Vie universitaire

L'Université investit dans la création

Deux professeurs reçoivent un coup de pouce financier pour leurs projets créatifs grâce au programme Soutien à la création en milieu universitaire

Par : Nathalie Kinnard
Imaginez une sorte de table qui se transforme au gré des sons, des lumières et du visuel pour faire vivre aux spectateurs une expérience, un univers théâtral avec ou sans texte. C'est le défi que s'est lancé Robert Faguy, directeur du Laboratoire des nouvelles technologies de l'image, du son et de la scène (LANTISS). Depuis trois ans, il travaille à transposer la pièce Le Rose Enfer des animaux en installation interactive. L'œuvre créée en 1958 par Claude Gauvreau est le premier texte québécois écrit pour l'écran en tant que télé-théâtre. Elle raconte l'histoire de huit animaux humanoïdes réunis autour d'un souper. «Cette pièce cosmique et surréaliste présente des effets, des images et des répliques ardues à rendre fidèlement même avec nos multiples moyens technologiques, et c'est ce qui me fascine», explique Robert Faguy. Le professeur du Département de littérature, théâtre et cinéma a donc créé un outil logiciel adapté à la conception et à la production artistique de l'écriture complexe, comme l'œuvre de Gauvreau qui n'a jamais été présentée. «Nous voulons que notre création s'apparente à un site Web où on peut naviguer à son gré, sans perdre le chemin vers la page principale. Avec nos logiciels et notre dispositif interactif, il faut donc trouver comment créer des points de mire dans un univers éclaté», raconte le créateur. Grâce à une subvention de 15 000$ pour deux ans du nouveau programme Soutien à la création en milieu universitaire, Robert Faguy s'est associé au Collectif Dans Ta Tête, composé de finissants en théâtre, pour amener son concept vers une présentation publique.

Alors que le professeur Faguy a reçu la subvention pour le volet production et diffusion d'une réalisation artistique, Sophie Létourneau, professeure au Département de littérature, théâtre et cinéma, a reçu celle pour le volet exploration pour son projet de non-fiction Rock City. Cette œuvre littéraire se présentera comme une galerie d'une quarantaine de portraits de divers acteurs de la scène musicale de Québec dans les années 1990. L'auteure veut présenter le courant électronique et indie tout juste avant l'avènement d'Internet, une époque quasi-oubliée, car passée sous silence par les médias, les chercheurs et les artistes. Pour rédiger Rock City, Sophie Létourneau empruntera notamment au journalisme les techniques d'entrevue. Accompagnée d'auxiliaires de création qui transcriront les entrevues - la base du projet -, elle désire rencontrer DJs, musiciens, producteurs, propriétaires de bars, mélomanes et autres spécialistes des scènes musicales de la ville de Québec pouvant témoigner de cette période peu connue. L'exercice du projet de création permettra par ailleurs de réfléchir aux enjeux esthétiques et éthiques soulevés par l'écriture d'œuvres littéraires non fictionnelles.

«L'Université a créé ce programme de soutien aux créations pour contribuer au succès et au rayonnement de sa mission artistique. En octroyant chaque année deux subventions de 15 000$ pour deux ans à des créateurs, nous espérons créer un effet de levier pour qu'ils obtiennent ensuite l'appui de grands organismes subventionnaires et qu'ils rayonnent dans leur domaine», signale Serge Desnoyers, adjoint à la vice-rectrice et directeur du Bureau de la recherche et de la création au Vice-rectorat à la recherche, à la création et à l'innovation. Cet effet se fait déjà sentir pour Robert Faguy, dont le projet et le laboratoire de création devraient être présentés en activité périphérique du Carrefour international de théâtre en mai prochain.



 

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!