Vie universitaire

En ligne


Covoiturage avec Alter Éco
En 2005, la Faculté des sciences et génie implantait le système de covoiturage pour les membres de sa Faculté, Alter Éco. Le projet ayant été un franc succès, la CADEUL a voulu amplifier les bénéfices du projet et le rendre disponible à l'ensemble de la communauté universitaire. Cette année encore, Alter Éco, son service gratuit de covoiturage en ligne, est en fonction. Par cette initiative, la CADEUL ainsi que ses partenaires souhaitent réduire le nombre de déplacements automobiles vers le campus et apporter une solution au problème de congestion du parc de stationnement de l'Université.

www.altereco.ulaval.ca

Le Super PEPS en 3D
Le projet de Super PEPS, dont le feu vert a enfin été donné le 7 septembre, vous intéresse? Il est possible de connaître ce projet d’agrandissement sous tous ses angles sur le site Web de la jeune firme Axis 3D de Sainte-Marie-de-Beauce, mandatée par l’équipe des communications du PEPS pour présenter les grandes lignes de ce projet évalué à 85 M$, comprenant notamment un bassin de natation aux dimensions olympiques, un amphithéâtre gymnase de 3 500 sièges, un centre intérieur de soccer-football et de nouvelles salles d‘entraînement. Un des objectifs poursuivis est de doter l’Université, la ville et la région de Québec d’une infrastructure sportive multisports de calibre international, largement ouverte sur la communauté régionale, où cohabiteraient en harmonie le sport de participation et le sport de haut niveau.

www.axis-3d.com

Dans les entrailles de la bête
Dans quelques mois, l’Université disposera d’un ordinateur qui pourra revendiquer une place parmi les 20 plus puissantes machines au monde. En effet, le superordinateur CLUMEQ - Québec, doté de 3 456 processeurs, sera installé au pavillon Alexandre-Vachon, dans la structure cylindrique qui abritait autrefois l’accélérateur de particules Van de Graaf. En puissance brute, cet appareil équivaudra à 5 000 ordinateurs personnels à la fine pointe de la technologie, mais sa capacité de calcul sera beaucoup plus grande parce que les unités qui le composent seront reliées par des liens haute vitesse permettant une synergie de travail. La bête sera utilisée par les chercheurs dont les travaux nécessitent une grande puissance de calcul. On pense notamment aux modélisations dans des domaines tels que l’astronomie, l’économique, les changements climatiques, l’aérodynamisme, l’hydrodynamisme. Une animation 3D des futurs locaux de CLUMEQ-Québec a été produite par Polyrix, une entreprise créée par d’anciens étudiants du Laboratoire de vision et système numérique de la Faculté des sciences et de génie.

www.polyrix.com/videos/Presentation3DClumeq.avi

Première étude québécoise sur les blogueurs politiques
Alors que s’amorce une nouvelle campagne électorale au pays, une équipe dirigée par le professeur Thierry Giasson, du Département d’information et de communication, dévoilait, la semaine dernière, les résultats de la toute première étude qui trace le portrait des participants de la blogosphère politique citoyenne québécoise. À l’époque où l’on parle de plus en plus du Web 2.0 et de la participation citoyenne à la sphère publique grâce à Internet, les chercheurs du Groupe de recherche en communication politique avancent que les blogues politiques sont maintenant en compétition directe avec les médias traditionnels comme source d’information fiable et les dépassent largement quand il s’agit d’envisager une véritable conversation politique, simple, accessible et ouverte. L’étude a été réalisée par sondage électronique entre le 15 avril et le 1er mai. Les chercheurs ont recueilli l’opinion de 56 blogueurs citoyens, selon une méthode d’échantillonnage novatrice qui s’apparente au mode de diffusion virale bien connu sur le Web. Parmi les résultats de l’étude, le chercheur souligne que les blogueurs politiques québécois sont très actifs et prennent au sérieux cette activité. Ils publient de nouvelles contributions au moins une fois toutes les semaines (63 % des répondants au sondage) et y consacrent en moyenne plus de 23 h par semaine. Contrairement à ce que révèlent des études américaines, les blogueurs politiques citoyens québécois sont plus enclins à révéler leur véritable identité (57 %), ce qui permet de conclure, selon le professeur Giasson, que «les blogueurs politiques québécois semblent assumer plus ouvertement leur propos, leurs opinions politiques dans la blogosphère que leurs collègues américains». Les chercheurs ont aussi voulu savoir si les blogueurs défendaient une idéologie politique particulière. Lors de la dernière campagne électorale provinciale, les médias traditionnels qui se sont penchés sur le phénomène ont laissé entendre que les blogueurs politiques actifs étaient surtout de tendance conservatrice et associés à l’ADQ. Or, la recherche indique plutôt que ceux-ci se situent à gauche du spectre politique et que les 2 / 3 sont favorables à la souveraineté du Québec. Malgré cela, les motivations des rédacteurs de blogues politiques au Québec se situent davantage du côté de la prise de parole et de la volonté d’informer, de la diffusion d’opinion et de la participation au débat plutôt que de la volonté de convaincre les autres du bien-fondé de ses convictions. «Ces données révèlent une communauté politique engagée, prête au débat et à l’échange d’information. Toutefois, les résultats montrent aussi que cette communauté est faite d’individus qui cherchent à devenir des citoyens mieux outillés, plus éloquents, plus instruits, plus réfléchis. Cette dernière conclusion, plus inattendue, semble de bon augure pour la pérennité de la blogosphère citoyenne et de la vie démocratique au Québec», selon Thierry Giasson.
 
Les PUL sur YouTube
Cet automne, le site Web des Presses de l’Université Laval présente, sur YouTube, des entrevues avec plusieurs auteurs récemment publiés. C’est notamment le cas de Michel de Waele (Québec, Champlain, le monde), Claude Lessard, coauteur (Les deux principales réformes de l’éducation du Québec moderne. Témoignages de ceux et celles qui les ont initiées), Frédéric Boily (Mario Dumont et l’Action démocratique du Québec: entre populisme et démocratie) et Marc Brière (Juge et militant. Mémoires).

www.pulaval.com/index.html

Pour une noble cause
Pierre Ratté est programmeur-analyste à la Fondation de l’Université Laval. Depuis plus de 30 ans, il vit une passion: la musique. De novembre 2006 à octobre 2007, cet auteur-compositeur-interprète a permis aux internautes de télécharger gratuitement, chaque mois, l’une de ses compositions sur son site Web. Aujourd’hui, une compilation des 12 morceaux est en vente avec, comme bonus, 3 pièces inédites. La vente de ce CD appuie une noble cause: la Maison de Lauberivière. En effet, 3 $ par album vendu seront remis à ce refuge essentiel aux sans-abri de Québec. Pour se procurer cet album et aider cette cause, on visite le site Web de Pierre Ratté à la page La saveur du mois et on télécharge le bon de commande.

www.pierreratte.com

Sciences du bois et de la forêt: des diplômés témoignent
«La faune, la matière ligneuse, l’eau, les paysages, la biodiversité et autres constituent autant de ressources dont l’ingénieur forestier a le devoir de se soucier dans l’ensemble de ses actions. Dans le cadre de mon travail, mon rôle est d’ailleurs d’harmoniser les pratiques forestières avec les ressources présentes dans les réserves fauniques du Québec. La foresterie d’aujourd’hui et de demain sera remplie de défis stimulants que peuvent relever des ingénieurs forestiers passionnés et intéressés à s’impliquer dans l’avenir de notre patrimoine forestier.» Ce témoignage de Marie-Ève Desmarais, jeune diplômée de la Faculté de foresterie et de géomatique, intéressera les jeunes internautes du secondaire et du collégial curieux de savoir sur quoi débouchent les sciences du bois et de la forêt. «J’ai l’occasion d’apprendre dans un domaine intéressant et en plein essor, où l’on note un urgent besoin de main-d’œuvre spécialisée», affirme Sylvain Goulet. «Les gens de Rébec m’ont recruté dès la fin de mon baccalauréat et, depuis, j’ai exercé une foule de défis plus stimulants les uns que les autres qui m’ont permis de progresser au sein de l’entreprise», souligne Éric Bernier. Le Département des sciences du bois et de la forêt présente en ligne ces témoignages pour donner la vraie couleur des professionnels qu’il forme et que le marché du travail actuel réclame en grand nombre.

www.sbf.ulaval.ca/index.php?id=759

Site Web gagnant
A-t-on l'assurance que l'Université mène ses activités dans un souci d'efficience, d'efficacité et d'économie? A-t-on l'assurance que l'Université a adopté des pratiques de saine gestion dans la conduite de ses affaires? L'Université gère-t-elle les biens qui lui sont confiés de manière responsable? A-t-elle mis en œuvre les moyens appropriés pour rendre compte de ses résultats? Voilà les axes majeurs sur lesquels repose le mandat du Bureau du vérificateur interne de l’Université. Le bureau vient de remporter le prix «Rayonnement à la profession» lors de l’attribution des Grands Prix du dernier Forum québécois des responsables de la vérification interne pour la qualité de son site Internet. Ce site, réalisé en collaboration avec la vérificatrice interne France Ouellet et Joanne Fournier, de la Direction des affaires publiques de l’Université, se veut un outil de travail, une méthodologie pour les gestionnaires afin de leur fournir des cadres de référence pour une saine pratique de gestion. Le prix a été remis à France Ouellet par le vérificateur général du Québec, Renaud Lachance.

www.bvi.ulaval.ca

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!