Vie universitaire

Aller plus loin ensemble

Pour les années à venir, l’Université convie la communauté universitaire à une démarche de développement durable à la fois porteuse, concrète et rassembleuse

Par : Yvon Larose
Les objectifs de développement durable de l’ONU guideront les actions en développement durable à l’Université pour les prochaines années. Au nombre de 17, ces objectifs et leurs cibles respectives sont autant d’appels à l’action.
Les objectifs de développement durable de l’ONU guideront les actions en développement durable à l’Université pour les prochaines années. Au nombre de 17, ces objectifs et leurs cibles respectives sont autant d’appels à l’action.

Le développement durable est un concept familier sur le campus de l’Université Laval. Dès 2008, le Conseil d’administration adoptait une politique en la matière. Depuis, le développement durable s’est affirmé comme l’une des principales valeurs de l'Université, s’implantant dans les activités d’enseignement et de recherche, mais aussi dans le milieu de vie que constitue le campus, ainsi que dans un leadership inspirant de la direction auprès des collectivités.

Le mardi 16 mars, le développement durable a fait l’objet d’une présentation en mode virtuel par le président de la Table de concertation en développement durable de l’Université et son directeur scientifique, André Potvin. «Nous lançons aujourd’hui un important document qui tracera la voie pour les années à venir en ce qui concerne le développement durable à l’Université», a déclaré, en marge de la présentation, celui qui est aussi professeur à l’École d’architecture. «Après 12 ans de fonctionnement de la Table de concertation, poursuit-il, nous sentions le besoin de prendre un temps d’arrêt pour poser un regard rétrospectif sur ce que nous avions fait. Le document Une vision commune en développement durable est l’aboutissement d’une réflexion collective qui s’est étendue sur plusieurs mois. Il propose une vision intégrée, à long terme et rassembleuse, autour de gestes concrets, communs et porteurs. Il a été rédigé à partir des commentaires reçus lors de consultations tenues à l’automne 2020 auprès de la communauté universitaire. Une stratégie globale et intégrée viendra assurer le déploiement de la vision.»

Les objectifs de développement durable de l’ONU guideront les actions en développement durable à l’Université pour les prochaines années. Au nombre de 17, ces objectifs et leurs cibles respectives sont autant d’appels à l’action. «Nous voulons placer ces objectifs au cœur de notre action, que nous devons accélérer, affirme André Potvin. Nous pensons qu’une grande université est le milieu idéal pour les faire évoluer de façon indépendante. En ce sens, l’Université Laval constitue un milieu vivant, un incubateur, un véritable laboratoire avec ses partenaires externes. On y trouve des lieux fantastiques pour le développement durable.»

Les objectifs de l’ONU sont enseignés aux niveaux primaire et secondaire. «Les diplômés du cégep arrivent à l’université avec des attentes en matière de développement durable, soutient-il. Nous voulons répondre à ces attentes. Nous voulons que cette nouvelle vision du développement durable à l’Université Laval soit bien implantée grâce à davantage de projets mobilisateurs. Nous avons la chance d’être une grande université avec tous les domaines de la connaissance. Nous sommes bien placés pour être actifs dans tous les secteurs.»

En 2019-2020, la communauté étudiante de l’Université Laval avait accès à 398 cours comportant un volet développement durable. Durant la même période, ces formations ont suscité plus de 35 000 inscriptions. Dans cet établissement, plus des deux tiers des étudiants de premier cycle sont initiés, dans leurs cours, aux enjeux de développement durable.

Agir avec audace, cohérence et transparence

Les valeurs d’audace, de cohérence et de transparence traverseront les différents projets qui verront le jour dans le cadre de la nouvelle vision de développement durable à l’Université.

Agir avec audace provoquera des changements ambitieux et structurants. Pensons, à titre d’exemple, au projet de campus carboneutre, une réussite ces dernières années à l’Université. La carboneutralité consiste à réduire massivement à la source ses émissions de gaz à effet de serre et à compenser à l’aide de crédits carbone celles qu’on ne peut éliminer.

Assurer une cohérence des actions et des pratiques mises en place fera du développement durable un projet collectif, porteur et multiplicateur. Faire preuve de transparence consistera à demeurer sensible à l’évolution rapide des pratiques novatrices et des initiatives porteuses.

La nouvelle vision de développement durable comporte trois volets. En enseignement et recherche, les projets devront accentuer la collaboration interdisciplinaire ainsi que l’approche expérientielle d’apprentissage en développement durable.

Les actions relatives au campus comme milieu de vie miseront sur les approches et les pratiques les plus innovantes visant des changements de comportements responsables dans une perspective d’amélioration continue. Dans ce but, on établira des cibles ambitieuses et mesurables appuyées par des processus d’évaluation, de suivi et de reddition de comptes transparents et accessibles. Les lieux de création et d’expérimentation seront multiples: alimentation, mobilité, matières résiduelles, action climatique et autres.

Le dernier volet concerne le leadership et les partenariats. Il consistera notamment à établir des alliances porteuses et durables avec des partenaires locaux, nationaux et internationaux afin de contribuer collectivement au bien-être de la société.

La nouvelle vision s’articule autour du concept d’approche participative. Cette approche se fera avec, par et pour la communauté universitaire. L'ensemble de la communauté est invité à s’engager pour vivre le développement durable ensemble et offrir un espace de dialogue inclusif pour l’avancement de projets mobilisateurs. La communauté prendra part activement aux réflexions et aux projets; elle établira collectivement des approches et des initiatives à mettre en place; elle suscitera des collaborations et des chantiers multidisciplinaires; enfin, elle échangera sur des enjeux de développement durable.

«Dès aujourd’hui, souligne le professeur Potvin, nous invitons les membres de la communauté universitaire à visiter la page Approche participative, pour participer à divers projets mobilisateurs portés par des gens inspirés, dont le projet «Ensemble, réduisons!». D’ici l’automne prochain aura lieu une importante étape de réflexion collective. Nous voulons que chacune des personnes devienne un agent multiplicateur et qu’elle prenne part au déploiement d’une approche participative en développement durable.»

Consultez le document Une vision commune en développement durable.


La vision du développement durable à l’Université Laval s’articule autour de trois volets interdépendants qui s’alimentent mutuellement. Cette interdépendance vise l’intégration et l’accélération du développement durable à l’Université par le renforcement de sa mission d’enseignement et de recherche, l’expérimentation d’approches et de comportements durables au coeur de son milieu de vie et l’établissement de partenariats porteurs.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!