse suivante: www.ssp.ulaval.ca, section tarification et formulaire.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!