Vie universitaire

Un MapQuest pour le 400e

Deux finissants en génie géomatique ont conçu un gestionnaire d’itinéraires pour aider les conducteurs à se rendre aux activités

Par : Yvon Larose
MapQuest et Google Maps sont des sites Internet qui permettent aux conducteurs de trouver, à l’aide de cartes, l’emplacement exact d’un lieu et de s’y rendre à l’aide d’instructions de conduite. Or, un système d’information géographique interactif (SIG), conçu par deux finissants au baccalauréat en génie géomatique, pourrait concurrencer ces sites comme aide aux déplacements des internautes désireux de se rendre aux activités de la Société du 400e anniversaire de Québec. C’est ce qu’ont laissé entendre David Marcoux et Jean Mathieu, le vendredi 25 avril au pavillon Gene-H.-Kruger, lors de la présentation de leur projet de recherche réalisé à la session d’hiver. «Notre projet, fait en collaboration avec la Société du 400e, était assez audacieux vu l’échéancier, a indiqué Jean Mathieu. Nous avons quand même réussi, en quelque sorte, à faire un MapQuest à petite échelle. L’implantation de notre gestionnaire d’itinéraires dans le système de la Société n’a cependant pas encore été approuvée.»

Dans ce SIG, l’utilisateur commence sa recherche en indiquant le nom, la catégorie et la date de l’activité désirée. La banque de données de la Société du 400e contient présentement 80 activités. Le système recherche à l’intérieur de cette liste toutes les occurrences qui contiennent un des mots entrés par l’utilisateur. L’étape suivante consiste à déterminer le point de départ du trajet, à savoir si la personne part d’un point connu à Québec, ou si elle arrive de l’extérieur de la ville. Après, l’utilisateur détermine les options. Il peut cliquer soit sur la distance la plus courte, soit sur la distance la plus rapide. Il peut aussi décider si l’itinéraire doit ou non emprunter les autoroutes. Apparaît alors un itinéraire texte. Il comprend trois colonnes d’information, soit les instructions de conduite, les distances à parcourir et les temps requis pour chacun des segments du trajet. Par exemple: «Tournez à gauche sur boul. René-Lévesque E., 0,219 km, 16 secondes». Vient ensuite l’itinéraire graphique. Sur une carte, un trait rouge indique le trajet et une commande permet de visualiser l’itinéraire par le site Google Earth.

Afin d’analyser la qualité de leur produit, les deux étudiants ont fait des requêtes identiques au SIG et à
Google Maps pour des itinéraires reliant une résidence de Saint-Augustin-de-Desmaures à ExpoCité au centre-ville de Québec. Résultat: une différence de quatre kilomètres et de trois minutes en faveur du SIG pour le parcours le plus court.

Selon Jean Mathieu, la vitesse des requêtes du SIG, soit 18 secondes, est «plus qu’acceptable», l’exactitude du résultat est «exemplaire» et l’utilisation s’avère «très facile». Ce système est présentement adapté pour les navigateurs Explorer 6 et 7, de même que pour Mozilla Firefox version 1.0.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!