Vie universitaire

Campus express

Parcours de découverte des œuvres d’art du campus
Un projet de valorisation de l’art public sur le campus, initié par le Bureau d’accueil et d’animation de l’Université, propose un parcours de découverte des œuvres d’art à tous les membres de la communauté universitaire.  Un premier départ  se fera à midi, le 29 mai, dans l’Agora du pavillon Alphonse-Desjardins. Un dépliant explicatif sera remis aux participants, ainsi qu’une collation pour le circuit pédestre. La page Web www.art.ulaval.ca présente un répertoire complet des nombreuses œuvres d’art disséminées sur le campus. On y trouve également le formulaire d’inscription à un concours auquel sont éligibles toutes les personnes qui complèteront le parcours d'ici le 5 juin. Un tirage au sort donnant droit à de nombreux prix sera effectué le 6 juin.

École d’été de l'Institut du Nouveau Monde
Une édition exceptionnelle de l'École d'été de l'Institut du Nouveau Monde  (INM) se déroulera à Québec pour le 400e anniversaire de fondation de la ville. Cette cinquième édition de l’École d’été de l’INM se déroulera du 12 au 16 août à l’Université ainsi qu’à Espace 400e, haut lieu des festivités. Plus de 1 000 jeunes de 15 à 35 ans y sont attendus pour participer à plus d’une centaine d’activités: conférences, tables rondes, parcours citoyens, ateliers sur des thématiques d’actualité et les grands enjeux sociaux, économiques, politiques et culturels auxquels le Québec et le monde sont confrontés. Ces grands thèmes seront explorés par autant d’experts et de personnalités prestigieuses, en constant dialogue avec les jeunes. On peut s’inscrire dès maintenant à l’École d’été de l’INM sur le site Web de l’organisme (www.inm.qc.ca) ou par téléphone au 1 877 934-5999, poste 221.

Succès de l'École internationale d’été sur les Amériques
Le Centre d'études interaméricaines (CEI) de l’Institut québécois des hautes études internationales (HEI) a présenté, du 11 au 17 mai, la cinquième édition de son École internationale d’été sur les Amériques. La première École internationale d’été sur les Amériques, qui a eu lieu en 2004, avait attiré 15 personnes. Les inscriptions n’ont cessé de croître au fil des éditions et cette année, 60 personnes ont profité de cette formule fort appréciée. Cette formation annuelle sur les grands enjeux de la coopération interaméricaine s'adresse aux étudiants des premier et deuxième cycles, aux agents et conseillers d’organismes gouvernementaux ou non gouvernementaux, et aux travailleurs autonomes. Cette année, la formation incluait onze conférences et trois visites pratiques. Les conférenciers étaient des professeurs et des praticiens des relations interaméricaines provenant de diverses universités ainsi que de l’ONU, de l’OEA, des Affaires étrangères à Ottawa et du consulat des États-Unis à Québec. Ils ont abordé notamment les thèmes de la sécurité continentale, des droits de la personne, du développement durable, de l'intégration économique et de l'immigration, toujours sous l'angle des relations entre pays de l’hémisphère. Les participants provenaient du Canada, de France, du Mexique et du Brésil. Ils ont pu connaître le ministère des Relations internationales du Québec, la Confédération parlementaire des Amériques et l’Assemblée nationale. Cette activité est appuyée par l’Office Québec-Amériques pour la jeunesse, l’Office franco-québécois pour la jeunesse et par le journal Le Devoir. Avec l’appui financier du Vice-rectorat aux études et aux activités internationales et du Réseau de valorisation de l’enseignement, le CEI développera, au cours de la prochaine année, une version à distance de cette formation. La version en salle continuera d’être offerte et la version à distance permettra à plus d’étrangers de s’inscrire. Le CEI appuie la société québécoise dans ses efforts pour tirer pleinement profit de l'interdépendance croissante dans les Amériques. Depuis 2002, à la suite du troisième Sommet des Amériques ayant eu lieu à Québec en avril 2001, il développe une expertise et œuvre auprès de la communauté universitaire et des praticiens d'ici et d'ailleurs ainsi qu'auprès du public intéressé par la dynamique des relations interaméricaines. Le Centre d'études interaméricaines est le principal centre d'expertise du monde francophone sur les relations interaméricaines.

L'AÉUTAQ fête ses dix ans
L’Association des étudiantes et étudiants de l’Université du 3e âge de Québec (AÉUTAQ) fêtera son 10e anniversaire le 11 juin, au Montmartre canadien. L’ouverture de cette journée sera marquée par une conférence de Louis Balthazar, professeur émérite à l’Université Laval et directeur de l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand. Sa vaste expérience en enseignement lui permettra de parler de l’importance de cultiver la bonne forme intellectuelle après 50 ans. En après-midi, les membres de l’Association feront le point sur leurs dix années d’existence et parleront de l’avenir de cette dernière à leur assemblée générale annuelle. Fondée en novembre 1997, l’AÉUTAQ regroupe plus de 3 000 personnes étudiant à l’Université du 3e âge (UTAQ), un secteur de la Direction générale de la formation continue de l’Université Laval voué au développement intellectuel, culturel et social des personnes de 50 ans et plus. La journée de célébration du 10e anniversaire est rendue possible grâce à la collaboration de la Direction générale de la formation continue de l’Université Laval et le soutien financier de l’UTAQ. Pour connaître tous les détails de cette journée et pour s'inscrire: www.aeutaq.ulaval.ca.

Rencontre annuelle IRSC-ULAVAL
Le président intérimaire des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), Pierre Chartrand, le vice-recteur à la recherche et à la création, Edwin Bourget, le vice-recteur adjoint aux ressources humaines, Claude Paradis, et la déléguée universitaire des IRSC de l’Université Laval, Lucie Germain, convient tous les professeurs-chercheurs en santé à la troisième rencontre annuelle IRSC-Université Laval pour souligner le dévouement exceptionnel des professeurs-chercheurs bénévoles siégeant à titre d’examinateurs aux comités de pairs, de membres des conseils consultatifs et du conseil d’administration des IRSC. Le président intérimaire des IRSC, Pierre Chartrand, prononcera notamment une conférence sur l’avenir des IRSC et échangera avec les participants. La rencontre aura lieu le vendredi 30 mai, de 13 h 30 à 15 h 30, dans les locaux 2320 et 2330 du pavillon Gene-H.-Kruger.

Tournoi de golf de la Fondation Hôpital Laval
C’est le 16 juin que se tiendra, au Club de golf de Cap-Rouge, le 24e tournoi de golf annuel de la Fondation Hôpital Laval. Plus de 152 golfeurs se donneront rendez-vous sur les verts pour l’occasion. Les bénéfices du tournoi viendront appuyer le financement de l’agrandissement du Centre de recherche de l’Hôpital Laval. Ce centre a connu une expansion très soutenue au cours des dernières années et de nouveaux locaux sont nécessaires pour la venue de chercheurs renommés. En fait, ce centre permet à l’Hôpital Laval de faire partie du peloton de tête des grands centres de recherche canadiens et internationaux. Au cours des trois dernières années, la Fondation a remis plus de quatre millions de dollars pour financer l’achat d’équipements et ainsi améliorer la qualité des soins donnés aux patients de l’Hôpital Laval, dans le but de rendre les soins meilleurs et plus humains. Les cartes de golf, au coût de 325 $ par personne, incluent cadeaux à l’accueil, droit de jeu, voiturette, cocktail et souper pour une personne. Pour ceux et celles qui souhaitent prendre part au souper seulement, le coût est de 100 $ par personne. Pour vous inscrire, veuillez joindre Vicky Leclerc au 656-8711, poste 5789, ou à vicky.leclerc@ssss.gouv.qc.ca.

Conférence de Ruth Rose
En 2005, 32,1 % des femmes âgées de 65 ans et plus vivant seules étaient considérées comme pauvres, comparativement à 19,8 % des hommes et à 1,4 % des couples âgés. Tout au long de leur vie, les femmes assument la majeure partie des travaux ménagers et des soins non rémunérés aux personnes. En conséquence, leur participation au marché du travail est plus faible. Elles subissent une discrimination salariale et un accès restreint aux postes les mieux payés. Les projections indiquent que, dans 40 ans, les femmes continueront d’avoir des revenus de retraite substantiellement inférieurs à ceux des hommes. Que faut-il faire pour permettre aux femmes de vivre véritablement un «âge d’or» après 65 ans? Ruth Rose, professeure à la retraite de sciences économiques à l'Université du Québec à Montréal, spécialisée en économie du travail et en sécurité du revenu, tentera de répondre à la question lors d'une conférence publique intitulée «La pauvreté des femmes âgées: quand se conjuguent discrimination et insuffisance des régimes publics de retraite». Présentée à l'occasion de la sixième édition de l’Université féministe d’été, cette conférence aura lieu le mardi 3 juin, à 19 h 30, au local 1C du pavillon Charles-De Koninck. L'entrée est libre.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!