Vie universitaire

D'arbre en arbre

Doctorante en sciences du bois, la Brésilienne Luciane Paes Torquato a plusieurs cordes à son arc

Par : Renée Larochelle
Luciane Paes Torquato: «J'ai été enchantée de tout dès le premier jour. Des gens, des lieux et de l'esprit qui règne ici.»
Luciane Paes Torquato: «J'ai été enchantée de tout dès le premier jour. Des gens, des lieux et de l'esprit qui règne ici.»
«Il est extrêmement agréable d’avoir la possibilité de combiner le travail et le bonheur.» Voilà résumées en une phrase les impressions de Luciane Paes Torquato sur son expérience à Québec où elle vit et étudie depuis un an. Doctorante en sciences du bois à l’Université Laval, Luciane Paes Torquato a en effet quitté son Brésil natal en août 2008 pour le Québec, un pays dont elle ne connaissait pas grand-chose, sinon qu’il y faisait très froid l’hiver. Douze mois et des poussières plus tard, cette chaleureuse jeune femme est toujours aussi enthousiaste qu’à son arrivée. Il n’est donc pas surprenant que le blogue qu’elle tient sur www.universitesquebecoises.ca soit l’un des plus fréquentés de ce site. En effet, depuis son lancement en mai, le blogue de Luciane, qui paraît en français et en portugais, a attiré plus de 1 000 visiteurs désirant s’informer sur les études universitaires au Québec. «J’aime écrire, mais je ne m’attendais pas à ce que mon blogue soit si populaire», affirme cette amoureuse de la nature qui avoue s’être amusée au cours des premiers mois de son séjour à courir derrière les écureuils dans les boisés de l’Université afin de pouvoir les photographier de près, sous le regard étonné des promeneurs. «Il n’y a pas d’écureuils au Brésil, et ce sont des petits animaux très beaux et très attachants, explique-t-elle. Quand on est loin de chez soi, ce sont ces petits détails qui font toute la différence et qui mettent de la beauté dans notre vie.»

La forêt à découvrir
Titulaire d’un baccalauréat en génie industriel du bois et d’une maîtrise de l’Université fédérale du Paraná, au Brésil, Luciane a travaillé quelques années comme ingénieure dans son pays. Mais l’envie de connaître d’autres horizons la travaille, tant et si bien qu’elle décide d’effectuer un stage de trois mois à l’École supérieure du bois, à Nantes, en France, où elle apprendra le français. Le reste coule comme de l’eau de source. À la recherche d’un endroit où elle pourrait faire son doctorat en français, elle entend parler de l’Université Laval par une amie qui y étudie dans le même domaine. «J’ai été enchantée de tout dès le premier jour, révèle Luciane. Des gens, des lieux et de l’esprit qui règne ici.» Dans le bureau qu’elle occupe au Centre de recherche sur le bois au pavillon Gene-H.-Kruger, Luciane planche sans relâche sur son projet de thèse qui porte sur les propriétés du bois et des façons d’en tirer le meilleur parti dans l’industrie. «C’est un thème de recherche très intéressant, car les résultats sont essentiels pour optimiser l’utilisation de la ressource naturelle renouvelable qu’est le bois, dit-elle. Ces résultats peuvent également contribuer au développement de produits hautement performants.»

Au cours de son travail sur le terrain, notamment sur la Côte-Nord, où elle a dû identifier, choisir, couper et apporter les arbres qui serviront à sa recherche, Luciane a pu se rendre compte des nombreuses différences existant entre la forêt québécoise et la forêt brésilienne, la première étant beaucoup plus homogène que la seconde, à son avis. L’une de ses plus grandes surprises demeure toutefois le diamètre important des arbres, parfois aussi vieux que 85 ans, qui sont abattus au Québec. «Au Brésil, les arbres sont coupés bien avant d’atteindre cet âge, note l’étudiante. Comme si on n’avait pas le temps d’attendre.» Son avenir, Luciane le voit comme la forêt idéale: riche et remplie d’essences de toutes sortes. «J’ai l’esprit cosmopolite, dit-elle. Je n’ai pas d’idées arrêtées sur ce que ferai et où j’irai vivre. Mais je sais que je veux fonder une famille et construire.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!