Vie universitaire

Des trésors à distance

Les collections et les services de la Bibliothèque sortent du campus pour faire l’objet de capsules vidéo en ligne

Par : Matthieu Dessureault
Cette photo fait partie d’une série de portraits, prise en 1923 à Pond Inlet, au Nunavut. Elle évoque un moment important de l’histoire de cette région nordique, alors que des membres de la communauté inuite avait été réunis en marge d’un procès. photo Centre GéoStat, Bibliothèque de l’Université Laval
Cette photo fait partie d’une série de portraits, prise en 1923 à Pond Inlet, au Nunavut. Elle évoque un moment important de l’histoire de cette région nordique, alors que des membres de la communauté inuite avait été réunis en marge d’un procès. photo Centre GéoStat, Bibliothèque de l’Université Laval
En 1923, une expédition judiciaire était menée par le capitaine Joseph-Elzéar Bernier à Pond Inlet, au Nunavut. L’objectif: juger trois Inuits pour le meurtre d’un trappeur. La communauté inuite de la région avait été rassemblée pour l’occasion. Pour le Canada, il s’agissait probablement d’un moyen d’affirmer sa souveraineté sur ce territoire isolé. L’événement a donné lieu à une série de portraits. On y voit des hommes, des femmes et des enfants, habillés de vêtements traditionnels, qui fixent l’objectif, le regard perplexe.

Ces archives inédites, qui font partie des collections de l’Université Laval, sont présentées dans une capsule vidéo, disponible sur le site de la Bibliothèque. «En quoi cette collection est-elle si importante? Elle représente un événement historique pour l’Arctique canadien. C’était la première fois dans l’histoire du Canada qu’un équipage se déplaçait avec un jury pour la tenue d’un procès au nord du 72e parallèle. Historiquement, c’est un lot important, mais il y a aussi une charge émotive dans les photographies. Elles sont impressionnantes, mais aussi très touchantes , y explique Joë Bouchard, bibliothécaire-conseil responsable du secteur Géographie.

La Bibliothèque a mis en ligne cinq autres capsules vidéo. Réalisés en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, ces films montrent des aspects souvent méconnus de ses collections et services. On y découvre, entre autres, une carte de la Nouvelle-France produite en 1632 par Samuel de Champlain. Ce document exceptionnel, conservé précieusement au Centre GéoStat, fait la synthèse de ses explorations, de 1603 à 1629, lors de la prise du territoire par les Anglais. À voir la précision des détails, on comprend pourquoi Champlain était reconnu comme le meilleur cartographe de son époque!

Une autre capsule présente la collection de livres rares. En effet, la Bibliothèque possède plusieurs documents uniques, dont l’Encyclopédie de Diderot. Il s’agit de la première encyclopédie de langue française, créée à Paris en 1751. Réalisée à partir de papier chiffon, elle est divisée en plusieurs volumes, étonnement bien préservés.

On nous fait aussi visiter la réserve du pavillon Louis-Jacques-Casault, où l’on trouve plus d’un million d’artefacts, ainsi que la Didacthèque, avec ses milliers d’albums en littérature jeunesse et de manuels scolaires. Enfin, Loubna Ghaouti, directrice de la Bibliothèque, nous offre un aperçu des différents espaces consacrés à l’enseignement, à la recherche, au numérique et à la culture.

«Ce projet de capsules vidéo vise à mettre en valeur nos collections, nos ressources, mais aussi l’expertise des employés qui travaillent au quotidien à la Bibliothèque. Nous avions comme volonté de repositionner la Bibliothèque en tant qu’acteur clé dans le développement et la diffusion de connaissances et de moderniser la vision qu’ont les gens de ses mandats», dit Chantal St-Louis, directrice des services-conseils et des collections.

L’équipe de la Bibliothèque travaille fort à numériser et à mettre en valeur ses collections. Avec autant d’objets et documents d’intérêt scientifique, artistique ou patrimonial, ce ne sont pas les idées de projets qui manquent! En plus des expositions, présentées régulièrement dans les espaces de la Bibliothèque, le Web et les nouvelles technologies leur offrent d’intéressantes avenues. «Nous avons beaucoup de trésors à l’Université Laval. L’institution attire de plus en plus de donateurs prestigieux, qui apprécient que leurs objets soient étudiés et mis en valeur. Notre but n’est pas de préserver pour préserver, mais bien de donner accès aux collections et de permettre la recherche», dit-elle, promettant du coup plusieurs surprises dès cet automne.

 

Visionnez les vidéos à l’adresse www.bibl.ulaval.ca/web/nouvelles-bul/visionnez-nouvelles-videos-bibliotheque.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!