Vie universitaire

Frais institutionnels obligatoires

La CREPUQ déplore l’intervention gouvernementale

La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) déplore l’annonce faite le 11 avril par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport confirmant sa volonté de réglementer encore plus les frais institutionnels obligatoires. «Bien que les règles budgétaires qui seront adoptées pourraient comporter un certain nombre d’assouplissements par rapport aux orientations déposées en février dernier, les chefs d’établissement universitaire demeurent convaincus que l’introduction d’un encadrement supplémentaire ne pourra se faire qu’au détriment de la qualité des services offerts par les universités et uniquement destinés à mieux servir les étudiants», fait valoir la CREPUQ dans un communiqué.

Les chefs d’établissement considèrent tout à fait raisonnable que les services offerts aux étudiants, et non financés par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, le soient par des frais institutionnels correspondant à leurs coûts, conformément aux dispositions des règles budgétaires du ministère. Ils estiment en outre offrir de façon responsable une gamme de services en harmonie avec les particularités de leur clientèle et un éventail de services offerts évoluant en fonction de leurs besoins spécifiques. «À la suite de l’annonce de la ministre, il est à prévoir que les universités devront réduire l’étendue des services offerts et seront confrontées à des choix difficiles à l’égard des ressources déployées dans les activités culturelles, les services d’aide psychologique, ou encore les infrastructures sportives», poursuit la CREPUQ. Les chefs d’établissement universitaire rappellent également que les décisions relatives à l’offre de services et à leur financement relèvent de la responsabilité de leur conseil d’administration.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!