Vie universitaire

Un plus pour les étudiants

L'organisation d'un congrès scientifique permet de développer un réseau de contacts mondial, rappelle Jean-Pierre Grégoire

Par : Martine Rioux
Pour Jean-Pierre Grégoire, doyen de la Faculté de pharmacie, il ne fait aucun doute que le fait de participer à l’organisation d’un congrès scientifique comporte de nombreux avantages, à commencer par le développement d’un imposant réseau de contacts. «Généralement, les professeurs et chercheurs qui attirent un événement scientifique dans leur université sont déjà connus dans leur milieu. Par contre, ils ne s’attendent pas à ce que leur réseau soit ainsi décuplé. Ce genre d’expérience permet littéralement de sortir de l’anonymat en raison de toute la visibilité dont on bénéficie avant, pendant et même après l’événement, au sein de notre association, à l’intérieur de notre institution, dans les médias et ailleurs», soutient-il.
   
Jean-Pierre Grégoire reconnaît qu’il est parfois difficile de quantifier les retombées d’un congrès à court terme. Par contre, à plus long terme, il est possible d’identifier selon lui «des portes qui s’ouvrent». Il donne quelques exemples: des collaborations sur différents projets de recherche qui n’auraient jamais vu le jour autrement, l’accès à des informations privilégiées par le biais de contacts, diverses contributions de son réseau pour permettre à certains de ses étudiants, fraîchement diplômés, de faire des stages ou d’aller travailler ailleurs au Canada ou même à l’étranger.
   
Le chercheur qui organise un congrès scientifique dans sa ville n’est pas le seul à tirer profit de cet événement. Les étudiants de l’institution-hôte sont alors plus nombreux à pouvoir assister à un congrès d’envergure sans avoir à assumer des frais de déplacement. «Ils ont la chance de vivre une expérience de congrès à faible coût. Ils ont un accès direct aux chercheurs de leur domaine d’études. Ils débutent alors l’élaboration de leur propre réseau», fait valoir Jean-Pierre Grégoire.
   
En 2007, le doyen de la Faculté de pharmacie été président du comité du programme scientifique de la 23rd International Conference in Pharmacoepidemiology and Therapeutic Risk Management qui a accueilli 840 délégués au Centre des congrès de Québec. «Organiser un congrès comme celui là, cela demande beaucoup de travail. Rappelle Jean-Pierre Grégoire. Il faut se préparer longtemps à l’avance pour recevoir la visite. Il faut avoir la passion». La présentation du congrès de 2007 a valu à Jean-Pierre Grégoire le titre d’Ambassadeur de l’année, remis par le Cercle des ambassadeurs de Québec. Ce prix vise à reconnaître l'effort exceptionnel d'un membre ambassadeur qui, au fil des ans, par son implication, sa persévérance et sa ténacité, a contribué de façon remarquable à mettre la région de Québec en valeur en tant que destination d'affaires. «Le Cercle des ambassadeurs m’a mis en contact avec différents intervenants de l’industrie touristique de Québec, explique Jean-Pierre Grégoire. En tant qu’universitaire, c’est un milieu que je ne connaissais pas. Cela m’a amené à découvrir des attraits touristiques méconnus et surtout de voir Québec sous un jour nouveau. Aujourd’hui, je peux affirmer hors de tout doute que Québec est une ville magnifique qui a tout pour faire vivre une expérience mémorable aux congressistes du monde entier.» 
   
Les personnes intéressées ou engagées dans l’organisation d’un congrès d’envergure nationale ou internationale peuvent bénéficier gratuitement des services offerts par le Cercle des ambassadeurs.  Pour en connaître davantage, visitez la section Qui sommes-nous sur le site www.cercledesambassadeurs.com/concoursulaval/.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!