Vie universitaire

L’odyssée d’Aventure médecine

Le programme de doctorat en médecine sera offert en 2022 à Lévis et à Rimouski

L’externat longitudinal intégré (ELI) à Rimouski, à l'automne 2019. Un avant-goût d’Aventure médecine, la pratique médicale en région.
L’externat longitudinal intégré (ELI) à Rimouski, à l'automne 2019. Un avant-goût d’Aventure médecine, la pratique médicale en région.

En mai 2019, l’Université Laval et la Faculté de médecine, le CISSS de Chaudière-Appalaches, le CISSS du Bas-Saint-Laurent et l’Université du Québec à Rimouski ont reçu le feu vert du gouvernement du Québec pour mettre sur pied deux milieux de formation en médecine, soit à Lévis et à Rimouski, afin de valoriser et de promouvoir la pratique médicale en région et en milieu rural.

Une centaine de personnes travaillent à concrétiser toutes les étapes du projet Aventure médecine. «Nous voulons que les étudiants et étudiantes se sentent bien dans notre région, comme dans une grande famille. On le fait aussi pour notre population. Les besoins en services de santé sont grands et nous sommes fiers de travailler pour attirer des médecins dans notre région. Toutes les équipes restent concentrées sur l’objectif; nous savons pourquoi et pour qui nous bâtissons ce projet. Peu importe qui tient la boussole, nous sommes certains que le nord reste au même endroit», ont affirmé de concert Robert Garon, chef du projet Aventure médecine, et Nelson Charrette, chargé de projet pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent (Rimouski), lors d’une présentation du projet à l’occasion du Mois de la pédagogie, à la Faculté de médecine.

Savoir-faire et savoir-être

La Faculté de médecine de l’Université Laval collabore avec ses partenaires en vue d’atteindre l’objectif d’accueillir 18 étudiants et étudiantes dans les deux villes dès l’automne 2022. Les cohortes augmenteront progressivement pour atteindre 54 étudiants et étudiantes à Rimouski et 90 à Lévis. La proximité des centres hospitaliers favorisera la pratique clinique ainsi que la polyvalence et permettra de multiplier les contacts avec tous les professionnels et professionnelles de la santé. Selon les différents comités consultatifs, le lien étroit qui se tissera entre les étudiants et étudiantes et les patients et patientes saura consolider le sentiment d’appartenance à la communauté.

Cette collaboration permettra d’actualiser certains éléments du programme de formation en médecine et développera un ensemble de nouveaux milieux de stage, appelé «externat longitudinal intégré» (ELI). «Nous nous assurerons que l’enseignement sera le même sur les trois sites et qu’il répondra aux besoins des populations. L’utilisation de la technologie d’avant-garde sera optimale. Nous profiterons aussi de ce projet pour accroître toutes les avenues pouvant favoriser la collaboration interprofessionnelle, notamment avec la Faculté des sciences infirmières de l’UQAR», affirme Julie F. Thériault, directrice adjointe et responsable clinique du projet de doctorat en médecine à Lévis et à Rimouski.

L’édification d’infrastructures

En plus des partenaires, plusieurs comités consultatifs participent aux discussions, notamment celui du corps professoral et celui des étudiants et étudiantes en formation au préexternat. La participation de ces derniers permet de faire évoluer le projet selon leur vision et leurs besoins. «Le comité consultatif étudiant tient périodiquement des rencontres pour discuter de l’avancement du projet et faire le point sur l’opinion des étudiants sur différents dossiers. Nous avons la chance de pouvoir réfléchir à chacun des détails qui permettent de créer une vie étudiante riche et un environnement pédagogique optimal. C’est une superbe occasion de faire preuve de collaboration et de créativité et d’avoir une incidence concrète sur la formation et le bien-être de nos collègues de demain», précise Isabelle Tapp, étudiante en 4e année du doctorat en médecine.

Maquette du pavillon d’enseignement du CISSS de Chaudière-Appalaches.
Maquette du pavillon d’enseignement du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

La construction des pavillons doit débuter dès l’été 2021. Le CISSS de Chaudière-Appalaches se dotera d’une infrastructure d’une superficie de 4061 m2, au coût de 27 M$. En ce qui concerne le pavillon d’enseignement de Rimouski, d’une superficie de 3265 m2, il sera adjacent à l’Hôpital régional de Rimouski et coûtera 26,9 M$.

Pour en savoir plus sur le projet, visitez la page d’Aventure médecine et inscrivez-vous à l’infolettre.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!