Vie universitaire

La cuisine comme vecteur d'innovation sociale

Soeur Angèle était de passage à la Forêt Montmorency, le 5 juillet, pour donner un cours de cuisine à des participants du programme Jeunes en action

Soeur Angèle, entourée des participants du programme Jeunes en action, de Hugues Sansregret, directeur de la Forêt Montmorency (à gauche), et d'Étienne Berthold, professeur au Département de géographie (deuxième à partir de la droite).
Soeur Angèle, entourée des participants du programme Jeunes en action, de Hugues Sansregret, directeur de la Forêt Montmorency (à gauche), et d'Étienne Berthold, professeur au Département de géographie (deuxième à partir de la droite).
Des jeunes âgés de 18 à 25 ans ont découvert les joies de la cuisine avec nulle autre que Soeur Angèle, à la Forêt Montmorency. Ils font partie du programme Jeunes en action, qui vise leur réinsertion sociale et professionnelle. Avec la verve qu'on lui connaît, la sympathique religieuse les a aidés à concocter une recette à partir des produits de la forêt boréale, en plus de donner des conseils sur la saine alimentation. Cette rencontre était une initiative de la Forêt Montmorency et du Carrefour jeunesse-emploi Charlesbourg-Chauveau. Lieu d'enseignement et de recherche, la Forêt Montmorency, rappelons-le, offre plusieurs activités culinaires au grand public.

Le professeur Étienne Berthold, du Département de géographie, a profité de cette rencontre pour faire avancer un projet de recherche. Il s'intéresse notamment au patrimoine des communautés religieuses. «Je cherche à voir ce qui, de l'héritage que nous ont légué les communautés religieuses, est toujours présent dans la société et qui, partant, peut servir de vecteur d'innovation sociale. La pratique de la cuisine fait partie de cet héritage. Les communautés religieuses ont, pour plusieurs, pratiqué l'enseignement de la cuisine, qu'elles voyaient comme une façon de favoriser l'économie familiale, la débrouillardise et la saine alimentation. Pour mes recherches, ce moment est important, car il marque un moment de transmission de la culture entre des jeunes qui n'ont pas connu les communautés religieuses et des communautés qui, pour des raisons démographiques, risquent de disparaître à moyen terme», explique le professeur.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!