Vie universitaire

Campus express

Journée mondiale de l’eau
L’Association canadienne des Nations unies organise une conférence intitulée «Pénurie d'eau et changements climatiques - État de la situation, bilan des effors et perspectives» afin de souligner la Journée mondiale de l’eau. Cette activité a lieu aujourd’hui jeudi 22 mars, de 17 h à 19 h, au local 3B du pavillon Charles-De Koninck. Les conférenciers invités sont Luc Vescovi, du Secrétariat international de l'eau et du Consortium de recherche OURANOS, Jacques Bilodeau, ex-ambasseur du Canada et organisateur de la Conférence sur les changements climatiques de Montréal en 2005, François Anctil, professeur au Département de génie civil, et Sibi Bonfils, directeur adjoint de l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la francophonie.

Gérer l'eau publique dans l'Empire romain
Quel est le rôle joué par l'eau dans l'économie d'une ville de l'Empire romain? Dans le cadre des midis de l’Institut d’études anciennes, Raffaella Biundo, stagiaire postdoctorale à la Chaire de recherche du Canada en interactions société-environnement naturel dans l’Empire romain, analysera, lors de sa conférence, le rôle de l'eau comme source possible de richesse municipale, en examinant sa place parmi les titres de revenus et de dépenses d'une ville. Cette communication, intitulée «Propriété et gestion de l'eau publique dans les villes de l'Empire romain», aura lieu le lundi 26 mars, à 11 h 30, au local 4423 du pavillon Jean-Charles-Bonenfant. L'absence de données quantitatives dans les sources anciennes rend difficile d'aborder l'étude de l'économie - dans le sens moderne du terme - des sociétés précapitalistes. Toutefois, dans certains cas, les sources littéraires, épigraphiques, papyrologiques et juridiques fournissent des indications relatives à la fiscalité, aux dynamiques économiques et aux sources de revenus des cités à l'époque romaine.

Pratiques de soi et lien social entre internautes
Madeleine Pastinelli, professeure de sociologie, viendra présenter quelques éléments de son analyse sur les règles du jeu social entourant le passage hors ligne et la rencontre entre internautes. Sa conférence, «Pratiques de soi, confiance ontologique et lien social en contexte électronique: le passage hors ligne des liens entre internautes», aura lieu le mercredi 28 mars, à 11 h 30, au local 3470 du pavillon Charles-De Koninck. Devant le développement des communications électroniques et de la sociabilité entre internautes, on a spontanément pensé que ces échanges anonymes entre individus se trouvant a priori parfaitement affranchis de leurs inscriptions dans le social donneraient lieu à d’infinis jeux de masques et de rôles. Cette forme de rapport à l’autre, où chacun tire profit du contexte pour se faire connaître sous couvert d’une identité fantasmée, aurait constitué une sérieuse menace au lien social. Or, vue de près, l’expérience d’hommes et de femmes qui socialisent en ligne puis se rencontrent hors ligne permet de constater une tout autre réalité, Cette conférence est organisée par le Département de sociologie en collaboration avec le comité d’activités de la revue Aspects sociologiques.

Discrimination et à violence envers les filles
La question de la violence envers les femmes suscite beaucoup d'attention (les médias, entre autres, en ont beaucoup parlé cette année), et le problème de la violence envers les filles est un problème qui prend de plus en plus d'ampleur et pour lequel il est de plus en plus urgent de trouver des solutions, au Canada comme ailleurs dans le monde. C’est pourquoi Élizabeth Wright, directrice du bureau Promotion de la femme de la Communauté baha'ie du Canada, viendra entretenir la communauté universitaires de «L'élimination de toutes formes de discrimination et de violence envers les filles», le 27 mars à 12 h au local 1475 du pavillon Charles-De Koninck. La conférencière revient tout juste de la 51e session de la Commission sur la condition de la femme (CCF) - où elle représentait les ONG canadiennes - qui a eu lieu du 26 février au 9 mars, au siège des Nations unies à New York. Elle discutera des travaux de cette commission qui prépare des recommandations en lien avec la promotion des droits des femmes dans les domaines politique, économique, civil et éducatif, et se penchera sur les problèmes qui concernent de façon particulière les femmes et qui exigent une réponse immédiate.

Conférence de Bernard Schneuwly
Nombreux sont ceux et celles qui invoquent Vygotski comme le père du socioconstructivisme ou qui, à tout le moins, lui attribuent un rôle déterminant dans la genèse de ce courant théorique. D’autres l’associent aux positions de Dewey. Une autre lecture de sa conception pédologique (étude des enfants) et pédagogique montre qu’il est un critique sévère autant de l’école traditionnelle que des théoriciens de l’«éducation nouvelle». Relire ce classique de la psychologie pour comprendre les raisons de sa position épistémologique et pédagogique donne des outils théoriques puissants à l’intervention pédagogique et didactique. C’est ce dont parlera Bernard Schneuwly, professeur de didactique des langues et doyen de la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, dans le cadre des grandes conférences de la Faculté des sciences de l’éducation. La conférence «Vygotski: critique du socioconstructivisme avant la lettre? Penser le rôle de l’enseignement dans le développement de la personne» se tiendra le jeudi 5 avril, à 9 h 30, au local 3A du pavillon Charles-De Koninck. Le professeur Schneuwly illustrera sa thèse par deux exemples tirés de l’enseignement de la grammaire et de la production de textes écrits à l’école primaire et secondaire.

Dommages collatéraux de l’Alzheimer
Une conférence de Normand Carpentier, chercheur à l’Institut de gériatrie de Montréal, aura lieu le lundi 26 mars, à midi, au local 3470 du pavillon Charles-De Koninck. Intitulée «Application du modèle d'utilisation des services de soins SOS (Social Organization Strategy) à une recherche sur les proches aidants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer», cette conférence traitera des plus récents travaux du chercheur qui portent sur l'application d'un modèle mis au point par la sociologue américaine Bernice Pescosolido (1992). Le projet Réseaux sociaux, Représentations sociales (Projet RSRS) est une tentative d'appliquer concrètement le modèle de Pescosolido en adoptant l'approche des réseaux sociaux, les techniques d'histoires de vie, l'application d'une approche des représentations sociales, et ce, à l'intérieur d'un cadre temporel et multi-niveaux. Ce modèle est appliqué à une population d'aidants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Cette conférence est organisée par l'Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés de l'Université Laval.

Des conifères pour le jardin
Leurs différentes couleurs allant du feuillage bleuté au vert, au gris ou au doré ainsi que leurs diverses silhouettes en font des arbres ou arbustes d'ornement à ne pas oublier dans un jardin. Le conférencier Louis Saint-Hilaire, conseiller technique au Centre Jardin Hamel, présentera le meilleur choix de conifères, les variétés sous-utilisées et les nouveautés sur le marché. Il donnera des suggestions en matière d'aménagement du jardin, des conseils pour la plantation, la fertilisation, la taille et la protection des conifères contre les ravageurs et les rigueurs de l'hiver. Cette soirée, organisée par la Société des amis du jardin Van-den Hende, aura lieu le lundi 26 mars, à 19 h 30, au local 1240 du pavillon Envirotron. Le coût sera de 3 $ pour les membres et de 5 $ pour les non-membres.

Discours jésuistique et rhétorique amérindienne
Comment les missionnaires jésuites, appartenant à l'élite intellectuelle européenne et ayant été formés pendant des années à l'art du discours public et du théâtre afin de se préparer à leur mission d'évangélisation, perçurent-ils les pratiques rhétoriques indiennes? Quelle influence la tradition dont ils étaient issus a-t-elle eu sur leur capacité d'accommodation aux formes oratoires du Nouveau Monde? C’est de ce sujet pour le moins original qu’il sera question lors de la conférence donnée par Céline Carayon, doctorante en histoire coloniale au collège Willam and Mary (Williamsburg au États-Unis), dans le cadre des Midis du Centre interuniversitaire d'études québécoises. Intitulée «Dans la peau d'un orateur indien: Performance et conversion dans les missions jésuites en Nouvelle France», la communication aura lieu le jeudi 5 avril, à midi, au local 3244 du pavillon Charles-De Koninck. La conférencière abordera l’affrontement de deux traditions oratoires et rhétoriques, celle des missionnaires et celle des Amérindiens à l'époque coloniale française. La rencontre de cultures et de croyances hautement divergentes en Nouvelle-France durant les deux premiers siècles de contact colonial donna également lieu à la confrontation, plus méconnue, de deux riches traditions rhétoriques. L'omniprésence et la volubilité de l'art oratoire indien en contexte diplomatique, commercial ou spirituel, et le recours des orateurs indigènes au verbe aussi bien qu'aux gestes, chants, danses et expressions faciales les plus diverses, ont irrémédiablement placé les missionnaires jésuites devant le paradoxe de «l'éloquent barbare».

Edgar Morin au Colloque du Mouvement Humanisation
Le grand spécialiste de la pensée complexe, Edgar Morin, sera le conférencier invité au 2e colloque du Mouvement Humanisation qui se tiendra sur le campus le jeudi 12 avril. Ce colloque portera sur l’urgence d’une éducation humanisante. Cet éminent sociologue français a toujours eu dans ses recherches le souci d’une connaissance ni mutilée ni cloisonnée qui puisse respecter l’individuel tout en l’insérant dans son contexte et son ensemble. Il a consacré une importante partie de sa vie à la recherche d’une méthode (six ouvrages) apte à relever le défi de la complexité qui s’impose désormais non seulement à la connaissance scientifique, mais aussi à nos problèmes humains, sociaux et politiques de plus en plus complexes et globaux. Malgré son âge avancé, ce travailleur acharné a accepté de faire une critique enrichissante du Manifeste du Mouvement Humanisation. Une telle marque de confiance de cette personnalité d’envergure confirme la valeur sociale de ce jeune mouvement éducatif qui défend le droit de chaque enfant à une éducation et à une éthique humanisantes. Ce deuxième colloque du Mouvement Humanisation vise à refonder l’éducation afin de l’extirper de sa crise qui perdure depuis des années malgré toutes les réformes. C’est pourquoi il s’adresse à tous ceux qui sont préoccupés par l’avenir de l’éducation au Québec. Le colloque se tiendra au Grand Salon du pavillon Mauroce-Pollack de 9 h à 17 h. Renseignements : www.mouvementhumanisation.org

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!