Vie universitaire

Campus express

Découvrir la littérature flamande
Le Salon international du livre de Québec accueillera une importante délégation d’auteurs flamands pour la durée du Salon, du 11 au 15 avril. Le public québécois sera invité à découvrir, par des activités multiples, les auteurs belges d’expression néerlandaise que sont Benno Barnard, Luc Devoldere, Stefan Hertmans, Bart Moeyaert, Yves Petry et Annelies Verbeke. Philippe Noble, traducteur littéraire émérite des œuvres néerlandaises en français et l’un des plus grands spécialistes de la littérature flamande, les accompagne. Il sera sur le campus aujourd’hui, jeudi 12 avril, à 15 h, au local 3244 du pavillon Charles-De Koninck pour une conférence publique qui tracera le portrait d’une littérature flamande contemporaine à travers le prisme de la traduction en français d’œuvres néerlandaises majeures.

Colloque d’étudiants en relations industrielles
C’est demain, le vendredi 13 avril, qu’aura lieu le premier colloque des étudiants en relations industrielles inscrits aux cycles supérieurs. La rencontre se tiendra au local 1415 du pavillon La Laurentienne à compter de 13 h. Cette activité de transfert et de diffusion des connaissances est organisée avec la collaboration, entre autres, du Département des relations industrielles et de l’ARUC – innovations, travail et emploi, une alliance de recherche universités-communautés. En première partie, Catherine Beaudry parlera du renouvellement des formes d’organisation du travail et des modalités de régulation de l’emploi chez les travailleurs du savoir. Sarah Dontigny abordera la question de la reconnaissance non rémunérée chez Desjardins. Emanuel Mercier traitera, dans une comparaison Québec Ontario Canada, de stratégies de développement du capital humain dans un contexte d’innovation technologique. Enfin, Ana Dalia Huesca fera part des perspectives mondiales sur les politiques d’insertion en emploi des immigrants. En deuxième partie du colloque, des professionnels diplômés du programme de maîtrise en relations industrielles, et œuvrant dans le secteur conseil, viendront parler de leur cheminement professionnel. Pour plus d’information: aline.therrien@rlt.ulaval.ca

Jeunes explorateurs d’un jour

Médaillée olympique et étudiante à la Faculté de pharmacie, Marie-Hélène Prémont assume la présidence d'honneur de l'édition 2007 du programme «Jeunes explorateurs d'un jour».  Ce programme à but non lucratif permettra à plus de 600 jeunes étudiants de la région de la Capitale nationale d'effectuer un stage, le 26 avril prochain, au sein d'un organisme du secteur public (municipal,
provincial, fédéral, réseau de la santé). Les participants, issus de 30 établissements d'enseignement secondaire et collégial, auront non seulement la chance de découvrir un métier qui les intéresse mais également celle de se familiariser avec le rôle important que jouent les employés du secteur public. Plus d’une centaine de métiers seront explorés par les jeunes au cours de cette
journée. Renseignements: http://www.jeunes-explorateurs.org/

Succès de la Journée de la Gaspésie et des Îles
La septième édition de la Journée de la Gaspésie et des Îles, tenue le 29 mars à l’Agora du pavillon Alphonse-Desjardins, a attiré de 250 à 300 visiteurs. Ce rendez-vous d’information sur les stages et l’emploi était organisé par Opération Gaspésie - les Îles. Sur 20 stands, le plus couru a été celui de la Commission jeunesse Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. «Année après année, la Commission, qui regroupe plusieurs organismes, a beaucoup d’information à donner à qui cherche un stage ou un emploi», indique Olivier Martin, étudiant à la maîtrise en service social et coordonnateur de l’événement. «Une cinquantaine de visiteurs se sont montrés intéressés à recevoir de l’information uniquement à ce stand», poursuit-il. La plupart des stands étaient occupés par des représentants d’organismes gouvernementaux et paragouvernementaux, et de commissions scolaires. «Les exposants ont été très satisfaits, souligne Olivier Martin. Par exemple, l’Agence de la santé et des services sociaux a recueilli une quarantaine de candidatures dans les domaines de la médecine, des sciences infirmières et des services sociaux.» Quant aux deux commissions scolaires présentes, elles étaient là pour recruter. «Il y a un manque criant de professeurs en Gaspésie», dit-il. Selon Olivier Martin, ceux et celles qui assistent à la Journée sont de plus en plus avertis. «Les visiteurs viennent de plus en plus par intérêt, soutient-il. Dans le passé, ils venaient davantage par curiosité. Cela peut s’expliquer par le fait qu’ils sont mieux informés sur la Journée et que l’événement commence à être connu.» Une étude d’Emploi-Québec révèle que 6 500 emplois seront disponibles en Gaspésie et aux Îles d’ici 2009 à cause de départs à la retraite et que 1 200 autres emplois seront créés. Environ 15 % des 7 700 emplois disponibles nécessiteront une main-d’œuvre de niveau universitaire.

La diaspora des photographes yoruba
Le Groupe d’étude et de recherche sur les sociétés africaines (GERSA) et le Département de sociologie présente une conférence d’Érika Nimis, stagiaire postdoctorale à la Chaire de recherche du Canada en histoire comparée de la mémoire (CÉLAT). Celle-ci portera sur «La diaspora des photographes yoruba en Afrique de l’Ouest au 20e siècle» et aura lieu le lundi 16 avril, à 11 h 30, au local 5172 du pavillon Charles-De Koninck. Dès son invention en 1839, la photographie se développe partout dans le monde, accompagnant l’expansionnisme européen. En Afrique de l’Ouest, dès les années 1860, la photographie professionnelle devient le monopole des «Côtiers», c’est-à-dire des Ghanéens, des Togolais, des Béninois et des Nigérians. Après avoir brièvement expliqué les raisons de cette particularité régionale, la conférencière s’attardera aux réseaux de photographes nigérians d’origine yoruba (l’une des principales composantes ethniques du Nigeria) dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, notamment au Niger et en Côte d’Ivoire. Cette présentation soulignera l’originalité et le dynamisme de ces réseaux yoruba au siècle dernier et la contribution unique de ces migrants, tous originaires du même endroit, au développement de la photographie en Afrique de l’Ouest, autant en termes techniques, économiques qu’esthétiques et culturels.

Bénévoles recherchés pour Rendez-Vous Laval
Le comité organisateur de Rendez-Vous Laval 2007 est à la recherche de plusieurs bénévoles pour accueillir et informer les étudiantes et les étudiants lors de l’événement phare de la rentrée, les 4 et 5 septembre prochain. Rendez-vous Laval se tiendra cette année pendant deux jours aux pavillons Alphonse-Desjardins et Maurice-Pollack de 8 h 30 à 18 h. Les tâches à accomplir par les bénévoles sont d’accueillir et d’informer les étudiantes et les étudiants, de distribuer l'agenda et de remettre des dépliants, de veiller au bon ordre des files d'attente et d’assurer une présence dans la salle des exposantes et exposants ainsi que des bénévoles. Les avantages à retirer de cette expérience sont nombreux: la satisfaction de s’associer à la réussite d’un événement d’envergure, la possibilité d’établir des contacts enrichissants, une occasion de mieux connaître son milieu d’études et de vie et, enfin, l’obtention d’une attestation de participation à joindre à son curriculum vitae. Pour participer à titre de bénévole à Rendez-Vous Laval, vous devez étudier à l’Université Laval ou être membre du personnel, être dynamique, avoir de l'initiative, et aimer le contact avec les gens. De plus, il faut être disponible les 4 et 5 septembre 2007, être en mesure d’assurer une présence d’un minimum de quatre heures pour ces deux jours et assister à la rencontre d'information qui aura lieu le jeudi 30 août 2007 à 17 h.

Edgar Morin au Colloque du Mouvement Humanisation
Le grand spécialiste de la pensée complexe, Edgar Morin, sera le conférencier invité au 2e colloque du Mouvement Humanisation qui se tiendra sur le campus le12 mai. Ce colloque portera sur l’urgence d’une éducation humanisante. Cet éminent sociologue français a toujours eu dans ses recherches le souci d’une connaissance ni mutilée ni cloisonnée qui puisse respecter l’individuel tout en l’insérant dans son contexte et son ensemble. Il a consacré une importante partie de sa vie à la recherche d’une méthode (six ouvrages) apte à relever le défi de la complexité qui s’impose désormais non seulement à la connaissance scientifique, mais aussi à nos problèmes humains, sociaux et politiques de plus en plus complexes et globaux. Malgré son âge avancé, ce travailleur acharné a accepté de faire une critique enrichissante du Manifeste du Mouvement Humanisation. Une telle marque de confiance de cette personnalité d’envergure confirme la valeur sociale de ce jeune mouvement éducatif qui défend le droit de chaque enfant à une éducation et à une éthique humanisantes. Ce deuxième colloque du Mouvement Humanisation vise à refonder l’éducation afin de l’extirper de sa crise qui perdure depuis des années malgré toutes les réformes. C’est pourquoi il s’adresse à tous ceux qui sont préoccupés par l’avenir de l’éducation au Québec. Le colloque se tiendra au Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack de 9 h à 17 h. Renseignements : www.mouvementhumanisation.org

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!