Vie universitaire

Prix Summa 2009 en sciences et génie

La Faculté honore cinq personnes au parcours remarquable parmi ses diplômés, professeurs et membres du personnel

Guy Gendron, doyen de la Faculté des sciences et de génie, accompagné des récipiendaires des Prix Summa 2009, Mario Leclerc, Claude Marcoux, Luc Trudel, Carl Duchesne et André Gaumond, ainsi que du recteur, Denis Brière.
Guy Gendron, doyen de la Faculté des sciences et de génie, accompagné des récipiendaires des Prix Summa 2009, Mario Leclerc, Claude Marcoux, Luc Trudel, Carl Duchesne et André Gaumond, ainsi que du recteur, Denis Brière.
Le 24 octobre a eu lieu la cérémonie annuelle de remise des prix Summa, la plus prestigieuse reconnaissance offerte par la Faculté des sciences et de génie aux membres de la communauté facultaire e aux diplômés dont le parcours professionnel s’avère remarquable. Cette année, cinq récipiendaires ont reçu des mains du recteur Denis Brière, devant quelque 250 personnes, leur prix Summa. Il s’agit de Luc Trudel (service à la communauté facultaire), Carl Duchesne (enseignement), Mario Leclerc (recherche), André Gaumond (carrière) et Claude Marcoux (carrière).
   
Depuis plus de 30 ans, on estime qu’à titre de responsable de formation pratique, Luc Trudel a initié aux techniques microbiologiques plus de 1 500 microbiologistes et plus de 1 000 biochimistes, sans compter les étudiants et étudiantes inscrits aux programmes de baccalauréat en génie des eaux et en enseignement secondaire. «Côtoyer quotidiennement des gens à l’écoute, dynamiques et passionnés ne peut que vous pousser au dépassement et ajoute au plaisir de travailler», souligne-t-il. Son bureau est devenu, au fil des années, le lieu de rencontre par excellence du Département pour discuter de nouvelles approches pédagogiques, d’apprentissage et d’évaluation. Soucieux de partager ses expériences avec la collectivité, il a été membre du comité organisateur du 38e congrès de l’Association des professeurs de sciences du Québec tenu dur le campus à l’automne 2003. Il accepte volontiers les invitations à venir parler de science avec des jeunes et n’hésite pas à appuyer les scientifiques en herbe dans le cadre de concours scientifiques.
   
Carl Duchesne est professeur au Département de génie chimique depuis 2002. Dès son arrivée à l’Université, il a su démontrer qu’il avait à cœur la formation des étudiants Soucieux non seulement de transmettre des connaissances à la fine pointe du savoir, mais également préoccupé des questions relatives à l’apprentissage des étudiants, Carl Duchesne a développé du nouveau matériel pédagogique pour chacun des cours dont il a la responsabilité.  Cette préoccupation a fait en sorte qu’il s’est vu confier la responsabilité de mettre à jour l’instrumentation et le contrôle des laboratoires d’enseignement de premier cycle en génie chimique ainsi que la supervision des techniciens qui y sont rattachés. Grâce à ses résultats remarquables obtenus à la suite des évaluations de l’enseignement, la Faculté lui a décerné la distinction de professeur étoile au cours des quatre dernières années. L’appréciation des étudiants lui a également valu d’être sélectionné quatre années consécutives et de remporter le prix d’excellence en 2004-2005, dans la catégorie personnel enseignant, au Gala du mérite étudiant de l’association facultaire des étudiants de premier cycle.

Mario Leclerc, professeur au Département de chimie, est considéré comme une sommité dans le domaine des matériaux organiques.  Il est notamment reconnu mondialement pour avoir contribué à combiner la synthèse organique à la chimie des matériaux pour découvrir une nouvelle classe de matériaux ayant des propriétés uniques.  En termes pratiques, ses découvertes permettent, par exemple, de détecter en cinq minutes des bactéries pathogènes comme le virus de la grippe aviaire.   Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les polymères électroactifs et photoactifs depuis 2001, Mario Leclerc dirige également le Centre de recherche sur les matériaux avancés et le Réseau québécois de recherche sur les matériaux fonctionnels, un regroupement d’une soixantaine d’équipes de recherche québécoises. Depuis 2002, il a participé à des projets subventionnés totalisant plus de 21 millions de dollars et il détient maintenant neuf brevets d’invention. En 2008, l’Institut de chimie du Canada lui a décerné le prix MSED en chimie macromoléculaire, la plus haute distinction en science des matériaux au Canada.
   
Président, chef de la direction et administrateur de Mines Virginia Inc. depuis 1992, André Gaumond est, dans l’âme, un prospecteur, un entrepreneur et un ambassadeur du Grand Nord québécois. «Mon passage à la Faculté des sciences et de génie figure sans aucun doute parmi les quatre plus belles années de ma vie. Que ce soit du point de vue pédagogique ou social, ces années intenses et enrichissantes ont nourri ma passion pour ce que je considère un des plus beaux métiers au monde.» Ce géologue a notamment œuvré chez  Noranda, SOQUEM et au gouvernement du Québec. Son travail chez Virginia Mines inc. a porté fruit car cette compagnie est devenue non seulement l’une des sociétés de capital de risque les mieux financées mais également l’une des plus importantes sociétés d’exploration minière du Québec. André Gaumond a su explorer les territoires nordiques québécois en misant sur le respect des communautés autochtones et le développement durable.  Cette vision des choses a entre autres contribué à forger le cœur de la Politique de développement du Nord-du-Québec et de la Stratégie minérale du gouvernement du Québec.
   
«La créativité, l’innovation et la rigueur des professeurs du Département d’informatique et de génie logiciel ont été déterminants pour ma carrière. Ils m’ont permis d’acquérir les connaissances requises en technique et gestion», rappelle Claude Marcoux, aujourd’hui vice-président principal et directeur général Québec et Ottawa de la société CGI, leader des technologies de l’information au Canada.  Dans le cadre de ses fonctions, il dirige une équipe de plus de 5 000 professionnels œuvrant dans les domaines de l’intégration de systèmes informatiques, de services-conseils, de services de paie et d’impartition. Au cours de ses 26 années de carrière chez CGI, Claude Marcoux a travaillé dans tous les domaines de l’entreprise, tant dans la vente, la livraison de services et dans les opérations. Il incarne donc  avec justesse la devise de cette entreprise : la force de l’engagement. Un engagement se traduit aussi par son implication dans la communauté. Claude Marcouc a, en effet,  siégé aux conseils d’administration de la Société d’Arthrite du Québec, de Forces Avenir et il a été coprésident de la campagne de financement de la Fondation du Cégep Limoilou.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!